NesBlog
CROSSED – POSTAL

CROSSED – POSTAL

Flattr this

Un film bien parce que c’est du second degré.

 
Ajouter un commentaire

Commentaires (74)

  1. Valentin mercredi - 18 / 09 / 2013 Répondre

    Un film bien parce que si c’est du second degré, « Mais qui a tué Pamela Rose »

    • fred mardi - 08 / 10 / 2013 Répondre

      J’adore ce film ! Ainsi que sa suite…

  2. Terrador mercredi - 18 / 09 / 2013 Répondre

    il y a rien ou je rêve

    • Kriss mercredi - 18 / 09 / 2013 Répondre

      Pareil je vois pas de vidéo :/

  3. Crosty mercredi - 18 / 09 / 2013 Répondre

    @Terrador
    Je te rassure je vois rien non plus…

  4. Dakram mercredi - 18 / 09 / 2013 Répondre

    Parce que c’est une carte Postal 😉

  5. karim mercredi - 18 / 09 / 2013 Répondre

    Désolé les gars, petit bug de cerveau de ma part. Ça devrait fonctionner maintenant.

    • André Volt mercredi - 18 / 09 / 2013 Répondre

      Affirmatif.

    • RCW jeudi - 19 / 09 / 2013 Répondre

      Dis Karim, ton sphynx ressemble en revanché énormément à plusieurs personnages dans Yellow Submarine (film que j’adore au passage) C’est volontaire? Et sinon pour Postal, je suis d’accord avec toi, il y a quelques vannes marrantes, mais le reste est franchement poussé et trop lourd, et après le « second degré » ne doit pas être une excuse à un manque de talent, talement que Uwe Boll n’a clairement pas.

  6. Jeanzg mercredi - 18 / 09 / 2013 Répondre

    Merci Kariiiiim <3

  7. baltorg mercredi - 18 / 09 / 2013 Répondre

    Je vais censurer ce film avec charles… on sait jamais…
    Merci karim pour ton boulot

  8. seggis mercredi - 18 / 09 / 2013 Répondre

    chronique génial,ce qui relève pour le coût,cette production cinématographique (sérieux je crois que ce mot a plus de consistance que le film 🙂 ) et par curiosité,je vais le regarder quitte a finir avec une camisole^^.merci!

  9. ToToR mercredi - 18 / 09 / 2013 Répondre

    REMBOURSEEERRR

  10. André Volt mercredi - 18 / 09 / 2013 Répondre

    Je crois que l’élément le plus subversif du film reste le A cerclé dessiné au feutre sur l’épaule du héros. Et Dieu seul sait pourquoi.

  11. Seb mercredi - 18 / 09 / 2013 Répondre

    C’est toujours aussi soigné mais j’ai pris moins de plaisir sur cette chronique que sur les précédentes. ça manque un peu d’humour à mon goût alors que je m’était bien poilé quand j’avais vu Postal. Docteur Debbache, j’ai éprouvé du plaisir à regarder un film de Uwe Bol, est-ce grave ? Suis-je désormais condamner à regarder des films lourds et vulgaires ? Je pense qu’il y a un remède mais je ne sais pas si vous pouvez me le prescrire : une émission sur Scott Pilgrim…

    • kerlu jeudi - 19 / 09 / 2013 Répondre

      Oh oui, un Crossed sur Scott Pilgrim !

  12. Dweez mercredi - 18 / 09 / 2013 Répondre

    Merci à Karim Debbache et TOUTE son équipe pour leur travail !!!
    Drôles, brillantes, instruites et loin d’être convenues (^^) vos chroniques sont terriblement redoutables d’efficacité 🙂
    Vivement la prochaine !

  13. Zatos jeudi - 19 / 09 / 2013 Répondre

    Pourtant j’avais pas mal aimé le film, et adoré le jeu. des heures passées à verser de l’essence partout et à faire du foot avec les têtes coupés. Je trouve que tu incendie trop le films, comparés autres autres film de Uwe Ball. (je ne le connaissais pas avant tes vidéo, et je viens de découvrir qu’il avait fait le film). Le jeu c’étais WTF ? et ils ont fait un film WTF ? (et selon moi la scène où le créateur du jeu se plaint, parodie la scène la scène du jeu où il se plaint d’une coupure budget pour le jeu où « normalement il y aurait dû avoir une séquence super amusante de dégommage de pigeons, mais qui n’a pas eu lieu pour des raisons budgétaire »

  14. David jeudi - 19 / 09 / 2013 Répondre

    Karim, ton Sphinx ressemble gravement à Gérard Depardieu. C’est intentionnel ?

  15. Gilles jeudi - 19 / 09 / 2013 Répondre

    Cher Karim,

    Je suis déçu.
    Autant dans la forme que dans le fond tout ceci est très lourd. Votre débit de parole ne colle pas du tout avec les vannes qui devaient paraître bien amusantes sur le papier. Vous allez beaucoup trop vite dans vos explications et même si on comprend tous les mots (écoute de rap assidue depuis bien des années), le sens des phrases devient incertain.
    Finalement votre discours fini par avoir l’effet d’une berceuse qui anesthésie bien le cortex pendant que devant les yeux défile une tas d’images qui ne veulent finalement pas dire grand chose.
    Ah si, à la fin on comprend que tout ceci n’est qu’un prétexte pour cracher votre venin sur le réalisateur du film qui fait du kickstarter.
    Ok, d’accord vous n’aimez pas cet être, je le note.

