NesBlog
KOMA : Manga et traumatisme nucléaire

KOMA : Manga et traumatisme nucléaire

Flattr this

On associe souvent à la bombe nucléaire et à son traumatisme, des œuvres comme Gen d’Hiroshima, ce qui est pertinent. Mais au delà d’un aspect purement descriptif, Hiroshima, Nagasaki, et la seconde guerre mondiale dans sa globalité ont véritablement transformé le manga à partir des années 50. En fait, on pourrait même dire que le manga lui-même et né dans les ruines radioactives, tant les répercussions de ces événements ont bousculé le peuple japonais et sa culture.

J’avais déjà émis l’idée de ne pas me fixer sur la formule « un épisode = un manga », et pour le coup cette fois-ci, j’ai pris un vaste thème.
Le sujet me tenait à cœur ; je le trouvais même essentiel pour un des premiers épisodes.
Je me suis essayé à de nouvelles choses, ce qui a changé pas mal mon approche du rythme des vidéos et du travail de montage. J’espère que ça vous plaira.

KOMA : Manga et traumatisme nucléaire, ou comment la seconde guerre mondiale, et particulièrement les bombes atomiques ont influencé les mangaka et transformé le media dans la deuxième partie du XXème siècle.

Si vous avez la possibilité de la regarder en 1080p, c’est mieux.

 
Ajouter un commentaire

Commentaires (36)

  1. Damien Valentini jeudi - 18 / 09 / 2014 Répondre

    Ouh comme c’est intéressant et bien amené !

    Méga merci !!

  2. Gemini jeudi - 18 / 09 / 2014 Répondre

    Intéressant et, globalement, pertinent. Mais quelques remarques, toutefois :
    – L’influence de Walt Disney ne s’est pas limité aux manga pré Seconde Guerre Mondiale. Avec un Osamu Tezuka influencé par ses productions – les yeux énormes de ses personnages, ce sont les yeux énormes de Bambi – et qui va à son tour influencer tous les auteurs qui suivront, les manga contemporains continuent de présenter des traces des travaux de Walt Disney. Il y a sans doute plus de Walt Disney dans un Utena que dans un Sazae-san pourtant plus bien plus ancien, justement car ce-dernier a commencé avant les débuts de Osamu Tezuka.
    – Si les héros cités sont jeunes, c’est parce qu’ils représentent le futur et des possibilités infinis, mais aussi car ils apparaissent dans des récits destinés à un public censé se reconnaitre en eux : celui des jeunes garçons.
    A part ça, c’est du tout bon.

  3. Behethot jeudi - 18 / 09 / 2014 Répondre

    C’est passionant, très dense, bien construit et la réalisation est impec’. Je serais presque tenté de replonger dans les mangas :’)
    Chapeau l’artiste !

  4. Misanthrope jeudi - 18 / 09 / 2014 Répondre

    Je suis de plus en plus impressionné !

  5. Calorifuge jeudi - 18 / 09 / 2014 Répondre

    Très bien, bravo pour les montages avec les dessins.

  6. eiko jeudi - 18 / 09 / 2014 Répondre

    gg

  7. Goliath jeudi - 18 / 09 / 2014 Répondre

    Super intéressant, tout simplement : merci !

  8. Anonyme jeudi - 18 / 09 / 2014 Répondre

    Excellent ! Le sujet comme le montage.

  9. jvfoux jeudi - 18 / 09 / 2014 Répondre

    Chronique très intéressante,
    j’aimerais cependant critiquer quelque peu Akira, car certes le scénario présente bien le ait que « Le pouvoir de l’énergie nucléaire est trop puissant pour les humains (pour l’instant) « , Mais le problème est que tout le scénario est résumé en cette phrase.
    ainsi,le film se résume en deux heures d’action survitaminée,grotesque,
    énervante et dégoûtante (notamment la scène présentée dans cet épisode de Koma)
    donc je voulais juste donner mon avis sur un film qu’on m’avait un peu survendu.

    d’un point de vue plus général,et par rapport à ce qui a été dit dans l’épisode,
    on pourrait supposer que la bande dessinée japonaise a peut être été plus encline à sombrer du côté de l’ultra-violence,quitte à sacrifier un peu de son scénario,pour certaines publications.

    Après,n’étant pas grand lecteur ni de manga, ni de comics, je ne peux pas étudier les caractéristiques scénaristiques de ces deux types de littérature,c’est pourquoi j’aimerais avoir vôtre avis!

    (attention, je ne critique pas TOUTE la littérature japonaise!)

    PS: j’aimerais bien regarder en HD, mais j’ai qu’un écran en 1680X1050.
    Mais les animations sont très bien faites.

