NesBlog
Merci Dorian ! – Le Rogue-Like

Merci Dorian ! – Le Rogue-Like

Flattr this

 
Ajouter un commentaire

Commentaires (48)

  1. EienSlash dimanche - 23 / 03 / 2014 Répondre

    Merci d’avoir mis en fond (et dans les credits surtout) Children de Robert Miles, ca m’a rappelé mon enfance =D

    • Kap0 jeudi - 27 / 03 / 2014 Répondre

      Héhé 😉

  2. cybercolt dimanche - 23 / 03 / 2014 Répondre

    Bonjour,

    juste pour info, les RNG n’ont rien d’aléatoire, c’est pour ça qu’en français on appelle ça des générateur de nombre pseudo-aléatoires. Il est di que de tes nombres « singent » «  » » » » » »bien » » » » » » » l’aléatoire (plein plein plein de guillemets pour le bien, oulala).

    D’autre part pour le citer tout de même, « dwarf fortress » un jeu où tout est généré de manière procédurale, même l’histoire du monde. Des centaines de textes générés ed manière procédurale, c’est assez dingue.

    Et enfin, à savoir, il existe aussi de la musique générée de manière procédurale, ce qui est assez marrant, je trouve.

    Merci pour la chronique!

    • John Shaft dimanche - 23 / 03 / 2014 Répondre

      Ah, merci de faire ce rappel (j’allais le faire) 🙂

      Sachant que les anglais aussi parlent de « pseudo-random numbers »

    • -Y- dimanche - 23 / 03 / 2014 Répondre

      Oui enfin, à titre d’exemple, la fonction rand() en C++ a une période de 2^32, ça veut dire qu’il faut attendre plus de 4 milliards de lancers pour retomber sur quelque chose qui n’est plus aléatoire, et ça seulement si tu gardes la même variable d’initialisation.
      Ça veut aussi dire que l’utilisation qui en est faîte dans le jeu vidéo est loin d’aller pousser dans ses retranchements le plus simple des algorithmes de génération de nombres. Et que, du coup, faut pas déconner, on peut raisonnablement parler d’aléatoire (c’est comme la notion d’infini en physique, c’est tout relatif à l’échelle dans laquelle on se situe).

      • cybercolt mardi - 25 / 03 / 2014 Répondre

        C’est des discussions que j’ai souvent avec certains de mes prof (je suis en master de statistiques), pour moi, il y a plein de problèmes d’ordre philosophiques et théoriques dans l’utilisatio, et dans le fondement de ces RNG.

        On s’en sert en stat pour illustrer des choses qui ont besoin d’aléatoire, mais ces générateurs sont tout à fait déterministes. On peut très bien faire des suite qui se répètent jamais, t’écris les entiers. Pas de periode, mais rien d’aléa, ou bien un aléa nul.

        Je me demande depuis deux ans deux choses, premièrement est-ce que il existe de l’aléatoire? (ce à quoi un prof m’a répondu : « oui, dans les lois de probas au moins, ailleurs je ne sait pas »)
        deuxièmement, si il existe de l’aléa, y en a-t-il dans notre monde « concret », pour autant que notre monde existe…

        Au final, l’aléa, on sais pas à quoi ça ressemble, on sait faire des choses avec par contre, et ça c’est beau.

        • Kagamihime dimanche - 06 / 04 / 2014 Répondre

          L’aléatoire existe, et est même inscrit au coeur de la physique : on est passés d’une description des particules microscopiques qui était déterministe, à une description probabiliste de ces dernières avec la physique quantique. On a même fait des générateurs de nombres aléatoires (physiques) qui exploitent des phénomènes quantiques.

  3. Fistouille dimanche - 23 / 03 / 2014 Répondre

    La chronique est agréable à suivre. Pourtant, j’ai toujours l’impression qu’elle manque de fil conducteur. Je n’arrive pas à savoir quelles sont les conclusions de la petite étude. Il manque aussi des références. La conférence sur les rogue-like a été organisée par qui ? des fans du genre ? des professionnels ?

  4. Emma Indoril dimanche - 23 / 03 / 2014 Répondre

    Merci Dorian !

  5. A-A dimanche - 23 / 03 / 2014 Répondre

    Salut j’ai trouvé l’émission super, j’aime cette manière d’élever le débat.