    Ce serait cool que vous fassiez un peu plus d’émissions sur des films qui vous ont plu et qui ne soient pas de sombres-merdes-qui-apprennent-aux-futurs-réalisateurs-comment-on-fait-bien-du-cinéma-en-s’inspirant-des-conneries-des-autres.

    Bien à vous.

    Gilles.

    • Arnaud jeudi - 19 / 09 / 2013 Répondre

      Bonjour Gilles,

      Je vous trouve un peu sévère sur votre commentaire. Sur le fait que Karim parle (trop ?) vite, certes, et c’est pas la première fois qu’il y a des remarques, parfois justifiés à mon sens car, effectivement, on perd en efficacité et en humour tellement la vitesse est élevée à certains moments.

      En revanche, le fait qu’il critique de mauvais films ne peut pas lui être reproché ! Il a choisit comme sujet les films parlant de jeux vidéos : or, il y a bien plus de purge que de bons films. Et quand il y a des bons films, il s’efforce aussi de les mettre en avant (King of Kong, Wargames). C’est pour mois aussi absurde que si vous reprochiez aux sites de jeux vidéos de tester tous les jeux à licence, alors qu’il y a 99% de chances qu’ils soient pourris en leur disant « arrêtez de critiquer ces jeux en donnant des leçons aux programmeurs ». Ce ne sont pas les fautes des critiques, si le sujet est mal traité. En plus, je trouve que le sieur Debache crédibilise le jeu vidéo en dénonçant les films qui le traitent comme un sujet pour ado arriéré, boutonneux et libidineux et en saluant quand le film se sert vraiment du sujet de manière intelligente.

      Et puis, il motive quand même bien pourquoi il déteste les films d’Uwe Boll. Ca ne se réduit pas qu’à la personne du réalisateur, mais bien à ces films alliés à sa personnalité.

      Bref, vous êtes quand même bien dur sur ce coup là !

      • Gilles vendredi - 20 / 09 / 2013 Répondre

        Cher Arnaud,

        Oui, c’est vrai, j’ai été dur mais il faut bien voir que Karim va finir par passer pour un radoteur à force de ramener sur le devant de la scène ses sujets de prédilection à savoir « les sombres-merdes-qui-apprennent-aux-futurs-réalisateurs-comment-on-fait-bien-du-cinéma-en-s’inspirant-des-conneries-des-autres » et ce réalisateur au drole de nom qui le débecte.

        On pourrait dire pour être méchant et passer pour un troll : « Au lieu de perdre votre temps devant crossed qui dit toujours pareil, allez donc voir les chroniques du fossoyeur, c’est boucoup moins monomaniaque comme trip ». Mais on ne le dira pas 😉

        Gilles.

        • Arnaud lundi - 23 / 09 / 2013 Répondre

          Ah ah, ce troll aurait un succès fou. Je comprends effectivement que vous trouviez Karim développe un côté obsessionnel… Mais c’est la limite même de son exercice, et je pense que cela explique pourquoi il veut limiter à 26 épisodes (si ma mémoire ne me fait pas défaut).

          Et en contre-troll, avouez que le fossoyeur n’a jamais osé faire un lipdub de Johnny ! C’est un petit joueur à côté de Crossed 🙂

          Bonne journée Gilles.

  16. darkbalak jeudi - 19 / 09 / 2013 Répondre

    C’est vraiment dommage que cette critique finisse en bashage brut et bête d’Uwe Boll, alors qu’elle contient déjà, lors du décryptage de la nullité comme élément commercial, les bases d’un discours qui aurait pu être construit.
    Car comme tu le dis tu ne parles pas de Postal, le jeu, qui aurait sans doute mérité que tu t’y arrête.
    Car le film est, dans son aspect faussement provocateur, gratuit, avec son humour caca-prout, faussement transgressif, complément en phase avec le jeu qui n’exploite pas de ficelle différente pour se vendre, et se définir, que celle de réunir tout les trucs les plus trashs sans autres soucis de cohérence que de faire cocher toutes les cases du formulaire de censeurs, qui s’offusquera alors du manque de morale du jeu. C’était l’axe d’une chronique de ton collègue Usul à laquelle je te renvoie bien volontiers.

    Et je pense que bien que Postal le film soit un horrible film, c’est l’adaptation la plus fidèle qui soit du jeu, de l’esthétique au scénario, et même dans la philosophie de conception/création.

    Qu’Uwe Boll soit un sombre réalisateur que tu détestes, c’est ton droit le plus strict, mais faire une chronique qui ne va pas plus loin que ça et qui manque finalement l’adéquation entre celui-ci et le jeu qu’il adapte, c’est décevant au vu de la finesse des autres critiques que tu nous as donné à voir.

    • Kaltz jeudi - 19 / 09 / 2013 Répondre

      Plutot d’accord avec cet avis, je n’ai pas vu le film, mais le peu d’extraits montrés me font dire que c’est une très bonne adaptation du jeu en terme de fidélité.
      Après il ne me parait pas délirant de se poser la question de l’intérêt d’une telle adaptation à la base.

  17. Aurélien jeudi - 19 / 09 / 2013 Répondre

    Je dois avoué que je suis un peu déçu … J’ai l’impression de ne pas retrouver la magie des chroniques précédentes.

