NesBlog
CHROMA S01.08. PIÈGE À HONG KONG

CHROMA S01.08. PIÈGE À HONG KONG

Flattr this


CHROMA S01.08. PIÈGE À HONG KONG par karimdebbache

Huitième épisode de CHROMA sur Piège à Hong Kong de Tsui Hark.
« Un film d’action où on transpire pas, j’appelle pas ça un film d’action. »

Vous pouvez trouver le DVD de Piège à Hong Kong ici.

Celui de Time and Tide là.

The Blade. (Bon le prix en neuf est fou mais il est d’occasion aussi, c’est une très bonne édition).

The Lovers. (Là c’est encore pire, même d’occasion c’est cher, je ne comprends pas pourquoi. Mais encore une fois c’est une superbe édition.)

La trilogie Il était une fois en Chine.

La playlist Spotify de CHROMA.

Bon épisode !

 
Ajouter un commentaire

Commentaires (45)

  1. Ceramique jeudi - 27 / 10 / 2016 Répondre

    Allo Allo Monsieur l’ordinateur!

    • MeshKat jeudi - 27 / 10 / 2016 Répondre

      Bravo !
      Assez impressionnant quand même, cette utilisation !!

  2. lopyod jeudi - 27 / 10 / 2016 Répondre

    the lovers et the blade c’est cher parce que tsui hark c’est dieu….. et encore je suis pas fan…. ( bon en fait si je suis un super fan de tsui hark mais bon putain merde c’est dieu quoi….)

  3. Menou jeudi - 27 / 10 / 2016 Répondre

    Merci et bravo pour cette vidéo.

    La conclusion de la critique est attendue cependant : Vous critiquez négativement la vidéo pendant plusieurs minutes et enfin « mais en fait, moi j’aime bien ».

    Courage pour la suite, ca fait toujours plaisirs de vous regarder. Continuez 🙂

  4. Cruz jeudi - 27 / 10 / 2016 Répondre

    Oh mon dieu ! l’intro sur du dorothée , j’my attendais pas x)

  5. Guerrier jeudi - 27 / 10 / 2016 Répondre

    J’attends le featuring JCVD, cela dit.

  6. philippe jeudi - 27 / 10 / 2016 Répondre

    Chroma est de mieux en mieux, un vrai plaisir !

  7. MeshKat jeudi - 27 / 10 / 2016 Répondre

    « Le cinquième élément » est une contrefaçon de « Blade Runner »

    Y avait plus évident comme exemple, j’imagine que vous avez vos raisons.. J’aimerais bien les connaître !

    • Alexandre Sandorf vendredi - 28 / 10 / 2016 Répondre

      Par contre, à l’inverse Hollywood a pompé des scénaris Honk-Kongais. Exemple « Les Infiltrés » (film oscarisé à Hollywood en 2006) et « Infernal Affairs » (Hong-Kong 2002), et je ne doute pas que « Réservoir Dogs » (1992) de Tarantino soit directement pompé sur « City On Fire » (1987).

    • Aurl vendredi - 28 / 10 / 2016 Répondre

      Marrant, parce que moi j’considère que Blade Runner est infect, et Le cinquième élément un chef d’oeuvre ^^

      • Kitsune-Dono vendredi - 28 / 10 / 2016 Répondre

        @Aurl : sans dec ?? Nan vraiment, t’es sérieux ?? Aucun jugement t’inquiète. Comme quoi, tous les goûts existent 🙂 Autant le 5ème est fun, autant Blade Runner, là, c’est un monument. Enfin, chacun son truc après tout ^^ Par curiosité, tu lui reproches quoi ?

        @Meshkat : pas forcément évident d’office, mais à bien y regarder, en fait, ça saute aux yeux je trouve. Jpense que la meilleure des preuves, c’est qu’à chaque fois qu’on parle du 5ème, on parle de Blade Runner et de son esthétique si particulière…

        • Aurl vendredi - 28 / 10 / 2016 Répondre

          Oui je suis sérieux, j’exagère même pas, et c’est pas non plus un postulat snob du style « tout le monde trouve cela culte et pas moi », mes goûts sont généralement plutôt classiques (d’ailleurs j’adore le cinquième élément, ce qui est l’avis de la majorité je crois ^^ )

          Et c’est justement pour mentionner qu’il y a des affinités qui peuvent parfois surprendre que je me citais en exemple ^^

          Pour mon désamour vis à vis de Blade Runner, je pourrais faire long, disons que je l’ai trouvé confus, aucun personnage n’est attachant ou correctement exposé, les thématiques « intelligentes » sont tout juste effleurées au lieu d’être traitées réellement, et par extension les nombreuses analyses sur les thèmes phylosophico-mystiques abordés par le film m’agacent parce qu’elles vont toujours beaucoup plus loin que le film, pour remplir un vide de fond.