    Par contre je ne suis pas d’accord avec le fait que Tetris soit un jeu ennuyant/absurde lorsque les pièces sont générées aléatoirement. J’ai moi-même développé un petit Tetris à titre d’amusement et afin de simplifier les choses j’ai distribué les pièces de manières aléatoires. En me basant sur l’aléa que proposé le langage de programmation que j’ai choisi, j’ai choisi de générer les pièces en tirant un nombre entier aléatoirement entre 0 et 6 inclus afin d’avoir un panel de 7 nombres possibles.
    Le jeu en reste tout à fait jouable et ne parait pas plus absurde que l’original. Après tout le fait de tomber dans des situations ou l’on ne peut pas s’en sortir c’est le propre même de Tetris : apprendre à anticiper chaque possibilité afin de produire le plus de ligne. Lorsque mon Tetris sur Gameboy me balance que des Z ou S je trouve pas ça plus intéligent qu’une ditribution aléatoire qui tend à ne donner plus où moin équitablement les mêmes pièces.

    Merci Dorian !

  6. Zatos dimanche - 23 / 03 / 2014 Répondre

    Merci Dorian !

  7. Joejoe dimanche - 23 / 03 / 2014 Répondre

    Je pense que tu aurais pu mieux dissocier les Rogue-like anciennes et nouvelles générations : d’un côté Rogue, Nethack (quelle honte de ne pas l’avoir évoqué !), Dwarf Fortress, ADOM, Dungeon Crawl, Elona etc… qui ne sont pas forcément beaucoup plus vieux mais qui ont l’esprit des vieux jeux : beaucoup beaucoup plus durs, où l’imagination est absolument requise, où rien n’est expliqué et où l’on tâtonne pendant des heures afin de comprendre les commandes et les mécanismes de jeu, qui ne peut se jouer à la manette tant les commandes sont nombreuses, où les objets/monstres découverts aléatoirement sont d’un nombre déconcertant et où quand tu décèdes tu recommences du début sans rien de débloquer ! Et je ne parle même pas de toutes ces références à la culture anglo-saxone, Shakespeare, Lord of the ring, le roi Arthur, les Dunes, Les Fondations etc… omniprésent dans tout ces jeux et qui façonnaient un humour bien particulier !

    De l’autre côté les RL new generation donc : les Rogue Legacy, Binding of isaac, Dungeons of Dredmor, Spelunky, FTL, Don’t Starve etc… très faciles à prendre en main, pas bien difficile, où tu ne repars pas de zéro après être mort vu que tu débloques des classes des objets etc…, qui ne sont pas très souvent au tour par tour ce qui change complétement le gameplay : ce n’est plus de la réflexion d’une stratégie avec tout le temps souhaité, mais un gameplay plus vif basé sur les réflexes, ce qui n’a rien à voir ! La seule chose qui reste c’est l’aspect aléatoire à la Diablo, sauf que Diablo n’est pas un Rogue-like !

    Ainsi donc, il fallait opposer réflexion et imagination à réflexe et accessibilité de ces RL qui sortent actuellement.

    • Orthannos dimanche - 23 / 03 / 2014 Répondre

      Concernant Don’t Starve en tout cas, je ne vois pas pourquoi parler d’un gameplay  » basé sur les reflexes « , ce n’est pas du tout comme ça que moi et mes amis y jouons, c’est tout aussi stratégique que les  » RG ancienne génération  » comme tu les appelles.
      Peut-être aussi calmer ton mépris de ces nouveaux jeux, sinon tu sors des énormités comme tu viens de le faire, mais peut-être est-ce simplement le ton de ton message et pas ta pensée profonde..

      • Joejoe dimanche - 23 / 03 / 2014 Répondre

        M’enfin Dorian fait une chronique sur les RL sans définir ce qu’ils sont à l’origine (si on omet la liste en anglais qui reste 2 secondes définissant le genre), suis-je le seul à être troublé ?
        Disons qu’au lieu de « basé sur les réflexes », je voulais dire « plus basé sur les réflexes », ce qui est vrai c’est que le gameplay n’a plus rien à voir.

        Je n’ai absolument aucun mépris pour ces nouveaux jeux, j’ai fini la plupart d’entre eux de nombreuses fois (à quel moment ai-je dit qu’ils étaient mauvais ?), j’explique juste qu’ils n’ont rien à voir avec un rogue like et j’explique pourquoi par comparaison, chose que Dorian aurait pu faire s’il avait décrit les mécaniques d’un Rogue ou d’un Nethack.