    Ne connaissant Postal que de nom (oui shame on me), j’ai eu beaucoup de mal à rentrer dans la chronique et je me suis demandé pendant quelques instant quel était l’histoire du film. Et en réfléchissant, je me rendu compte que je ne me posais jamais cette question en regardant Crossed, et que tout venait bien au fur et à mesure du visionnage. Ici, je me suis posé la question : Qu’est-ce que ça raconte ?

    Je ne sais pas ce qui manque à cette chronique (plus d’humour ?) mais j’ai moins aimé.
    Après tout reste très pertinent, bien écrit et bien réalisé (surtout bien réalisé !) et j’apprend toujours en regardant cette chronique.

    Bref, continuez comme ça, en espérant que c’était juste un coup de mou ou juste un coup de gueule un peu plus engagé que d’habitude. 🙂

  18. Kethounet jeudi - 19 / 09 / 2013 Répondre

    Pourquoi Uwe Boll a un accent raciste chinois ?

  19. RedGe jeudi - 19 / 09 / 2013 Répondre

    Bonne chronique, ce que j’aime, c’est le fait que tu ne te contente pas de dire que tu n’aimes pas, mais que tu donnes les raisons (dans le cas d’Uwe, le rythme de montage, la photo et le cynisme) ce qui fait que l’on a une vraie critique à une époque ou n’importe quel crétin peu publier un avis…

  20. Litmo jeudi - 19 / 09 / 2013 Répondre

    Excellente fin mister Karim

  21. Hainamora jeudi - 19 / 09 / 2013 Répondre

    Super Chronique, ça serait sympa de faire un film d’animation, par exemple FF 7 advent children.

  22. Azerty jeudi - 19 / 09 / 2013 Répondre

    Yes Postal je l’attendais celui la ^^

  23. Azerty jeudi - 19 / 09 / 2013 Répondre

    après visionnement je dois dire que c’est le premier épisode avec lequel je ne suis pas d’accord, même si ce qui est dis dans la critique est vrai, mais pour avoir passé des heures a jouer a postal² j’ai trouvé le film très reussi dans le sens ou il suis +ou- l’histoire et que les clin d’œil/fanservice sont légion. l’ambiance débile du jeux est bien retranscrite.

    après le fait qu’il s’agisse d’un de mes jeux préféré et que les scene spéciale fanservice soit très présente influence surement mon avis sur ce film.

  24. Mme Patate jeudi - 19 / 09 / 2013 Répondre

    A partir de là,de nombreuses questions se posent: Karim va t-il,dans un élan de masochisme peu commun,continuer à se ruiner les rétines et le cerveau avec les merdouilles d’Uwe Boll? Les-dites merdouilles sont-elles,comme je le crois, tellement mauvaises qu’elles en deviennent potentiellement cancérigènes? Et surtout,pourquoi ne chroniquerait-il pas le très excellent Summer Wars,de Mamoru Hosoda? Un bon film (d’animation) impeccablement réalisé traitant habilement du jeu vidéo serait-il de trop après les éprouvants visionnages d’infâmes bouses?
    Nous le saurons peut-être dans un prochain épisode (insérez ici la musique angoissante de votre choix)…

  25. RuleSpider jeudi - 19 / 09 / 2013 Répondre

    Alors la chronique est génial et aussi intelligente qu’à l’accoutumée, a une toute petite exception près…

    La blague grossophobe de service … Messieurs de Nesblog, vos mères ne vous-ont elles jamais appris, cette petite maxime de bon sens :

    « Ce n’est pas parce que tu n’aimes pas, que cela te donne le droit d’en dégouter les autres. »

    J’aimerais qu’on mette autant d’énergie à combattre TOUTES les discriminations et pas seulement, le sexisme, et le racisme …

    Merci d’avance

    • Corb3o jeudi - 19 / 09 / 2013 Répondre

      +1 +1 +1 +1 +1 +1 +1 +1 +1 +1 +1 +1
      Je n’ai que ça à dire.
      Je suis entièrement d’accord avec toi.
      cf les radios usul etc.

  26. Kukrapok jeudi - 19 / 09 / 2013 Répondre

    L’humour, you know ?
    Ou bien le second degrés de cette épisode de crossed en lui même?

    Peu de gens semblent comprendre et critiquent/gueulent à tout va, il faut arrêter de réclamer le meilleur tout le temps, les mecs se cassent le cul, des fois ça marche moins bien, c’est bien de leur dire, mais faut arrêter de s’acharner et de chercher la petite bête et nous ramener des clichés plus qu’insupportable que la discrimination…

    Alors arrêter des vous plaindre de cette façon, vous ne les payez pas, il se donnent du mal pour vous sachez respecter un minimum le travail et tout en restant critique, ce qui est bien normale.

    Mais la communication ne fonctionne pas qu’à coups d’insultes/d’agressions, à bon entendeur salut.

  27. jvfoux jeudi - 19 / 09 / 2013 Répondre

    personnellement,je n’ai pas apprécié le second degrés assumé de cette chronique, tout simplement parce qu’elle tombe dans les mêmes travers que « Sophie fait des vidéos » de Usul.

    tout simplement à trop vouloir parodier les travers des films pourris, on tombe dedans aussi, et alors qu’on souhaite complètement basher un auteur, on lui attire un nouveau public, les gens souhaitant regarder  » le film que Karim Debbache a défoncé », par simple curiosité.et après certains aimeront ce film.

    après,je rejoint la thèse de darkbalak qui est excellente,
    et enfin, je trouve que cet épisode est complètement déstructuré,et manque un peu d’humour…

    donc tout ce que j’espère que la prochaine chronique s’attardera sur un meilleur film.
    un film qui sera probablement fait avec le cœur,par passion, et par des passionnés, et ça ,ce serait cool.

