NesBlog
CrokEnJeu #9 – BigMommy

CrokEnJeu #9 – BigMommy

Flattr this

Bonjour à toi, petit être de la surface…

toi et moi plongeons aujourd’hui sous la surface de l’océan, dans la cité gangrénée et périclitante qu’est Rapture.

Rapture, c’est une ville créée par Ken Levine pour un jeu qui sortira en aout 2007 : Bioshock.
FPS steampunk dégénéré à l’esthétique peaufinée avec couleurs et talent.
Il y aurait beaucoup à dire sur cet excellent jeu, qui restera -je pense- parmi les grands noms de ces 10 dernières années. Mais là n’est pas mon propos.

Pour ce crok, je n’ai pas voulu entrer dans le fouillis coloré propre à Bioshok pour mieux recentrer sur deux personnages, et le lien qui existe entre eux. Presque dans l’intime, sinon dans le calme. Par le jeu de rouille, j’ai eu envie de retrouver cette ambiance oppressante et belle à la fois… …la même qui me subjugue dans « la cité des enfants perdus » (le film hein, pas le jeu sorti en 97, faut pas déconner).

cite-des-enfants-perdus

La place que tiens ce film dans ma tronche, et surtout l’incroyable et parfait travail de Marc Caro sur sa direction artistique, font que j’ai dessiné ce crok avec cet univers en tête, mêlé à celui de Ken Levine. V’là l’merdier.

Mais la rouille n’est pas assez rouge. Parce que soyons honnêtes : ça file un peu les jetons Bioshock. Bon, c’est pas du Resident ou du Deadspace (le premier du nom, me sens-je obligé de préciser), mais tu ne te balade pas non plus les mains dans les poches et le pif aux corneilles, ou aux alouettes je ne sais plus…
Bref, un peu plus de rouge, un peu plus de crade, à la frontière entre l’oxyde (héhé) de fer et le sang coagulé qui orne les seringues d’adam. Voici les tristes globules infectés qui circulent dans les veines de Rapture.

Sur ces précisions d’une utilité absolue, je te laisse entre les pattes de Jindermann, mon petit frère, pour qu’il nous parle un peu de son Bioshock à lui…

Jindermann >

Un jour, fort de cette frustration patiemment cultivée par la gent parentale, je me suis acheté mon propre PC, à moi, rien qu’à moi.

Jusqu’alors n’étaient parvenus à pénétrer dans la maisonnée qu’un Amstrad, une Game Boy (pour la plus grande joie… d’Oxÿd), un vieux PC sous 98 et un moins-vieux sous XP…

On est bien loin du fantasme que constitua à sa sortie le génialissime Bioshock, dont la démo, bridée par la config somme-toute limitée de ma bête, n’offrait qu’un aperçu extrêmement restreint de la valeur artistique du titre. Mais l’envie était là. Le trailer déjà avait fait son effet : Beyond the Sea de Bobby Darin (version américaine de « la Mer ») accompagnant l’ouverture sur une sorte de New York sous-marin, suivie d’une baston en vue subjective, mêlant armes à feu rétros et superpouvoirs… WTF !! pouvait alors penser le novice au regard avide d’émerveillement que j’étais (et suis toujours).

Puis, longtemps après sa sortie, le fantasme se réalisa, enfin. Les portes (plutôt les écoutilles) de Rapture s’ouvrirent grand devant moi et j’en franchissais le pas, fébrile.

L’accident d’avion donne le ton. Seul au milieu des débris en feu et des cris de naufragés invisibles, on rejoint à la nage un phare à la présence improbable. Une bathysphère nous y attend qui nous entraine vers les profondeurs, où se dévoile à nous l’uchronique cité.

