NesBlog
Je Game Moi Non Plus #59 – Humour Et Jeu Vidéo

Je Game Moi Non Plus #59 – Humour Et Jeu Vidéo

Flattr this

« Humour je précise » disait un comique il y a quelques décennies sur fond critique. Le comique est devenu un peu réac entre temps et vous avez découvert Je Game Moi Non Plus depuis. Et on s’est dit notre nouveau numéro, qu’est-ce que l’humour vient faire dans les jeux vidéo et même peut-on rire avec les jeux vidéo !

Oui le joueur ou la joueuse alertes nous citerons de suite bien des exemples allant de l’humour le plus raffiné (auto)référentiel d’un Matt Hazard, des répliques de jeu vidéo empruntant à de l’humour Monthy Python ou encore du « pipi-caca » exquis comme Concker’s Bad Fur Day.

Mais on vous répondra troll : oui mais où est le jeu dans tout ça ?

C’est ce qu’on a essayé de se demander avec Antoine (pas le chanteur), Mehdi (donc) et Olivier (qui ne produit aucune huile). Tout ça aidé par pas mal d’exemples de jeux et d’auteur en plus de notre humour à toute épreuve.:p

Retrouvez-nous sur Twitter :

Mehdi : @D_Mehdi
Antoine : @antoineherren
Olivier : @JGMNP_Olivier
Générique de l’émission : Lukhash – Beginning of Anxiety.
Illustration : LucasArts © Tous droits réservés.
 

S’abonner sur iTunes
S’abonner via le flux RSS

 
Ajouter un commentaire

Commentaires (3)

  1. Superchno mardi - 10 / 04 / 2018 Répondre

    Je ne savais plus où mettre des commentaires !

    Ça fait bizarre de parler humour avec ce sérieux. Ce qui me vient à l’esprit ça serait les easter eggs en particulier dans wow. Blizzard est assez fort pour les intégrer dans ses jeux et il faut être assez dans cet univers pour les voir ça fait toujours sourire une fois compris. Sinon il y a ces jeux comme bubsy ou dragon’s lair justement qui mettent un point d’honneur à mettre en scène les morts.

    Au sujet de dB fighterz je crois tout le monde a oublié les 3 budokai sur ps2, en particulier les 2 et 3 qui étaient en cell shading avec a peu près le même gameplay que fighterz. Je n’ai pas encore fais celui là mais je garde de très bons souvenirs du 3 qui avait un casting énorme et ce n’était pas un perso pour une transformation.

  2. Superchno vendredi - 13 / 04 / 2018 Répondre

    Visiblement mon precedent (et premier ici) commentaire n’a pas passé la moderation. Tant pis j’aurais essayé de revenir causer !

  3. JGMNP samedi - 21 / 04 / 2018 Répondre

    (Olivier) Hello Superchno ! Merci pour ton commentaire ! Perso je ne pensais pas à aller valider les commentaires à la main dans le WordPress du site donc j’espère qu’aucun de tes commentaires ne s’est « perdu » mais ce n’est pas du tout volontaire !

    Je me souviens très très bien de la série des Budokai qui était en effet excellente à l’époque ! La fait de pouvoir se transformer in-game était vraiment génial (j’en rêvais depuis la sortie de Bloody Roar sur PS1).

    J’ai longtemps été fan de ces jeux « fan-service » le summum étant Tenkaichi 3 avec plus de 100 perso qui allaient de DB à DBGT et toutes les formes de chaque ennemi. J’apprécie toujours y jouer de temps en temps mais le gameplay de FighterZ est tellement précis et efficace qu’il se rapproche plus de « vrais » jeux de combats. Les Budokai et Tenkaichi avaient beau avoir des rosters excellents, les perso se jouaient peu ou proue tous de la même manière.

Ajouter un commentaire

*

(option accessible aux utilisateurs enregistrés)