    • Dishwasher jeudi - 18 / 09 / 2014 Répondre

      Le principal problème du film Akira a été de résumer de manière cohérente et suffisamment accessible, l’un des mangas les plus denses et les plus riche qui soit, ainsi si tu ne l’as pas fait je te conseille vivement de le lire.

      Pour ma part je regrette qu’il n’y ait pas eut mention de Mamoru Oshii dont une bonne partie de l’œuvre (Ghost in the Shell et le moins connu Sky Crawlers notamment) est inspirée par la mémoire et cette ouverture à la science qu’ont connu les japonais.

      En tout cas la chronique est excellente, et au passage merci de ne pas avoir orthographié « aquarian dance » comme dans l’un des merci dorian 😀

    • Samourai_Atlas vendredi - 19 / 09 / 2014 Répondre

      Le film AKIRA de 2h n’a rien avoir avec le manga AKIRA de 13 volume.
      Histoire raccourcis amputé et mélangée, personnage supprimé. Bref une toute autre histoire.
      Tu a raison @jvfoux « Ghost in the shell » qui traite de la technologie robot-humain aurait pu être dans cette vidéo.

      • Samourai_Atlas vendredi - 19 / 09 / 2014 Répondre

        … pardon c’est @Dishwasher qui à raison.

        • Kitsune vendredi - 19 / 09 / 2014 Répondre

          En fait la version 13 tomes c’est celle en couleurs, qui a précédé le film. Donc si on est tatillon, c’est la version 6 tome en B and W qu’il faut vraiment regardé.
          Mais le film est très bien aussi, juste différent. Et c’est ce qui est intelligent de la part de Otomo-san : ne pas se reposer sur les animations, apporter une deuxième lecture à son oeuvre. @ Jvfous : peut être que tu devrais le re-regarder avec un autre point de vue, parce qu’en ne retenant qu’un montage survitaminé de muscle stéroïde, il doit y avoir une couille dans le potage 😉
          Et Mamoshu Oshii, c’est le film Ghost in the Shell. Donc, si on reste dans le manga, c’est Masamune, et c’est moins spirituel, plus technologique, moins alarmiste. Donc oui, Oshii est dans le thème puisque dans l’opposition au traité de sécurité contre les USA, comme des Miyazaki et Takahata, mais peut être que c’est plus savonneux comme pente d’évoquer GITS parce que le message change selon le média…

          • Thomas samedi - 20 / 09 / 2014

            Oui, c’est pareil, Miyazaki aurait eu sa place dans cette chronique. Le manga Nausicaä parle vraiment de la bombe nucléaire (surtout à la fin).

            Ceci dit difficile d’aborder toutes ces œuvres en 10 minutes, le travail de synthèse de cette vidéo est très bien comme ça 🙂

  10. Gixeo jeudi - 18 / 09 / 2014 Répondre

    P***** comme ça tue ! Oo
    (Avec une petite mention spéciale pour le générique et sa musique <3 )

    J'savais pas vraiment à quoi m'attendre en cliquant sur "play" mais GG les gars ! Y'a pas à dire, vous avez assuré !

  11. Dewey jeudi - 18 / 09 / 2014 Répondre

    Amateur éclairé de la culture japonaise, je viens de passer 10 minutes à boire totalement tes paroles ! Hyper intéressant ! BRAVO !

  12. poil dur vendredi - 19 / 09 / 2014 Répondre

    Putain génial, franchement merci

  13. Samourai_Atlas vendredi - 19 / 09 / 2014 Répondre

    Excellente vidéo très intéressante est très bien faite.
    L’une des meilleur chronique si ce n’est la meilleur sur ce site avec celle de Dorian.

  14. ZazaLaHyene vendredi - 19 / 09 / 2014 Répondre

    JÔÔÔÔÔÔÔÔÔÔÔÔÔÔÔÔÔÔÔÔÔÔÔÔÔÔ

    • Mr Pouêt vendredi - 19 / 09 / 2014 Répondre

      Haha 😛 ouais, en dehors du générique un peu trop fort, le reste est vraiment bien réalisé, et très instructif.

  15. coeurdevandale vendredi - 19 / 09 / 2014 Répondre

    Une des meilleures chronique qu’il m’ait été donné l’occasion de voir depuis un bon moment. Une maîtrise formelle, une bonne connaissance du sujet et, surtout, une certaine dynamique anti-spectaculaire qui nous laisse le temps de comprendre, éprouver et savourer. J’espère que les prochains épisodes confirmeront cette tendance: une esthétique un peu dépouillée.

  16. FuryCury vendredi - 19 / 09 / 2014 Répondre

    Monsieur Ruffio et messieurs les acolytes, chapeau bas. J’ai hâte de voir la suite et espère que les Spotlight continueront (ça aussi c’était cool).