Construite en pleine guerre froide, « libérée » des contraintes que l’éthique impose à la science et des idéologies qui déchirent la surface, Rapture se montre aussi belle que ténébreuse. Son nom est explicite, elle nous enlève et nous retient. C’est le personnage principal, nous ne faisons qu’en explorer les recoins, témoins décadents de sa splendeur passée. Car tout y a périclité, ravagé par une guerre fratricide dont nous constituons rapidement l’un des rouages meurtriers, mais surtout le pantin d’un camp contre un autre. De la déambulation parmi les restes de la saint-sylvestre, résonnant encore d’un léger jazz festif, on passe à des coursives humides habitées d’errantes créatures, au son d’un crincrin hitchcockien. On finit par en oublier qu’elles furent humaines. On les réduit en cendre. Il faut bien se défendre.

L’ombre y est omniprésente, on la retrouve dans ce Crok en Jeu. Mais le choix de la lumière nous est offert : libérer les petites sœurs de leur esclavage, la récolte de l’Adam sur les cadavres encore chaud. A nous alors de suivre notre voie, car la noirceur a ses attraits : extraire la précieuse substance de ces petites filles au prix de leur vie ravira les plus gourmands.

Quel que sera notre choix, il nous faudra affronter leurs emblématiques protecteurs : ces big-daddies dont Oxÿd nous gratifie aujourd’hui d’une version plus maternelle, au regard bienveillant. Affublés, selon les types, de noms poétiques tels que Videur ou Rosie, ils ne semblent plus posséder de visage derrière leurs hublots lumineux.

Qui sont-ils ? Aventurez-vous dans Rapture, vous saurez.

Bigmommy

MA PAGE FACEBOOK
MA CHAINE TWITCH

!!! LES ILLUSTRATIONS DES CEJ PEUVENT ÊTRES IMPRIMÉES SUR ALU OU TOILE, SIGNÉES ET LIVRÉES CHEZ VOUS SUR COMMANDE (> oxydcygo@gmail.com ) AVIS AUX AMATEURS ET TRICES !^^

 
Ajouter un commentaire

Commentaires (30)

  1. BiGmRoT mardi - 13 / 08 / 2013 Répondre

    Juste énorme, comme à son habitude avec Oxyd, pas mal le coup des ombres aussi, je l’avais pas vu venir xD, le rendu de fin est magnifique, je plussoie pour plus d’Oxyd sur nesblog moi perso o/

    • Oxyd mercredi - 14 / 08 / 2013 Répondre

      Merci Bigmrot, ton commentaire me va droit au coeur, j’en rougirais 🙂

  2. Kayyow mardi - 13 / 08 / 2013 Répondre

    Incroyable, j’adore. L’utilisation d’Illustrator est vraiment cool et maîtrisée !

    • Oxyd mercredi - 14 / 08 / 2013 Répondre

      Content que ça te plaise ! Concernant illustrator, c’est prévu que je re-fasse un crok essentiellement en vectoriel….

  3. Goliath mardi - 13 / 08 / 2013 Répondre

    Oh My Gosh ..!
    J’avais du partir du live avant la fin à cause de mon travail, j’attendais donc cette vidéo. J’aimais bien en partant, et là j’adore… Tout simplement…
    Cette mise en couleur « simple » et efficace, les jeux de lumière, bravo !

    A quand le prochain live ? 🙂

    • Oxyd mercredi - 14 / 08 / 2013 Répondre

      aaah, je m’attendais à ce qu’on me dise que ça manquait d’autres couleurs. J’ai faillis en mettre pour vous faire plaisir, puis me suis ravisé en me disant que, « ainsi je le voulais, ainsi ce serait ». Je suis donc très content (mais pas trop surpris, t’avouerais-je) que les spectateurs de Nesblog soit assez sensibles et ouverts pour comprendre l’intérêt de cette mise en couleur particulière !