          Et, encore plus sujette à mon affinité personnelle, même la forme du film ne me plait pas, l’ambiance sombre beaucoup trop sérieuse pour ce qu’elle est crédible à mes yeux. L’aspect Punk aléatoire des personnages pour montré qu’ils sont décadents, etc etc, pour moi l’ésthétique relève du cliché de polar noir.

          Je re-précise, parce que je sais ce sujet sensible, que vous aimez ce que vous voulez, et que je considère pas qu’un film soit bon dans l’absolu, ou mauvais dans l’absolu, cela dépend des spectateurs ^^

          • Kitsune-Dono samedi - 29 / 10 / 2016

            Oh mais t’inquiète, on a bien compris que c’était ton opinion 🙂

            Je ne la partage pas (du tout même), mais présentée avec détachement, on peut tout au plus la discuté, pas la contesté. Par exemple, je ne vois pas du tout les « punk », les répliquants, présentés comme décadents. Pour moi, tout ce qu’on montre d’eux c’est qu’ils sont surpuissants mais éphémères et qu’ils veulent vivre.
            Et du coup, la réflexion de fond qui, pour le coup, n’est pas du tout effleurée, c’est que la perfection de leur programmation font d’eux de vrais humains : ils veulent vivre. A l’instar de Deus Ex, la question finale c’est « qu’est-ce qui fait d’un humain un humain ? » Ses souvenirs, ses émotions, ses décisions ? Si un cyborg est si bien réussi, quelle différence y-a-t-il entre les deux ? D’où la fin du film avec Ford qui fuit avec la fille et le questionnement sur « Est-il lui même réplicant ? » hérité du bouquin.

            Maintenant, ton désamour pour le film est plutôt rare, d’où mon intérêt ^^ C’est toujours intéressant de voir l’avis de quelqu’un qui va pas dans le sens de la majorité, si c’est bien présenté.

      • MeshKat samedi - 29 / 10 / 2016 Répondre

        On t’a reconnu, Durendal !

      • Krob vendredi - 10 / 02 / 2017 Répondre

        Ça, c’est seulement quand t’es pas foutu de lire entre les lignes.

        Tu feras simplement partie de la masse de spectateurs qui ne peuvent que comprendre ce qui leur est expréssément expliqué, maché, démontré, digéré…

        Heureusement, Kubrick avait un autre public

    • TheVeryNoob mardi - 01 / 11 / 2016 Répondre

      Mais en soit « Blade Runner » est une sorte de contrefaçon puisque qu’il est supposément adapté du « Do androids dream of electric sheeps ? » de P.K.Dick sans y être vraiment fidèle mais en y prenant les principales thématiques et idées ^^*

    • Aurl jeudi - 03 / 11 / 2016 Répondre

      @Meshkat, Heu, je vais considérer que me comparer à Durendal est une sorte d’insulte, parce que ce qu’il fait est généralement très décevant. A propos de Durendal ( qui doit adorer Blade Runner, je n’en doute pas un instant) je me permets de rappeler que de nombreux plans de Blade Runner sont des reproductions de plans du Metropolis de Fritz Lang, un film que Durendal adule au delà du raisonnable. Et justement, je peux pas blairer Metropolis, un film ridicule et chiant comme tout à mes yeux.

      @Kitsune-Dono, tout ce que tu me dis m’évoque des trucs comme Ghost in the shell, que j’adore, mais pas Blade Runner.
      J’ai appris la science fiction avec Asimov, donc j’ai une certaine exigence d’écriture quand la science fiction se prend au sérieux, j’veux des personnages cohérents, qui font des choix judicieux en fonction de leur situation… Blade Runner pour moi c’est plutôt : « les personnages font… des trucs… un peu au pif ».