  17. Oriane vendredi - 19 / 09 / 2014 Répondre

    Chouette regard et très beau travail de montage d’animation des pages et des graphismes !

    Je regrette juste un peu l’absence de Leiji Matsumoto dans le manga de science-fiction : le spleen de son univers et ses personnages tourmentés prolongent la noirceur apocalyptique.

  18. Gonzo vendredi - 19 / 09 / 2014 Répondre

    Ouais, tout pareil !
    Excellent format et rythme de narration irréprochable. Hypnotisant 🙂

  19. Frozen-Zerg vendredi - 19 / 09 / 2014 Répondre

    Pour le coup je trouve tout de même dommage d’être resté uniquement sur le domaine du manga avec un tel theme, car le malaise de la bombe nucléaire est aussi présent dans beaucoup de scénarios de RPG même si c’est sous forme de métaphore (de tête: FF7, Chrono Trigger…) J’aurais aimé aussi voir le générique original et non censuré du dessin animé français « Il était une fois l’homme »

    Sinon très bon réalisation de cet épisode, les animations sont vraiment sympa.

  20. Kitsune vendredi - 19 / 09 / 2014 Répondre

    Bravo ! C’est très intéressant, très pertinent, bien monté, rythmé et fluide. Mon seul regret, c’est un tacle gratuit, c’est de ne pas avoir évoqué l’Histoire des 3 Adolf. Quitte à parler de Tezuka-san, de la guerre atomique, de ses répercutions, de Gen d’Hiroshima… Autant aborder l’H3A. C’est l’Oeuvre qui a ouvert le manga aux adultes et elle traite de la guerre avec un point de vue beaucoup plus riche que ce qu’on peut voir d’habitude. Et tellement d’humour… Voilà, vous pouvez maintenant ranger mon commentaire dans la catégorie « fanboy hors sujet et déçu parce que son chouchou n’a pas été cité ». A ciao bon dimanche 😉

  21. icy vendredi - 19 / 09 / 2014 Répondre

    Superbe 🙂

  22. OctaPhell samedi - 20 / 09 / 2014 Répondre

    En plus tu utilises Nujabes en habillage audio : Je t’aime.

  23. Saul samedi - 20 / 09 / 2014 Répondre

    Quelles visions !
    C’est formidable de nous livrer cela. Et compréhensible, comme les propos tenus.
    Je trouve du top niveau dans votre produit, et j’apprends. Merci à vous !
    (Et bravo pour le choix des images et des musiques !)

  24. BaronVonChateau mardi - 23 / 09 / 2014 Répondre

    Qualitay. Du propos au traitement de l’image, en passant par la bande son et le rythme. Vrai travail de pro, merci.

  25. ToTo mercredi - 24 / 09 / 2014 Répondre

    Ça va pas, mais alors PAS du tout: c’est beaucoup trop court! ; )
    Encore!

  26. Arranord jeudi - 25 / 09 / 2014 Répondre

    Très enrichissante cette émission, j’espère qu’elle va marcher (continuer a marcher?) en tout cas je serai la pour la regarder 🙂

  27. Patounet samedi - 27 / 09 / 2014 Répondre

    La qualité de la réalisation est superbe, bravo pour ce travail. Le thème est travaillé et loin d’être exhaustif. Je trouve que le rapport entre l’Amérique et le Japon est mal expliqué.
    Hiroshima ne fait pas parti de l’horreur de la guerre (tournure passe-partout), c’est au contraire le point d’orgue de la cruauté des américains pendant la guerre. Rien ne peut expliquer ces deux bombes. Rien ne peut expliquer que 500000 civils soient tués. Et cette force sanguinaire a ensuite occupée le pays. Le contexte autour de la bombe atomique explique le traumatisme; s’arrêter à la bombe et au nombre de morts ne fait qu’effleurer le problème.

  28. Ey samedi - 27 / 09 / 2014 Répondre

    Bravo pour la qualité de cette chronique et de sa réalisation!
    (par ailleurs la BO est excellente, merci pour le Clark en ouverture ♪)

  29. planchet 2.0 jeudi - 20 / 11 / 2014 Répondre

    Au top!
    La séquence avec la musique d’Akira, sur les images vibrantes du manga est vraiment cool.
    Très bonne refonte du format

  30. Eyfiss vendredi - 09 / 01 / 2015 Répondre

    Nujabes !
    Un homme de goût, une émission talentueuse, bien montée (ahem) et bien narrée.
    Rufio, t’es mon nouveau négro sûr.

Ajouter un commentaire

*

(option accessible aux utilisateurs enregistrés)