NesBlog
<!--:fr-->Le statut du JV et les problèmes que cela pose en théorie des jeux – avec Triclot<!--:-->

Le statut du JV et les problèmes que cela pose en théorie des jeux – avec Triclot

Flattr this

Conférence enregistrée le 14 Avril 2012 lors du Stunfest à Rennes.

Sur scène: Usul, Dorian Chandelier, Mathieu Triclot et CdV.

Organisation/réalisation: CdV
Prise de vue: Dipylidium
Prise de son: Tahiti
Montage: Sylvain Stagiaire
Mixage: Tahiti & CdV
Musique: Vincent Chauvière et Krabben in Lake
Associations impliquées: 3hitcombo et Nesblog

Pour ceux qui ne connaissent pas 3hitcombo, il s’agît  d’ amis de nesblog et ils organisent le stunfest !!! Ci-dessous des infos sur le prochain stunfest ainsi que leurs autres activités.

http://www.3hitcombo.fr/

 
Ajouter un commentaire

Commentaires (8)

  1. LEMERL Lundi - 03 / 09 / 2012 Répondre

    Qu’est-ce qu’ils arrivent à tout embrouiller …
    Philosophe … Phisolophe … ;-P

  2. RicHmA Lundi - 03 / 09 / 2012 Répondre

    Si par hasard, vous souhaiteriez monter ce discours avec plus de cohérence théâtrale, je suis heureux de vous donner mon contact…

  3. Lous Mardi - 04 / 09 / 2012 Répondre

    Intéressant. :)

    Le motif de la définition circulaire est évoqué plusieurs fois et me donne envie de réagir: je me demande si vous n’évacuez pas un élément digne d’intérêt comme une « erreur » de logique un peu rapidement.

    Par exemple lors de la comparaison jeu/contrat social où un auditeur suggérait que les règles différaient par leur cause, ludique dans un cas, le bon fonctionnement du groupe dans l’autre, vous pointiez à raison une boucle dans cette définition des règles de jeux… or la présence de cette boucle dans un cas et son absence dans l’autre est en soit un critère de distinction objective.

    Ceci se retrouve souvent et me semble être un aspect important du jeu, qui « boucle sur lui-même » comme un moyen d’évacuer la réalité hors-jeu et de se créer son propre espace. Ce n’est pas une définition suffisante, par exemple on retrouve le même genre de distinction à la frontière de la fiction et du mensonge, mais je pense que c’est loin d’être un détail.

  4. Acathla Mardi - 04 / 09 / 2012 Répondre

    Pour ma part, et pas seulement a l’issue du visionnage, j’en arrive a la conclusion que la dénomination « Jeux vidéos » n’est qu’un concept marketing (tout autant que les termes légumes, algues ou champignons qui n’ont pas de fondement scientifique (voir arbre du vivant (parenthesis combo x3)), mais qui permettent un classement rudimentaire). En réalité, si l’on s’attache a la simple utilisation du medium vidéo, alors un certain nombre de jeux de société de mon enfance (maintenant qu’on est vieux on dit « BoardGames » pour être plus hype et moins se taper la honte quand on dit qu’on y joue encore) utilisent une cassette vidéo qu’il faut avancer, reculer mettre en pause etc pendant la partie, font partie de fait de la classe des jeux vidéos. Maintenant je m’interroge sur ce que la science fiction nous propose. eXistenZ, Matrix ou encore Jumanji rappellent le jeu vidéo, par ailleurs je crois même que le terme est utilisé dans eXistenZ (je vérifierai ça ce soir), hors, dans ces univers, le medium vidéo laisse place a une modification de la perception de la réalité directement sur le joueur/personnage, ce qui exclu directement la vidéo pour englober les autres sens.

    En gros, je me demande a quoi peu bien servir de définir le jeu vidéo, celui ci n’étant qu’une experience de jeu que le terme « Jeu » autodéfinit, et qu’importe le support, ce qu’il faut en retenir c’est les sensations qu’il procure, qu’il sagisse d’un boardgame, d’un tetris, d’un RPG papier, ou encore même d’un livre dont on est le héro.

  5. Acathla Mardi - 04 / 09 / 2012 Répondre

    Et désolé pour le spam, mais ce proverbe me revient et conceptualise assez le fait que le support n’a pas d’importance « Qu’importe le flacon, pourvu qu’on ait l’ivresse »

  6. Tigrou Mardi - 04 / 09 / 2012 Répondre

    conférence très intéressante comme d’habitude.
    il me semble en revanche que vous avez oublié de citer Rayas dans les intervenants sur scène sous la vidéo. ^^
    bonne continuation

    au passage, le jeu cité est call of duty, n’est ce pas ? ;)

  7. Hank Jeudi - 06 / 09 / 2012 Répondre

    Du très bon travail. Clair, captivant sur le fond (quoique je ne connaisse pas le tiers des références vidéo-ludiques citées), montage impeccable, excellentes interventions des conférenciers – Triclot est un personnage-, bonnes relances et bon encadrement de la part des animateurs. Cela vaut pour toutes les autres conférences ici présentées.

    Un travail adulte qui honore l’équipe du NESBLOG. Excellent blog par ailleurs.

    Brundle mériterait – idéalement, s’il avait le temps – une chronique propre, plus écrite et plus structurée que « Phi », mais moins grand public et plus personnelle que le 36 15.

-->

Ajouter un commentaire


sept − = 6

(option accessible aux utilisateurs enregistrés)