  28. Roni jeudi - 19 / 09 / 2013 Répondre

    Ca y est, Karim veut faire des films.

  29. bob jeudi - 19 / 09 / 2013 Répondre

    cher karim, tous cela était toujours très bien réalisé et intéressant, mais la critique en elle même ne me semble pas réellement objective .La majors partie des blague de se films sont drôle et le jeu est très ressemblant à tous cela même au niveau du scénario.
    La secte, la fin du monde, la star nain, les fous, les arme, le bunker, les terroriste et même les chats tous est comme dans le jeu. Ce films est probablement une des meilleur reprise de jeu que j’ai pu voir
    uwe boll reste un piètre réalisateur cela se sens, surtout sur l’insistance sur les blague. Mais ce films et aussi Rampage – Sniper en Liberté sont ces 2 seul plus ou moins bon films à mon avis. On vois bien qu’il aime ce jeu j’usqu’a son kaméo.
    Alors faut pas oublié que un peut de pitié ne fait pas de mal Mr karim
    Enfin voila continue quand même tu est doué et les gouts importe peut.

    • MJ Duracell vendredi - 20 / 09 / 2013 Répondre

      Depuis quand une critique est objective? C’est une impression finale motivée par des arguments que l’on trouve parfois a posteriori et toute la magie d’un discours critique consiste à nous faire croire le contraire.

      Seulement, ici comme dans d’autres épisodes, non seulement c’est très bien fait mais on apprend ce qu’est le cinéma, ce qu’est un bon film, la technique du cinéma et les ressorts narratifs (ou tropes)

      Encore merci Karim!

    • Kukrapok vendredi - 20 / 09 / 2013 Répondre

      Une adaptation, que ce soit d’un livre ou d’un jeu, pour le cinéma ne doit pas être une copie conforme !

      J’adore le cinéma et j’adore le jeux vidéo j’ai joué à postal 2 quand il était sortie, donc je connais les 2 univers et je peux te dire qu’il ne peuvent pas se marier du tout.
      Le fun qu’on éprouve à faire « n’importe » quoi dans postal 2, où l’on peux faire tout ce qu’on nous à interdis dans le jeux vidéo jusqu’à l’heure actuelle, ne peux pas se ressentir dans le cinéma où l’on est spectateur!!!
      Là on est juste entrain de voir du WTF?!, et je trouve que Youtube se démène bcp mieux dans ce domaine par exemple.

      Donc, non, Postal le film est vraiment mauvais.

  30. Gonzo vendredi - 20 / 09 / 2013 Répondre

    Euh…non.
    Juste non… Pas compris peut-être, mais vraiment pas aimé 🙁

    Taper sur Uwe Boll ? Tu vaux mieux que ça non ? Enfin, c’est une séance de lynchage public face à un parterre de gens acquis à ta cause mon bon Mr Debbache… Je comprends vraiment pas l’intérêt de… du truc là.

    Est-ce que Postal était vraiment dans ta liste de 25 films (de mémoire) prévus à la base ? Il me semble qu’il y en a bien d’autres qui nécessitent ton/votre talent.

    Madelin ? Hamster ? Cosmos Gilles ? Non… loupé.

  31. Jean-Mi vendredi - 20 / 09 / 2013 Répondre

    Ça serait quand même bien d’arrêter de parler de ce type y’a d’autres adaptations pourries et surtout d’autres bien qui méritent qu’on s’y arrête non ?
    Surtout après trois chroniques (!) sur ce tocard, tu tournes en rond, (malgré le magnifique fond spatial).
    La chronique était lourde mais je suppose que c’était pour mettre en avant la lourdeur du film donc moi ça me va.

    A dans deux semaines, ouaish !

  32. Fanch vendredi - 20 / 09 / 2013 Répondre

    Je trouvai bizarre que tu n’ai pas évoqué ce film en parlant de Uwe Boll. Perso j’étais plié de rire (et bourré) en regardant ce film, mais après coup je le vois surtout comme le meilleur film d’Uwe Boll, j’y vois un réalisateur nul qui a fait un truck nul, mais cette fois volontairement (sur certains points). Ça donne un film raté certes mais mêmes les blagues pas drôles en deviennent marrantes tant leur absurdité est perçue comme involontaire.
    Uwe Boll c’est pour moi dit que quitte à ce qu’on se foute de sa gueule, autant offrir au public l’occasion de ne pas le faire à moitié. C’est le paroxysme de l’insubtilité (c’est l’inverse de la subtilité mais le mot existe pas :x), c’est d’ailleurs très appuyé par les erreurs « techniques » de réalisation qui en deviennent presque utiles à cet humour tellement pas drôle qu’il le deviens, et dans un sens, ça rend bien hommage au jeu.