      • Kitsune-Dono vendredi - 04 / 11 / 2016 Répondre

        @Aurl : c’est marrant que ça t’évoque pas Blade Runner dans la mesure ou GitS en est pas mal inspiré du premier ^^
        Par contre les « personnages font des trucs au pif » franchement, je peux pas te laisser dire ça ! Tout ce que les personnages font, c’est soit a) pour survivre (spécialement, les réplicants), soir b) pour capturer les réplicants soit c) par introspection/questionnement sur leur origine.
        Je t’enjoindrais bien à le re-regarder parce que, pour moi, c’est évident mais je sens que c’est mort ><
        Du coup, franchement, y'a pas de problèmes de cohérence. Que tu n'y sois pas sensible, je peux le comprendre, mais ne pas le voir, ça tient plus de la mauvaise foi j'ai l'impression.
        Et puis perso, j'ai aussi beaucoup bouffé du Asimov, et je vois pas bien ce que ça vient faire. J'ai jamais été convaincu des comparaisons Dick/Asimov. Pas le même style, pas la même approche, pas de comparaison possible. Quand on lit Asimov, on se demande pas ce qui est réel, on se projette dans un avenir scientifique. C'est comme si on disait "je lis Verne alors William Gibson c'est pas solide". Les carottes et les poireaux, c'est bon pour le marché, pas pour la littérature !
        Enfin chacun son avis, mais là j'avoue que j'ai du mal à te suivre 🙂

        • Kitsune-Dono vendredi - 04 / 11 / 2016 Répondre

          @ Theverynoob : ça s’appelle pas une contrefaçon alors mais une adaptation 😉
          Et il est assez fidèle au livre en fait…

        • Aurl samedi - 05 / 11 / 2016 Répondre

          @Kitsune-Dono : Erf, comme je le disais : sujet sensible. Voila que tu m’accuses de mauvaise foi tant tu refuses d’accepter que quelqu’un n’aime pas Blade Runner. Ou non, plus étrange, tu acceptes que je « n’aime pas » Blade Runner, à la seule condition que je ne rentre pas dans le détail. Pourtant tu devais bien te douter que si j’aime pas ce film, c’est pas « au pif », c’est parce que je n’aime pas la façon dont il est fait, ce qu’il montre, ce qu’il dit, et donc que je n’aime pas dans ce film ce que toi tu aimes dans ce film… Bref, bien entendu qu’on tombera pas d’accord, cela n’était pas l’objectif. Tu adores ce film ( comme la majorité des gens je crois, et l’écrasante majorité des fans de SF d’ailleurs) et tu as probablement raison si on s’en remet à la majorité, et c’est un film important qui a inspiré directement ou de manière diffuse un grand nombre d’artistes après lui… mais moi j’ai vraiment pas aimé. Je l’ai vu il y a seulement quelques années (il m’a jamais franchement attiré), je l’ai vu étant adulte, mature, au fait de ce qu’est le cinéma et… j’ai trouvé cela mauvais. Si je n’avais pas eu connaissance de l’avis général sur ce film « c’est un chef d’oeuvre, une référence absolue ! « , j’aurais parfaitement pu candidement sortir du visionnage en croyant avoir vu un navet considéré universellement comme tel (encore une fois, je me sens obligé de préciser que je n’exagère pas dans le but de choquer… j’adoucis même le fond de ma pensée en vérité ^^ » ).

          Sinon je n’opposais absolument pas Dick/Asimov, d’ailleurs au delà d’Asimov ma culture de SF littéraire est franchement très limitée, je ne pense pas avoir jamais lu un bouquin de Philip K. Dick (Tu peux me disqualifier sur ce critère si cela te met du baume au cœur). J’opposais de manière plus floue la rigueur de l’écriture d’Asimov avec la SF au cinéma en général, généralement pop-cornisée. J’ai rien contre la SF pas rigoureuse, mais du coup c’est plus difficile de me faire prendre au sérieux un univers de SF sombre si ce qu’on me montre m’apparaît incohérent.

          Je le regarderais peut-être dans une autre version que celle que j’ai vu (y’a quelques montages différents à ce que j’ai compris) si ça peut te faire plaisir, mais bon… y’a tellement de choses que j’aime pas dans ce film qu’un découpage un peu différent aura du mal à subitement me faire entrevoir le chef d’oeuvre à côté duquel je serais maladroitement passé.

