NesBlog
Ce que les Walking Simulators nous disent du JV | Game Next Door

Ce que les Walking Simulators nous disent du JV | Game Next Door

Flattr this

Pour débuter cette nouvelle saison, on va tenter de comprendre les walking simulators, ces fameux « faux jeux dans lesquels on ne fait que marcher ».

 
Ajouter un commentaire

Commentaires (7)

  1. Kitsune-Dono mercredi - 30 / 08 / 2017 Répondre

    Toujours super intéressant. Je sais pas si je l’ai déjà dit, mais j’adore toujours ce que vous faites. J’ai toujours besoin de digérer vos vidéos pendant un temps pour en extraire tout le contenu et c’est une grande qualité en mon sens. Donc bref, merci et continuez de titiller nos neurones s’il-vous-plait ^^

  2. Ray mercredi - 30 / 08 / 2017 Répondre

    Salut GND. Bonne rentrée.
    Je n’ai actuellement jamais pratiqué de « walking simulator » pour l’instant, mais je pense que l’expérience peut effectivement être très cool. Je pense que c’est un genre qui peut prendre de l’essor avec la démocratisation de la VR.
    Coeur sur vous aussi les mecs

  3. Dean jeudi - 31 / 08 / 2017 Répondre

    Merci pour la vidéo, c’est propre est très bien fait, de plus j’adore Proteus 🙂

  4. Webshinra jeudi - 31 / 08 / 2017 Répondre

    Hey,
    fort intéréssant, j’ai une petite remarque cependant, concernant une affirmation qui me semble pour le moins discutable.

    « tout ce qui a été implémenté ne nous est pas forcement donné; dans un livre y’a pas de paragraphe caché»

    Et bien si, je citerais «Meanwhile», de jason shiga, on a entre les mains une bédé construite d’une façon la rapprochant des «livres dont vous êtes le héro», mais en plus malin (et en trop cool).

    Le fait est que l’exploration partielle de l’objet me semble spécifique au jeu en général (ce que ce livre est, de fait), et non au jeu vidéo en particulier.
    Le fait est qu’il découle directement de la spécificité du jeu: le choix. Quand on lit un livre «traditionnel» on le prend en général du début à la fin, une page après l’autre, il est construit pour en tout cas. Dans le cas ou on demande une interaction ludique, le joueur doit prendre des décisions et en imaginer ou en voir les conséquence.
    D’ailleur, le fait que vous soyer prudent en mentionnant ce qui est «vraiment implémenté» implique que vous ayez la volonté de distinguer un aboutissement lié à l’exécution mécanique des règles (par exemple, une partie d’echec possible, qui retourne complètement la vision du jeu qu’en a un des joueur) et ceux lié a l’application des règles sur des données spécifique, construire «à la main» par le ludopoète.
    Distinction qui est faite, je pense, à tors.

  5. nilux jeudi - 31 / 08 / 2017 Répondre

    Coucou! Quelqu’un pourrait me donner le nom du jeu pixellisé qu’on voit pendant le générique? Merci!

  6. tregor mardi - 19 / 09 / 2017 Répondre

    Il s’agit de bernband de Tom van den Boogaart.
    https://gamejolt.com/games/bernband/34864
    De rien.

  7. Cort mercredi - 27 / 09 / 2017 Répondre

    Très chouette, merci !

Ajouter un commentaire

*

(option accessible aux utilisateurs enregistrés)