  33. rosnay vendredi - 20 / 09 / 2013 Répondre

    Moi j’ai aimé cet épisode de crossed.
    Quand je lis les critiques postées sur cette page, généralement, je n’y vois pas grand chose qui mériterais de s’appeler « critique », il s’agit plutôt « d’avis ».
    Une vraie critique, au sens noble du terme, examine la médaille et son revers avant d’aller plus loin. Un simple avis fonce dans le tas en ignorant bien souvent pas mal de chose, et est d’ailleurs un peu le reflet de l’âme de son auteur…
    Après, un avis a aussi une valeur : renseigner sur la manière dont une production est perçue par le public qui émet l’avis.
    Cependant une partie des avis négatifs que j’ai lu jusqu’ici ne me semblent pas être émis dans cet état d’esprit.
    Certains ressemblent plutôt à des avis se prenant pour des critiques… Et ça me donne parfois l’impression d’être face à une bande de consommateurs/enfants gâtés…
    Et là je ne parle que pour ceux là, les autres, émettant critiques et avis positifs ou négatifs ne m’ont pas autant exaspéré :
    Que faites vous, vous ? Assis devant votre ordi, à consommer gratuitement et à juger comme un enfant… Avez vous réellement travaillé votre réflexion avant de poster ? Avez vous réalisé un web-épisode qui ne pique pas les yeux ? Thèse/antithèse/synthèse/ouvertures… parfois c’est un vrai effort de se construire un avis, d’être capable d’émettre une vraie critique et d’essayer d’être finalement ce que l’on pense, juste un peu plus réfléchi.

    • Seb vendredi - 20 / 09 / 2013 Répondre

      Bonsoir, Je vais essayer d’être courtois. Le coup de « fais mieux avant de juger » me paraît un peu exagéré, voir limite « Point Godwin ». Les commentaires, « les avis sur la critique », permettent à Karim d’avoir un retour sur ces chroniques, ce que pensent ses « fidèles » dont je fais parti :). Certes, le travail fourni est énorme et ça doit être dur de recevoir des avis négatifs mais, pour moi, les critiques étaient dans l’ensemble constructives, avec de arguments recevables. Je trouve que tu joues un peu trop les fan boy, sur ce coup. Désolé, si je n’est pas été courtois.

      • Crackerbarel samedi - 21 / 09 / 2013 Répondre

        « Que faites vous, vous ? Assis devant votre ordi, à consommer gratuitement et à juger comme un enfant… Avez vous réellement travaillé votre réflexion avant de poster ? Avez vous réalisé un web-épisode qui ne pique pas les yeux ? Thèse/antithèse/synthèse/ouvertures… parfois c’est un vrai effort de se construire un avis, d’être capable d’émettre une vraie critique et d’essayer d’être finalement ce que l’on pense, juste un peu plus réfléchi. »

        Bienvenue dans la vraie vie. Fais quelques réunions, dans n’importe quel groupe ou on donne la parole à tout le monde, sur le net comme ailleurs, et tu verra que ta vision de la critique est loin d’être la seule forme d’expression utile et valable, et que oui, il n’y a pas besoin d’être réalisateur pour avoir une critique à faire sur un film ou une chronique vidéo. Une critique ou un avis ne doit pas respecter le schéma d’une copie de bac, ou alors tu met 95% des choses écrites/prononcées par les gens sur la société/politique/l’art à la poubelle. C’est comme invalider un argument à cause de son orthographe, tu prive simplement une part du public de la parole. La parole on apprend à la prendre en public, mais aussi on apprend à écouter ce que les gens ont à dire. Même si ça ne respecte pas les formes attendues.

  34. Sancte vendredi - 20 / 09 / 2013 Répondre

    Yo.
    J’avais fait le grincheux sur la forme de la dernière chronique (fin « charles » catastrophique, auto-discussion à l’écriture devenue hyper laborieuse) mais je suis rassuré… le dynamisme général et la finesse sont toujours présents.

    Quant au fond, cette fois-ci… je me lève et j’applaudis.
    Certains semblent trouver facile de frapper ainsi sur l’allemand, mais non bordel, faire une chronique de critique c’est assumer jusqu’au bout ses « principes ».

    Le film est de la fange destinée à des gorets qui sourient à l’idée de se rouler dans la boue en pensant être subversifs ce faisant. Et là où la critique est excellente c’est dans sa capacité à montrer que le film est au contraire tout sauf subversif, qu’il est hyper convenu, hyper étudié, marketé pour plaire aux abrutis se voulant originaux.
    La comparaison avec Devil’s Reject (film que je n’apprécie pas du tout mais pour d’autres raisons) est à ce titre extrêmement pertinente.
    Avec un peu d’audace j’irais même plus loin en dressant des parallèles avec d’autres « grands films » monuments de mauvais goût se voulant subversifs alors qu’hyper convenus également (du genre Irréversible).

    Quoiqu’il en soit, merci pour ces lueurs d’intelligence véritable régulières.

  35. Bernard-O vendredi - 20 / 09 / 2013 Répondre

    ho mes dieux multiple, j’ai commencé a joué a postal 2 quand j’avais 10 ans et quand le film est sorite jai eu un cour de philo sur ce film XD

    merci a karim de bache (désolée si il y a des fautes je me fis a la sonorité)

  36. Bernard-O vendredi - 20 / 09 / 2013 Répondre

    JE CROIS NE PAS AVOIR BEAUCOUP PARLÉ DU JEUX DURANT CET CHRONIQUE …. T’EN A PAS PARLÉ DU TOUT,LE FILM EST SORIT AU CANADA POUR LES FANS DES JEUX QUI L’ONT ACHETÉ AVANT TOUT CAR L’UNIVERS DU FILM EST CELUI DU JEU SONT IDENTIQUE MEME LE FAIT QUE LES TÉRRORISTE MEURS TOUS D’UNE SEUL BALLE TIRÉE PAR DES MANNEQUINS ET QUE LE DERNIER SE SAUVE EST UNE RÉFÉRENCE AU VENDREDI DANS LE SECOND JEU OU CERTAIN TERRORISTE SE SAUVE MEME SI TU LEUR TIRE DESSUS FAUTE DE CRYPTAGE.