        Enfin bref, comme souvent il est difficile de percevoir le ton d’un message écrit : le ton adopté n’était pas celui de quelqu’un en colère (j’ai trouvé sa chronique intéressante), mais celui d’un passionné qui a l’impression que sa chronique posait mal les bases du genre, voire ne les posait pas du tout. En gros, c’est toujours de la pub pour les jeux actuels et jamais pour les vieux, ce qui est bien dommage, car à mon sens ils sont bien plus passionnants.

        • Modern Zeuhl dimanche - 23 / 03 / 2014 Répondre

          « Je n’ai absolument aucun mépris pour ces nouveaux jeux, j’ai fini la plupart d’entre eux de nombreuses fois (à quel moment ai-je dit qu’ils étaient mauvais ?) (…) c’est toujours de la pub pour les jeux actuels et jamais pour les vieux, ce qui est bien dommage, car à mon sens ils sont bien plus passionnants. »

          Va falloir préciser un peu la pensée, là.

    • Nanmais dimanche - 23 / 03 / 2014 Répondre

      Je trouve la remarque d’autant plus curieuse que l’émission vise justement à montrer l’évolution du genre et la nécessité d’un changement de terminologie vu, je cite, le « peu de parenté » entre certains jeux pré-2010 et les jeux dits rogue-like ou rogue-like-lite plus récents, et le caractère « restrictif » de la définition des purs et durs (d’où l’émergence du terme PDL longuement expliqué et illustré par Dorian).
      A-t-on regardé la même chronique?!

      • Joejoe dimanche - 23 / 03 / 2014 Répondre

        Oui chui d’accord, mais définit-il à un moment les caractéristiques des premiers rogue-like ? Non. Et donc, dans ces conditions peut-on décrire l’évolution du genre ? Non plus.

        Comment se fait-il que ce que j’ai écrit dans mon premier commentaire ne soit pas présent dans la chronique alors que c’est la base sur laquelle approfondir ?

        La définition des purs et durs n’est pas celle de gens butés avec des principes, c’est juste que si on attribue le nom de rogue like à un Binding of isaac ce n’est pas une évolution mais une révolution car ça n’a plus rien à voir.

        • Oannes777 dimanche - 23 / 03 / 2014 Répondre

          Je suis assez d’accord avec JoeJoe. Et comme lui j’aime ces nouveaux jeux qui ne sont pas des rogue-like :p

        • Nanmais dimanche - 23 / 03 / 2014 Répondre

          Parce que ce n’est pas le but de cette chronique-ci, qui ne se veut pas exhaustive et s’intéresse plus aux jeux actuels et à l’évolution du genre qu’à ses origines ? Qu’a-t-on retenu aujourd’hui de ces jeux plus anciens ? En quoi les jeux indés dits retros ne sont pas si retros que ça finalement, et en tout cas ne sont pas des calques de jeux plus anciens ? Et surtout cela ouvre-t-il de nouvelles perspectives ?
          Cette définition est évoquée lorsqu’il explique ce qu’est l’interprétation de Berlin et en quoi on s’en éloigne maintenant. Encore une fois, il aurait pu s’attarder davantage là-dessus (surtout que c’est en anglais à l’écran) mais, pour moi, c’est pas du tout le but de cette chronique. Il ne s’agit pas d’opposer deux générations comme vous le pensiez indispensable. Bien au contraire. Je trouve cela plus intéressant comme démarche personnellement.

    • Melancorphine mardi - 25 / 03 / 2014 Répondre

      Je cite :  » les RL new génération (…) pas bien difficile  » !? Alors, certes, par rapport aux anciens du genre (je pense à Dwarf Forteress, qui m’a rebuté par son aspect dégueulasse et sa difficulté à prendre en main), qui là pour le coup, sont pratiquement injouables si tu n’es pas assez patient (et je le suis, de patient); mais de là à dire « pas bien difficile » et  » j’ai fini la plupart d’entre eux de nombreuses fois » heu… bon, je ne suis pas un hardcore gamer et je suis généralement pas très doué quand je joue, mais quand même, tu abuses un peu trop là !
      ( Finir Don’t Starve ? what ?! )
      Et puis niveau difficulté, je ne pense pense vraiment pas que les rogue-like actuels soient faciles ! (Même si j’entends la comparaison).
      Donc, je te trouve un brin élitiste dans ton com, et, (peut-être à cause d’un complexe d’infériorité ? qui sait…) je n’aime pas vraiment ton ton (petit rigolo).
      (le prend pas mal, je charrie un peu aussi)
      Bref, je ne suis pas d’accord non plus avec ta critique de la chronique, Dorian explique tout à fait la différence entre les deux (ne t’en déplaise) générations. Alors, des exemples de rogue-like oubliés, là… là t’en tiens une couche quand même. Explique-moi le quelconque intérêt de citer un ancien rogue like, plutôt qu’un autre ! Je sens que tu as aimé le genre, et cela, c’est tout à fait louable et ça t’appartient ! Mais, là non plus, faut pas pousser Mémé dans les orties hein ! Nethack, oui c’est bien, mais pas tout le monde a la référence… et je pense que l’émission est plutôt tourné pour l’intérêt et l’explication de ce qu’est un RL et de ce qu’il devient au fil du temps.

