NesBlog
Jeu video et Synapseries : portrait de Junko TAMIYA (Capcom)

Jeu video et Synapseries : portrait de Junko TAMIYA (Capcom)

Flattr this

Made in Japan, 3 versions available ( Français, English,  日本語版)

 VERSION FRANÇAISE :                                                                                                       

Jeu vidéo et Synapseries, portrait de Sound Composer : Junko TAMIYA

Pour le départ ou non en vacances d’été, voici une belle promesse de Jeu Vidéo et Synapseries . Un portrait d’une des compositrices les plus originales du jeu vidéo : Madame Junko TAMIYA.
On lui doit les musiques de pas mal de beaux jeux Capcom sur Nes 8 bit et le célébrissime Strider Hiryu sur borne d’arcade. Ça ne date pas d’hier mais c’est intemporel.

Plus qu’un simple portrait, un échange sur un banc…

Sous le signe du « Godai » nous papoterons de la société CAPCOM, de son métier, de l’écriture musicale, des conseils pour les compositeurs à l’image… Nous tiendrons une route amicale et improbable au-delà des frontières, parmi les daims et les cerfs…au Japon !!!

• Rencontre artistique, amicale et improbable
• Versions disponible en 3 langues (FR, ENG, JP)
• Avec la présence de Manami MATSUMAE (Miss Megaman)
Un gros merci à Mehdi DEBABBI-ZOURGANI, Justin PFIEFFER, Aurore HELDT, pour m’avoir aidé à réalisé cette aventure !

 

 ENGLISH VERSION : 

Whether you get a break or not this summer, here is a nice gift from Video Games & Synapseries. Check this out ! a portrait of one of the most atypical from the video game industry, past and present : Miss Junko Tamiya .

Known for a lot of great Capcom games such as Strider Hiryu (arcade version) to name the most iconic one. A blast from the past you may say but you know the old saying : oldies but goodies ! More than a simple portrait, an authentic discussion on a bench in Nara, Japan. One of the best tourism spot for both foreigners… and japanese ! An invitation to travel. With us… and miss Tamiya of course ! Under the label of « Godai », the five elements in japanese buddhism, we had a little chat about Junko Tamiya’s work at Capcom, her job as a composer, the way she deals with musical writting,…

This podcast features :

  • A warm and unbelievable adventure among the deers in Japan !
  • Special guest Manami Matsumae ( composer of the 1st Rockman,  Mighty Number 9, Shovel Knight, to name a few !)
  • An artistic, friendly and surprising encounter with Junko Tamiya
  • Podcast available in three languages (english, french and japanese)

 

 日本語版 (et ben tiens !)  

私たちの友人のための小さな贈り物 !!!!

 

 
Ajouter un commentaire

Commentaires (4)

  1. Bounet jeudi - 06 / 07 / 2017 Répondre

    génial, comme à chaque fois.
    Il faudra que tu nous dises un jour comment tu fais pour mettre la main sur toutes ces sommités 🙂

    • Yacine dimanche - 09 / 07 / 2017 Répondre

      Salut Bounet ! Merci pour ce mot doux! Et bien ta question soulève quelque chose qui dépasse le Jeu vidéo: « mettre la main sur » n’est pas le bon angle. C’est plutôt le feeling avec les gens, l’envie de se rencontrer, de faire sauter les barrières. C’est peut être le truc qui ne fait pas l’unanimité de mon émission: partir d’un support qu’st le jeu vidéo pour finalement parler d’autre chose. C’est une réponse un peu mystique, mais avec Junko Tamiya, comme Michiru Yamane ou Dan Forden: on devait se rencontrer, voilà tout.

      • Yacine dimanche - 09 / 07 / 2017 Répondre

        Merci tout plein et merci encore en tout cas; Je sais que dans l’ère du Youtube 2mn, mon approche personnelle n’est pas des plus évidentes. MAIS Si vous avez aimé jusqu’à présent cette approche arty décalé à rencontrer des compositeurs de musique, je vous promets qu’il de belles choses à l’avenir ! VIDÉO?

        • Bounet jeudi - 13 / 07 / 2017 Répondre

          hormis un troller habitué du site et des critiques (justifiées je dois bien l’admettre) sur la forme pour tes premiers essais, il ne me semble pas que ton émission rebute le plus grand nombre, au contraire. En tous cas moi je kiffe, réussir à composer des morceaux aussi intemporels avec des pistes son aussi limitées des bécanes de l’époque confine au génie, ce que tu arrives à retranscrire de manière très sincère…tu es le Zigel de ce site alors continue comme ca 😊

Ajouter un commentaire

*

(option accessible aux utilisateurs enregistrés)