    JE TE METS AU DÉFIS DE FINIR LE SECOND JEUX ET DE DIRE QUE POSTAL EST LOURD.

    • Seb vendredi - 20 / 09 / 2013 Répondre

      Et moi je te mets au défi d’écrire sans faute, sans oublier de déverrouiller le CAPS LOCK

      • Bernard-O samedi - 21 / 09 / 2013 Répondre

        like i care about you

  37. dremel vendredi - 20 / 09 / 2013 Répondre

    hum je vous accuse d’être en réalité de vrais fans d’UWE BOWL mais de ne pas assumer. Déja trois chroniques sur ses films, il y a anguille sous roche…..nan je déconne. Tout a fait d’accord avec vous sur toute la ligne. Même façon de penser et même référence.

  38. Novak samedi - 21 / 09 / 2013 Répondre

    J’ai trouvé cette chronique très lourde justement. Franchement, quand il était passé au new latina avec le réa, j’avais passé un bon moment de cinema bis. Le script est parfois incohérents et trop souvent scato mais les scènes s’enchainent vite et on ne sait jamais a quoi s’attendre. Je le trouve bien meilleur que les autres films du réalisateur et certainement plus fun que beaucoup de superproduction.

    Le film ne se veut pas subversif. Et insister sur ce point c’est comme reprocher a Citizen Kane de ne pas avoir de nazi de l’espace. Ou a Iron sky de ne pas assez creuser la psychologie des personnage.

    Il faut parfois lâcher la vision étudiant en cinéma qui sait filmer les scènes de dialogue au téléphone pour profiter d’un film trop con mais aussi généreux dans sa connerie. Peut être que Karim attendait que Uwe redéfinisse le cinéma ?

    Enfin, plusieurs commentateurs critiquent en affirmant ne sans avoir vu le film. Je leur propose le truc suivant : Arrêtez d’avoir les opinions des critiques internet et sortez voir des films.

  39. MeshKat samedi - 21 / 09 / 2013 Répondre

    Je trouve que tu t’es un peu trop lâché sur le film sans réellement rentrer dans le détail de telle ou telle scène qui aurait retenu ton attention. Il est vrai qu’il y aurait trop à dire sur ce film, mais ne serait-ce qu’expliquer le principe du jeu, ou encore analyser certains aspects (au delà de sa simple vulgarité).
    Bref, je ne me suis pas marré, et je trouve ça dommage car il y aurait eu matière à.

  40. GerBBinator samedi - 21 / 09 / 2013 Répondre

    Mais si l’épisode était si lourd et chaotique c’est parce que c’était justement du second degré… Et ça n’excuse rien.

  41. Crackerbarel samedi - 21 / 09 / 2013 Répondre

    Moi j’ai surtout eu l’impression que Karim critique le système financier que Uwe Bowl met en place, via le crowdfunding, pour se faire passer « pour ce qu’il n’est pas » – c’est à dire un auteur subversif qui touche un public de niche.
    Moi je pense que c’est pas plus mal. Le crowdfunding répond à une loi simple : pour avoir des sous, il ne suffit pas de proposer quelque chose de bien, mais de faire le buzz. La preuve est que pas mal de projets dépassent les fonds recherchés alors qu’ils ne méritent pas autant.
    Mais bon, c’est un système qui est nouveau, et trop de gens pensent que le chiffre final sera proportionnel à la qualité de rendu donc si on dépasse de 300%, ça va être une révolution. Ce qui est faux. Et malheureusement encore plus pour une petite équipe (trop de sous peut tuer une production car le public attend trop de celle-ci – sans compter les conflits internes)
    Enfin bref, je m’éloigne du sujet.
    Je trouve ça bien, dans la mesure ou Uwe Bowl ne peut plus espérer faire fonctionner ses films avec l’argent du contribuable. En un sens, il a été lancé par un système qui soutiens les artistes. Ce qui est plutôt pas mal car ça signifie que d’autres – qui proposent des choses d’une réalisation moins médiocre – peuvent en faire autant. (reste à voir les conditions, psk en France c’est vraiment mal foutu sur certains points.) Maintenant, si il fait de la merde ou si « son » public est désabusé, il se plantera. Tout en gardant à l’esprit que le crowdfunding n’est pas un système de financement idéal non plus tant que le public ne sera pas habitué à son mode de fonctionnement. (trop sensible au buzz). Attention : je ne dis pas que c’est nul non plus.

    Sinon très bonne chronique.

  42. Adriano samedi - 21 / 09 / 2013 Répondre

    Karim je tiens à dire que j’apprécie beaucoup les chroniques que tu fais depuis le film Mario Bros.
    D’habitude je n’écris jamais mais là je veux faire un commentaire sur un point que je n’ai pas aimé dans la chronique de Postal que tu aurais du faire et dont j’espère que tu vas corriger sur certaines des futurs chroniques.

    Depuis quelques chroniques, tu critiques de plus en plus les films d’un point de vue cinéphile et moins d’un point de vue gamer.
    Certes c’est normal sur des films comme Wargames, ExistenZ et j’en passe mais ce que j’avais aimé c’est que sur des chroniques comme Max Payne et Mario Bros tu faisais une parenthèse pour parler brièvement de la narration du jeu et de le comparer avec le film.