      Et pour finir, je pense que Dorian avait bien prévu le coup, puisqu’il explique clairement que les puristes de la définition se soulèveront et, après une lutte acharnée contre les autres, ceux qui voient dans tous les nouveaux titres RL actuels une ÉVOLUTION du genre, triompheront et nous fouetteront, pauvres petits inconscients que nous sommes.

      ps: Diablo est un rogue-like (pour voir la réac)
      ps 2 : je le pense vraiment.

      ump: (oui parce que sinon, on va me dire que, le 2eme tour des élections arrivant, je fais de la pub gratuite) Je ne suis pas un troll, promis, je sais penser, réfléchir et donner mon avis sur une question.

      • Melancorphine mardi - 25 / 03 / 2014 Répondre

        Et puis, (j’en rajoute une couche…) c’est stérile comme débat de dire : celui-là, on va le ranger dans la catégorie Rogue-Gta-PetitsPoneys-Doral’exploratrice-like.

        C’est beaucoup plus intéressant de savoir où les rogue-like actuels vont et ce qu’ils nous apportent. Sans oublier d’où ils viennent, mais simplement, en faisant une différence pour justement marquer ce que ces jeux actuels amène au genre.

        Bref, la confiture, c’est comme la culture, plus on en a, plus on l’étale. (oui, j’ai changé le dicton, c’est plus approprié). Alors que les tartines, ça devraient se partager devant un bon café. La culture au service des autres, et pas de soi-même.

  8. Teppei dimanche - 23 / 03 / 2014 Répondre

    Petite faute d’orthographe dans le ending sur le mot présentation !
    Sinon j’ai bien aimé cet épisode et ai hâte de la suite !

  9. Goyokin dimanche - 23 / 03 / 2014 Répondre

    Alors moi j’ai un p’tit problème: j’trouve la musique vraiment trop présente. En fait, comme elle est mortelle et que j’suis quelqu’un d’auditif plus que visuel, ben elle me distrait carrément trop. Bizarrement ça me l’avait moins fait les autres fois, mais je m’dis que c’est peut-être parce qu’y en avait beaucoup plus ce coup-ci et j’me demande aussi si elles n’étaient pas mixées plus fortes que dans les autres épisodes. :/

    Bon je sais, c’est con, mais comme les Merci Dorian réclament de l’attention, ça me fait chier de galérer à ce point pour me concentrer sur ce qui est expliqué.

    Y en a d’autres à qui ça fait ça ou pas?

    • Yvain.sugimura dimanche - 23 / 03 / 2014 Répondre

      Oui, moi aussi dans une certaine mesure.
      C’est normal d’avoir un petit orgasme quand on entend du Deadly Premonition sur une chronique, et la musique d’Hellsing m’a perturbé, parce que j’arrivais pas à retrouver d’où elle venait (ça fait longtemps que j’ai pas maté Hellsing).
      Bref, oui, ça fait décrocher deux secondes, le temps de se dire « hou punaise, Dorian a mis du Deadly Premonition !!! », mais ça me dérange pas plus que ça, ça donne une raison de regarder deux fois la chronique 😛

  10. Itooh dimanche - 23 / 03 / 2014 Répondre

    Excellent épisodes ! 🙂 Sujet très intéressant, et analyse bien pensée.
    Le terme « PDL »gagnerait à être démocratisé. Ça mettrait fin au débat stérile « Ceci n’est pas un rogue-like ! ».^^

    Dans la continuité de l’aléatoire absolu qui n’est pas le meilleur des aléatoire, Joos van Dongen a écrit un billet sympathique à ce sujet, avec de bons exemples :
    http://joostdevblog.blogspot.fr/2014/01/how-chance-in-games-is-rarely-just-roll.html

    Et à propos de narration et de génération procédurale, The Yawhg, récit interactif généré aléatoirement, a reçu de plutôt bonnes critique à sa sortie. Comme quoi, rien n’est impossible !