      • Oxyd mercredi - 14 / 08 / 2013 Répondre

        sinon, à quand le prochaine Live ? …euh… probablement ce week-end, plus sûrement la semaine prochaine. Avis aux amateurs 😉

  4. Nemo mercredi - 14 / 08 / 2013 Répondre

    Quand je me souviens de la fin du live où Oxyd nous disait qu’il lui resterait « juste » à faire le fond… « juste »… mais quel fond ?! Le rendu final est vraiment très soigné, très bien trouvé.
    Sinon, le récit de Jindermann me donne encore plus envie de tester ce jeu !

    p.s.: La musique est tellement coolement expressive.

    • Oxyd mercredi - 14 / 08 / 2013 Répondre

      Merci chère Nemo ! j’ai un peu tardé à le finir, et suis bien heureux de le voir accueilli comme ça. Et un grand merci pour Jindermann qui, même s’il n’est pas écrivain, sait tenir un stylo avec style 😉 big up little bro !

      • Oxyd mercredi - 14 / 08 / 2013 Répondre

        ps : eh ouaaais, que cette musique est belle !

  5. Quizzman mercredi - 14 / 08 / 2013 Répondre

    Très très beau.

    La rouille est un peu surprenante au début mais avec les ombres au final ça rend très bien.

    L’utilisation d’illustrator est très bien pensée aussi.

    • Oxyd mercredi - 14 / 08 / 2013 Répondre

      Surprenante… mais quel super compliment ! C’est tellement peu évident de surprendre dans un speedpaint, puisqu’on voit les éléments se mettre progressivement en place. D’ailleurs, pour la petite explication supplémentaire : en mettant en place les arcades et en les remplissant de bleu, je voulais amener à penser que j’allais faire directement la vue sur l’extérieur sous-marin de Rapture… …et en fait non, je voulais juste l’évoquer. J’espère que ça a marché 🙂

  6. Forothangail mercredi - 14 / 08 / 2013 Répondre

    Très impressionnant! Je suis particulièrement impressionné par le coup de crayon, quasi-définitif, et surtout les capacités de l’informatique pour créer l’arrière plan O.O

    • Oxyd mercredi - 14 / 08 / 2013 Répondre

      Merci ! Et, en effet, merci Photoshop ! 🙂

  7. JOWY mercredi - 14 / 08 / 2013 Répondre

    tout simplement bluffant.
    au début je me suis dit : »c’est vrai qu’il est balaise ce type »
    jusqu’au moment ou tu as mis les ombres: « …………………………….. a ouai! »
    bravo, magnifique

    • Oxyd mercredi - 14 / 08 / 2013 Répondre

      aaah les ombres… tellement délicates à placer, mais tellement efficaces pour donner du corps aux choses ^^ Ravi que ça t’ai plu en tout cas !

  8. Romain "Hak" Quagliara mercredi - 14 / 08 / 2013 Répondre

    Magnifique avec un respect total de l’univers du jeu mais le petit retournement des sexes qui est sympa. Encore une fois je bave ! GG !

    • Oxyd jeudi - 15 / 08 / 2013 Répondre

      A votre service cher Hak ! mais… un retournement de sexe, ça doit faire mal…

  9. Kurisou mercredi - 14 / 08 / 2013 Répondre

    Pas mal le coup du fond ombré à la fin, je ne m’y attendais pas du tout. Très Bioshock, ça colle parfaitement bien.

    Joli coup de crayon encore un fois !

    • Oxyd jeudi - 15 / 08 / 2013 Répondre

      Tellement content d’avoir pu surprendre un peu 😀

  10. Gonzo jeudi - 15 / 08 / 2013 Répondre

    Wow la claque… J’avais vu quelques speedpaint auparavant, mais là c’est sincèrement le plus impressionnant que j’ai vu, sans doute parce que le plus complet. Et puis la contrainte du référentiel Bioshock (casse-gueule à souhait) qui ne facilite pas les choses…

    Effectivement, sans savoir combien de temps cela te prend de réaliser un tel artwork, je serai ravi d’en voir plus souvent.