    Et là je pense que tu aurais du faire pareil pour la chronique Postal : ne connaissant pas le jeu j’ai regardé des extraits sur youtube et je comprends pourquoi certaines personnes te disent « oui mais il respecte l’ambiance du jeu ». Donc une petite parenthèse sur la cohésion narrative du jeu et du film aurait du y être mentionné.

    Continue de faire ce que tu fais mais pense à faire une parenthèse entre la narration du film et du jeu quand il y en a besoin comme la chronique de Max Payne.

  43. Hydro Bob-omb dimanche - 22 / 09 / 2013 Répondre

    A ce que je vois, les critiques envers cet épisode portent surtout sur le focus sur Uwe Boll.

    Mais, c’est primaire ce que je vais dire mais… ce type est le réalisateur comptant le plus d’adaptations de jeux vidéo et il fait de la merde, ça n’a rien de scandalisant de parler autant de lui et en mal.
    Karim a parlé du film « gros navet marrant à regarder », du film « purement mauvais et chiant » et enfin du film « second degrééééééééée ». Il fallait boucler la boucle Uwe Boll et c’est maintenant fait. Ca n’a plus d’intérêt de continuer sur lui et il fallait terminer sur ce qu’est réellement Uwe Boll: un réalisateur mauvais mais surtout qui profite des systèmes de financement (le système allemand puis kickstarter) pour faire son beurre avec n’importe quoi.

  44. Volesprit mardi - 24 / 09 / 2013 Répondre

    (sans rapport avec postal mais sur l’ensemble de ton travail) Juste merci pour tes chroniques… J’adorerais te voir chroniquer des « films d’horreur » ou des Expendables, … Et puis ce petit côté plaisir coupable assumé c’est parfait!

  45. Matt mardi - 24 / 09 / 2013 Répondre

    Merci pour cette chronique , vous faites un travail super , c’est drôle , détendu on pourrais croire que c’est facile mais les jugements sont recherché et précis ,et même avec des prises de risques (jean claude van damme, ouf enfin quelqu’un qui ose dire que non , ce c’est pas non plus le mec le plus abruti du monde ) qu’on soit d’accord ou non c’est un régal , merci a toute votre équipe les gars !! continuez 😉

  46. The_Noob_GG mardi - 24 / 09 / 2013 Répondre

    Bonjour a tous,

    J’adore vos chroniques et bien sur j’exprime ma joie, mais avant j’aimerais vous parler d’un film qui est une adaptation du jeu video « wing commander » qui est un space shooter. Le film « wing commander »(oui il s’appelle comme le jeu comme beaucoup d’adaptation) est sorti le 7 juillet 1999 réalisé par chris roberts je vous épargne le reste. Est-il possible, on ne sait jamais dans un futur proche ou lointains( pas comme dans stars wars le lointains s’il vous plait ) que vous regardiez vous et votre équipe et que vous nous disiez ce que vous en pensé 🙂

    Merci beaucoup

    (Si ça se trouve c’est pas la bonne page pour les réclamations donc ça revient a pisser dans un violon, je me serais casser le fessier et encore je vais me faire engueuler. Vous pouvez me le dire mais gentiment s’il vous plait car JE SAVAIS PAS) 🙂

  47. Atnavors mardi - 24 / 09 / 2013 Répondre

    Très bon, comme d’habitude. Pourquoi l’associé roule une galoche au chef de la secte, je pense que c’est une grossière parodie du baiser de Juda à Jésus après l’avoir trahi – sachant que les Allemands doivent avoir une éducation plus religieuse que la nôtre.
    Après, c’est sûr que les Allemands n’ont jamais été les champions de l’humour. Qui connaît un humoriste allemand dans le coin ? Ou même un classique de la comédie allemande ? Allez, un petit Brecht peut-être… Mais ça m’étonnerait que Böll soit fan de Brecht !
    Je comprends très bien que Crossed se fasse quelques fois chronique, ou revue. Une émission ce n’est pas qu’un concept et un style, c’est aussi de la matière, et les gars, vous avez mis la barre très haut ! Je trouve que vous tenez bien la route. Surtout, Karim, j’apprécie quand tu défends la culture populaire, JCVD ou Johnny quand ils le méritent, même si ce sont des « artistes » que je méprise le reste du temps.
    Une dernière chose, a-t-on même évoqué que Postal venait peut-être de l’expression Going Postal, après qu’un employé de la poste américaine ait été pris d’une folie furieuse et ait tué plusieurs de ses collègues ? Je n’ai jamais joué au jeu ceci dit… Je n’y jouerai pas et je ne verrai pas le film, mais ça fait un bon épisode et c’est l’essentiel.

  48. Chocobo Grinder mardi - 24 / 09 / 2013 Répondre

    En faite moi j’ai surtout l’impression que t’as oublié le jeu dans l’histoire.
    Postal etait un jeu censuré dans plusieurs pays pour ses mœurs relativement hardcore. Je trouve au contraire que Uwe Boll a réussi a faire un film a l’image du jeu ( sauf que les meuf ont largement moins de nichon de le film ^^) Mais C’est con, c’est gras, c’est malsain, c’est mal fais, c’est de l’humour noir de merde de mauvais gout et c’est clairement en accord avec se que proposais Running With Scissors dans Postal 1 et 2.