          • Kitsune-Dono lundi - 07 / 11 / 2016

            @ Aurl : oula non, scuze moi, je me suis probablement mal exprimé. Le fait que tu n’aimes pas ce film, je le comprends et le respecte. Que tu évoques l’esthétique, le rythme ou la thématique, je peux comprendre. Ce que, en revanche, je réfute, c’est le manque de cohérence des personnages. Ca c’est un jugement. C’est pour ça que je parle de manque de bonne foie. Mais à bien y réfléchir, je peux comprendre que le 1er visionnage puisse donner l’impression de flou de l’histoire, c’est bien pour ça que je te conseille de le re-regarder. Quelle version, maintenant, ça je sais pas. Je n’en ai jamais vu qu’une (une fois adulte aussi), la final cut.
            Et l’autre point que je réfute, c’est le « SF pop-corn » sans rigueur, quand on parle de Blade Runner. C’est très mal connaitre le film, son histoire autant que le bouquin de Dick. Par exemple, la version sortie en 82 (retouché sous la pression des producteurs) a été très mal reçu par la critique et le public, surtout parce que les fan-boys de Ford n’acceptaient pas que leur idole s’en prenne plein la figure. Quand tu dis peu rigoureux, accessible, je vois un film apprécié par un public consommateur de block-buster et qui ne cherche pas la réflexion. D’où l’échec à sa sortie du film : pas assez d’action, un héros pas assez héroïque. Par ailleurs, toute la réflexion qu’il y a en profondeur n’est clairement pas faite pour parler à la majorité. Quand tu sors de Looper, tu t’es éclaté mais t’as pas réfléchi trois plombes sur la définition de l’identité par rapport à l’expérience. Ca c’est de la SF facile. Si tu veux réfléchir après le film, tu peux, sinon, tu peux juste t’amuser. Si tu sors de Blade Runner et que tu te dis « Blade Runner c’est cool, Ford est un badass, les humains sont humains parce qu’ils n’ont pas été programmés », c’est que t’as pas compris le film…

            Maintenant, si ça te rassure, la majorité, franchement, c’est pas un argument. C’est pas parce que tu es minoritaire à ne pas l’aimer que tu as tord. Ce qui compte pour moi, c’est les raisons pour lesquelles tu n’aimes pas. D’où ma réaction quelque peu excessive ^^

  8. Wegge jeudi - 27 / 10 / 2016 Répondre

    Je m’arrête pendant l’intro pour voir les dvds sur le sol.

    Le parain, Casablanca, Signes, Ca, Haunting, King Kong, Alien, Papillon, Blade Runner…

    >Chicken Run et Happy Feet.

  9. Nicolodub jeudi - 27 / 10 / 2016 Répondre

    Et Uwe Boll qui arrête sa carrière le même jour… Coïncidence rigolote, mais qui n’en est peut-être pas une !

  10. Ouroboros jeudi - 27 / 10 / 2016 Répondre

    Juste Chandler à Hong-Kong, je peux pas !!! 🙂

    • Poulpax mardi - 01 / 11 / 2016 Répondre

      Chandler, mais aussi entre autre Georges Stobbart et Wayne Cambell 😉

  11. Alexandre Sandorf vendredi - 28 / 10 / 2016 Répondre

    J’adore les références par ce que je suis à peu près de la même génération (un enfant des années 90). Et enfin une explication sur l’absence des films Hong-Kongais qui ont marqué mon enfance. J’ai même eu le cœur brisé lorsque j’ai vu que Chow Yun-fat a joué dans « DragonBall Evolution ». Ainsi, peut-être que la fuite des têtes d’affiche historiques Honk-Kongais vers Hollywood n’a certainement pas permis de transmettre le flambeau générationnel de ces films d’action, et de renouveler les artistes (acteurs ou réalisateur) nécessaires pour ces films très dynamiques et exigeants.

  12. Veunin vendredi - 28 / 10 / 2016 Répondre

    Method man…

  13. Seiyablitz vendredi - 28 / 10 / 2016 Répondre

    Il faut dire à Jeremy qu’on tient un pistolet avec l’index sur la gachette et pas le majeure lol

  14. maxolcorm vendredi - 28 / 10 / 2016 Répondre

    C’est marrant, vers la fin, tu ma instantanément fait pensé a « arnaque crime et botanique » qui est (je trouve) un « brouillon » de snatch x)

    • toma vendredi - 28 / 10 / 2016 Répondre

      Snatch est une pâle copie de Arnaque crime et botanique plutôt, non ?

      Bon j’dis ça c’est un peu d’la provoc, je connais ni l’histoire des films ni même le réalisateur de chacun. Mais c’est ce que j’ai ressenti en voyant Snatch alors que j’avais vu Arnaque crime et botanique quelques années avant.

      • MoonShore samedi - 29 / 10 / 2016 Répondre

        Et Rock’n’Rolla vient allègrement repomper sur Snatch 🙂
        Même réalisateur, il me semble qu’une bonne partie du casting est conservée entre AC&B et Snatch, non non, Snatch n’est pas une copie mais bien une « suite ».

        • toma lundi - 31 / 10 / 2016 Répondre

          ha bah faudra que je rematte tout ça alors !