  11. omg dimanche - 23 / 03 / 2014 Répondre

    Très intéressant comme d’hab!

  12. fred dimanche - 23 / 03 / 2014 Répondre

    j’adore cette émission. Dorian a chaque fois beaucoup de choses a dire et tout intéressant et important. D’où mon seul problème: CA VA TROP VITE!!!!
    C’est hyper dense et beaucoup de point mériteraient d’être explorés plus longtemps. Faire des émissions sur 2 épisodes par exemple ou augmenter le temps moyen des émissions.

  13. Isawa Greg dimanche - 23 / 03 / 2014 Répondre

    Episode sympa qui traduit bien la tendance actuelle des jeux indé. C’est vrai qu’en général les rogues like souffrent un peu sur le scénario ou du moins la narration mais offre une longévité incroyable !

    Sinon, une explication pour Robert Miles ? (et sans faire mon chieur, les coquilles de fin sont voulue ?)

  14. accesburn dimanche - 23 / 03 / 2014 Répondre

    Je n’ai joué qu’à peu de ces jeux à contenu procédural récents, mais par exemple dans The Binding Of Isaac je trouve qu’à un certain niveau (pour espérer arriver au dernier boss) l’aléatoire prend le dessus sur le skill, ça devient un jeu de chance et c’est dommage.

    Ce sujet traite de problématique actuelles, j’aime beaucoup.

    PS : quelqu’un reconnait-il le jeu à 1:20 ?

    • Neit lundi - 24 / 03 / 2014 Répondre

      Au bout d’un certain niveau de skill, au contraire, tu arrives à chaque coup devant le dernier boss, quel que soit ton stuff. À la rigueur, l’aléatoire du drop va déterminer si tu arrives à battre le boss ou non.

    • BaronVonChateau lundi - 24 / 03 / 2014 Répondre

      1:20 : teleglitch. J’aimerais bien avoir quelque chose à dire dessus, mais du Humble Bundle dont il faisait partie, j’ai beaucoup plus joué à Dredmor qui est bien fun, quoique bordélique.

      Teleglitch est beaucoup plus claustrophobe, avec une ambiance station-spatiale abandonnée qui fait frétiller le creux du ventre.

  15. radagast dimanche - 23 / 03 / 2014 Répondre

    Je ne crois pas que le terme gta-like soit abandoné, il y a plusieurs jeux sandbox, comme minecraft, garry’s mode qui ne sont pas des gta-like.

    • Jambenbois dimanche - 23 / 03 / 2014 Répondre

      Je plussois Radagast le Sage mais j’irais même plus loin. Le Rogue-like, le DOOM-like et NimporteQuelTypeDeVieuxJeu-like sont toujours utilisé (du moins par ma vieille carcasse de trentenaire). c’est peut être simplement générationnel car les nouveaux joueurs n’ont pas joué à DOOM ou ROGUE (en tout cas pas à sa sortie). Il m’arrive d’entendre de jeunes parler de COD-like ou de FF-like car ces jeux ont eu des succès récents et peuvent donc y faire référence.
      Après je suis pas un expert comme Messire Dorian.

      Sinon super épisode comme toujours.

  16. Jayzorus dimanche - 23 / 03 / 2014 Répondre

    Salut, tout d’abord j’aime beaucoup ton émission, les sujets sont extrêmement intéressants, traités avec intelligence et tu as une aisance derrière la caméra qui te rend plaisant à écouter (et bisous).

    Cependant, je suis également d’avis que le fil conducteur de tes épisodes, celui-ci en particulier, est parfois un peu flou. Je trouve en plus que le montage des musiques est trop dense, certains titres ont vraiment tendance à déconcentrer l’écoute de ton texte et la vitesse à laquelle ils s’enchaînent ajoute encore plus de confusion. J’applaudis ceci dit la qualité de dingue de la sélection (Secret Cheifs 3 !!), qui colle beaucoup avec mes goûts musicaux en tout cas et me permet de faire des découvertes sympa du coup, comme le titre de Sylvia Striplin ici que je connaissais via une reprise (excellente) de Erykah Badu (pour ceux que ça intéresse : https://www.youtube.com/watch?v=67Jn3pcc178&list=RD67Jn3pcc178 ) du coup merci c’est cool.