  49. Gilles Deleuze mercredi - 25 / 09 / 2013 Répondre

    le bisou pré-flinguage, c’est un clin d’oeil au Parrain II.

    ouais, je l’ai dit, ouais.

  50. Josepf Stalyne jeudi - 26 / 09 / 2013 Répondre

    KARIM fais nous un Crossed sur AVALON, je t’en conjuuuuure !

  51. qweq samedi - 28 / 09 / 2013 Répondre

    C’est amusant mais le passage sur la nullité couverte par le 2nd degré m’a fait durement penser à nos chers trolls 2013.
    Dès lors qu’une personne est nulle dans un jeu, dans un argumentaire ou autre, elle prétend troll depuis le début et se réfugie derrière cette médiocrité soit disant volontaire.
    Donc Uwe Boll est simplement un grand visionnaire qui manque de moyen, imaginez plutôt dans un cinéma interactif, dès lors qu’un spectateur se plaint du navet qu’il est entrain de regarder, il pourrait jaillir sous forme d’hologramme similaire à ça http://i.imgur.com/vcMGk.jpg et continuer à surfer sur l’air du temps propice à ses films!

  52. snorklord lundi - 30 / 09 / 2013 Répondre

    Salut, merci pour cette chronique, un poil en dessous de la moyenne a mon gout mais quand meme bien tournée.
    J’ai joué a postal en son temps, sans etre un fan du jeu je lui reconnait quelques qualités que je peut retrouver par exemple dans un carmagueddon.
    Il n’en reste pas moins que c’est un jeu moyen, un jeu qu’Uwe Boll exploite pour faire son beurre avec le minimum syndical comme a son habitude, là ou est la différence c’est qu’avec ce film comme tu le souligne il essaie de trouver une niche, lorgnant vers les fans de south park et de comédie trash en général. Le film est un echec a tous les niveaux selon moi. Surtout au niveau humour ou il se rapproche gravement d’un « mon curé chez les thailandaises » ou « euro trip » 2 grosses bouses, sans en avoir le coté nanardesque, bref de la bouse totale digne du master of error. Je regrettes que cette vidéo n’ai pas insisté plus sur le financement des films du teuton qui montre l’escroquerie totale qu’il représente. Maintenant tapper sur Uwe boll ca suffit, on a compris le cynisme du personnage je pense. Ne lui accordons pas plus d’importance qu’il mérites.
    Pour la suite il deviens moins evident de trouver des sujets de chroniques (wing commander pourrait etre interessant) je voulais simplement ajouter au sujet de la précédente vidéo ( existenz) qu’elle aurait put etre l’occasion de dévier légérement sur le théme de notre rapport à la réalité.
    Enfin il ne restes plus beaucoup d’émissions a faire je ne sais pas ce que tu va faire par la suite mais j’aimerais bien voir ce que tu as a dire par exemple sur des types comme John Carpenter ou bien Cronenberg….Pourquoi pas d’ailleurs une émission sur les films ayant inspiré des personnages de jeux vidéo ca pourrait etre instructif (et combo l’occasion d’aborder « big trouble in little china » de big john 😉

    Bon courage pour la suite

  53. Utilisateur lambda de l'internet vendredi - 18 / 10 / 2013 Répondre

    Salut, je suis le mec qui poste un commentaire après la bataille.

    Je voulais juste faire remarquer qu’en bloquant sur le mode de financement, la vie du réal et tout ça, vous faisiez plus ou moins la même erreur que de considérer qu’un film est drôle parce qu’il est second degré.

    Mes souvenirs du film datent un peu, mais j’ai mémoire d’un truc qui amasse tellement de conneries que ça en devient drôle de façon régressive, un peu comme il peut arriver de rire malgré soi devant une compilation de mecs qui se font mal. D’ailleurs en regardant les extraits insérés dans votre vidéo, j’ai pas pu m’empêcher de sourire devant l’absurdité encore renforcée par ces morceaux sortis de leurs contextes.

    Alors non, ça n’en fait certainement pas un bon film, mais j’ai l’impression que tout ce qui entoure le tournage a crée un blocage qui vous a complétement empêché de simplement apprécier la débilité, très premier degré elle, qui se dégage de ce film.
    Mais peut-être me trompe-je.

  54. Anarchy-7-7- jeudi - 16 / 01 / 2014 Répondre

    Ha ! encore the clash ! \o/ on les entends trop peu pour être remarqué ! merci de remettre les pendules musicale à l’heure 😀

  55. Anarchy-7-7- jeudi - 16 / 01 / 2014 Répondre

    *enfin on les entends si peu qu’il ce faut de le noter et de vous en remercier x) dsl il est tard x)

  56. kemar samedi - 09 / 08 / 2014 Répondre

    Petit com tardif 😉

    Merci pour the devil’s rejects ,un vrai film culte.
    Elle est trop bonne baby. 8:,

    Rien que pour ça le visionnage de portal valait le coup 🙂

  57. Guivass mardi - 19 / 08 / 2014 Répondre

    Genial, Karim tu reviens quand ?

  58. Max dimanche - 30 / 10 / 2016 Répondre

    Je viens de voir le film A tout épreuve de john woo et j’ai tout de suite pensé : « hey, mais c’est la scène ou M.Debbache dis que les scènes d’action sont dures à réaliser ». Donc me voilà à revoir cet épisode

Ajouter un commentaire

*

(option accessible aux utilisateurs enregistrés)