        • PilouCrapou jeudi - 03 / 11 / 2016 Répondre

          @MoonShore je crains que tu te trompes lourdement. Si il y a bien des ressemblances de castings ce ne sont en aucun cas les mêmes personnages. Après comme c’est le même réalisateur on pourrais à la rigueur considéré que ça se déroule dans le même univers … univers qui ressemble beaucoup au notre.

  15. ShadowOfTheTree vendredi - 28 / 10 / 2016 Répondre

    Hello,

    Dites, très chers membres de Nesblog, elle est à vous cette chaine youtube : https://www.youtube.com/channel/UCx5gag-fTzyYrhhNKIlitLg
    Parce qu’elle regroupe toutes les vidéo de chroma/crossed, et une du joueur du grenier…

    • oannes dimanche - 30 / 10 / 2016 Répondre

      Non, c’est un fake. Ce qui explique les pouces rouges.

  16. toma vendredi - 28 / 10 / 2016 Répondre

    C’est toujours cool à mater Chroma :-).
    Pas participé à la campagne usul. Heu… ulule… Mais si vous en refaites une j’en serai !

    Pour ceux qui sont pas au courant, y’a aussi le crou qui fait campagne en ce moment.
    Oui, rien à voir. Mais j’avais envie de leur faire un peu de pub gratuite en même que de flatter l’égo du crou de Chroma.

    • John Hammond dimanche - 30 / 10 / 2016 Répondre

      Y’a un flattr, au dessus de la vidéo.

      Tu provisionnes un compte, mensuellement (1 €, 3 €, 10, 100…) et la somme est divisée entre tous les gens que tu as décidé de récompenser de leur travail. Ainsi, tu peux participer, même modestement (et aider le nesblog dans son ensemble).

      Ou dépenser sans compter.

  17. Max samedi - 29 / 10 / 2016 Répondre

    Super épisode ! On a tous des films qu’on sait plein de défaut mais qu’on aime quand même.
    Sinon The Blade je l’avais matté en le voyant dans ta liste de 77 films favoris.
    Et Une balle dans la tête est un de mes films favoris

    • ASUBI lundi - 31 / 10 / 2016 Répondre

      Très bon épisode encore une fois, merci les gars !
      Max où peut-on voir cette liste de 77 ?

    • cartman288 mardi - 06 / 12 / 2016 Répondre

      il n’est pas obligatoire d’avoir vu crossed pour connaître cet personne en général quand tu vois un film qui est très mauvais tu essaye de retenir le nom du réal pour ne pas renouvelé l’expérience et inversément

  18. markham dimanche - 30 / 10 / 2016 Répondre

    Bon épisode, content de savoir que je ne suis pas le seul là avoir aimé piege à Hong Kong, bien mes raisons soit plus simple :

    j’ai adoré le faits qu’une vedette des art artiaux europeen/americain se retrouve dans le films tourné à la Hong kongaise, c’est à dire tourné de façon très nerveuse avec beaucoup de scene d’action, ou l’acteur est mis a mal et faits un vrai travail de cascades par lui meme dans des conditions extremes, loin du traitement style « l’acteur principal est le roi, faut une doublure pour ouvir une porte » des production américaines.
    (D’ailleurs van damme, détesté bosser avec les americains car leur cascadeur avait tendance à porté plainte à chaque mauvais coup reçu)

    bref un films qui est et reste pour moi (avec Cavale sans issue) un vrai rafraîchissement dans sa carriere d’acteur.

  19. Rimka Chebbade mardi - 01 / 11 / 2016 Répondre

    Excellentissime Crossed, bravo l’équipe
    Le Fossoyeur devrait oublier l’idée de vouloir faire genre « Crossed ». Sa version bobo, un peu trop porté sur la « fesse » et vachement faiblard niveau humour est aux ras des paquerettes. 🙂

    @Markham: tu voulais plutôt dire « Chasse à l’homme » (Hard Target), non?

    Vandamme, c’est le plus fort! 🙂

  20. Lama jeudi - 03 / 11 / 2016 Répondre

    Au fait, t’es au courant pour ces mecs qui postent les chroma sur youtube ?
    ( exemple : Exclusive Studio ect.. )

  21. Ewig mercredi - 07 / 06 / 2017 Répondre

    Quelqu’un pourrait il me rendre un immense service et me dire quelle est la musique à 2min 12 (souvent utilisée quand il présente)

Ajouter un commentaire

*

(option accessible aux utilisateurs enregistrés)