    Bonne continuation !

  17. Modern Zeuhl dimanche - 23 / 03 / 2014 Répondre

    Je n’avais pas fait gaffe à la musique, mais le « ???? » qui est crédité à la fin, c’est le groupe français de Meshuggah-like ?

    Si oui, qui a choisi d’en mettre dans cet épisode ? Dorian ou 6C6M ?

  18. streuv dimanche - 23 / 03 / 2014 Répondre

    Pff… Le Dorian clodo sexy style quoi. Lave toi les cheveux, met une chemise, … Un peu de respect pour tes viewers mec !

    • Goyokin lundi - 24 / 03 / 2014 Répondre

      Bah…tu trouves qu’un gars te respecte plus quand il se fait passer pour ce qu’il est pas?

      Franchement, si le respect se trouvait dans la chemise, je serai vachement moins déçue par nos politiciens…

      • streuv lundi - 24 / 03 / 2014 Répondre

        Bon ok, je me suis un peu emballé sur la chemise 🙂
        Deréac sors de ce corps !
        C’est la faute du gros plan pendant le générique qui m’a juste donné envie de nettoyer l’intérieur de ma télé.
        (Et j’essayerai de respecter un peu plus les clodos en bas de ma rue)

        • Melancorphine mardi - 25 / 03 / 2014 Répondre

          Pour les clodos, va falloir que tu t’y mettes et plus vite que ça mon bonhomme ! Parce qu’un jour, ils dominerons le monde ! http://www.clodogame.fr/

  19. 3.01 lundi - 24 / 03 / 2014 Répondre

    Possible!
    Merci Dorian

  20. BaronVonChateau lundi - 24 / 03 / 2014 Répondre

    C’était intéressant et proprement dégueulasse. J’approuve.

    Par contre, merci les majuscules random dans le générique de fin.
    Et puis, « Présenation », « Cadreage » ? DORIAN, PLZ.

  21. Romain lundi - 24 / 03 / 2014 Répondre

    Snarky Puppy, ça fait plaisir. Merci Dorian ! 🙂

  22. Fatinalas mardi - 25 / 03 / 2014 Répondre

    Merci Dorian !

    Je viens de réaliser … mais en fait, les « pokémon donjon mystère » sont des rogue-like ?!! (ou alors je sais pas la définition d’un rogue-like hein :p)

    • Melancorphine jeudi - 27 / 03 / 2014 Répondre

      Sisisi, c’est bien ça ^^ ça diffère des premiers jeux du genre RL, mais ça en est =)

  23. Michou vendredi - 28 / 03 / 2014 Répondre

    Je préfère le rythme plus pêchu des vidéos précédentes… Le fait que tu ralentisses ton élocution amène des tons de voix qui finissent par faire perdre le fil du contenu autant que trop de rapidité. Un entre-deux serait parfait, ou peut-être un peu plus de maîtrise de ce rythme suffirait, je pense, à rendre cette vidéo captivante. Un peu de travail de style quoi, pour sublimer le fond !
    En tout cas, merci Dorian !

  24. Romain dimanche - 30 / 03 / 2014 Répondre

    Pour ceux que ca intéresse, un générateur de chanson « cohérentes » (pas juste des fréquence choisies au pif)

    http://www.fakemusicgenerator.com/

    N’y a-t-il pas un espèce de méli-mélo entre le random, le random orienté/paramétré, et le procédural?
    Par random orienté/paramétré j’entend par exemple : ‘génère moi un nombre entre 90 et 180’.
    Qu’est-ce que précisément le procédural?

  25. Félix vendredi - 11 / 04 / 2014 Répondre

    Ça serait pas mal qu’au générique de fin, de la même façon qu’on a le nom des morceaux de musiques, on ait aussi la liste des jeux dont on a vu des extraits vidéo.

    Par exemple, là, j’aimerais bien savoir quel est ce jeu, à 1min12, avec une vue un peu à la Hotline Miami encore plus pixélisé, ça avait l’air bien fun.

    • Félix vendredi - 11 / 04 / 2014 Répondre

      Je viens de voir que tu m’avais répondu sur l’autre vidéo, Merci Dorian 😀 !

      Donc pour les gens de passage ce jeu c’est Teleglitch 🙂

Ajouter un commentaire

*

(option accessible aux utilisateurs enregistrés)