    Encore bravo… c’est magnifique !
    Au plaisir de revoir un de tes speedpaints 😉

    • Oxyd jeudi - 15 / 08 / 2013 Répondre

      merci^^ et pas de doutes : je vais en faire d’autres (mais tu peux déjà en voir quelques-uns ici et sur ma chaine youtube). Concernant la durée réelle, c’est un peu difficile à dire précisément, mais disons que celui ci m’a pris entre 3 et 4 heures, dont la majeure partie en live (sur ma chaine twitch). Au plaisir de te divertir encore 😉

    • JackZetarno mercredi - 21 / 08 / 2013 Répondre

      « mais là c’est sincèrement le plus impressionnant que j’ai vu, sans doute parce que le plus complet »
      Sérieusement? Ce n’est pas que son travail soit mauvais, mais c’est un peu disproportionné comme appréciation.
      Je t’invite à taper « speed painting » sur google et à farfouiller dans les recoins du web, tu trouvera beaucoup des vidéos bien plus détaillés, pour un résultat fini et propre.
      Dire que cette vidéo est la plus impressionnante que tu ai vu est une insulte aux speed painters comme Feng Zhu, Raphael Lacoste, Tylen Edlin, Sergey Kolesov, Scot Drake et j’en passe.
      Je ne dénigre en rien le travail d’Oxyd, je trouve juste ton commentaire débordant d’ignorance sur le sujet, avant de crier à l’oeuvre d’art, intéresse toi un minimum au sujet.

      • Oxyd jeudi - 22 / 08 / 2013 Répondre

        Même si tu es un peu virulent vis à vis de Gonzo, je suis tout à fait d’accord avec toi, Jackzetarno. Il y a énormément de speedpainter sur le web (qu’il te faut absolument découvrir si ce genre de vidéo te plait) et nombre d’entre eux sont bien meilleurs que moi, et plus expérimentés. Bref, de bien belles heures de visionnages t’attendent 🙂

  11. AngelMJ jeudi - 15 / 08 / 2013 Répondre

    Whoa… Pas mal du tout les astuces pour le jeu des ombres et des lumières. Finalement tu obtiens un excellent rendu en un minimum de manipulations, c’est vraiment ingénieux!

    Félicitations encore pour ce superbe dessin ^^

    • Oxyd jeudi - 15 / 08 / 2013 Répondre

      C’est vrai que c’est pas toujours évident de ne pas tâtonner et d’aller vite, d’autant que -je le précise- je ne prépare jamais mes speedpainting à l’avance : là par exemple, on voit que j’ai un début de croquis en transparence pour les deux persos, mais s’ils sont déjà là sur la vidéo, je ne savais pas ce que j’allais faire en débutant le live sur twitch.

  12. le_chaudan jeudi - 15 / 08 / 2013 Répondre

    Bigre.

    Quel style !
    Quelle ingéniosité et quelle efficacité lors de la création de l’arrière-plan !

    Encore une fois bigre.

    • Oxyd samedi - 17 / 08 / 2013 Répondre

      bigre à toi ! ce commentaire est bigrement enthousiaste, alors merci beaucoup pour cette bigréité !

  13. Neit dimanche - 18 / 08 / 2013 Répondre

    Très impressionnant… décidément, quand je découvre de nouvelles vidéos au gré du nesblog, je suis rarement déçu. La dernière fois c’était Crossed, et là… dans un tout autre domaine, c’est tout aussi plaisant. C’est aussi une très bonne idée que de veiller à la mise en scène, à instaurer une ambiance, pour se démarquer des autres speedpaints sur le net.

    Tous mes encouragements pour la suite, que je tâcherai de suivre avec intérêt.

    • Oxyd mercredi - 21 / 08 / 2013 Répondre

      à votre service !! et si je prends toujours un immense plaisir à réaliser mes crok, je suis surtout heureux qu’ils vous plaisent !

Ajouter un commentaire

*

(option accessible aux utilisateurs enregistrés)