NesBlog
Merci Dorian ! – La Narration

Merci Dorian ! – La Narration

Flattr this

 
Ajouter un commentaire

Commentaires (41)

  1. Blaze dimanche - 18 / 01 / 2015 Répondre

    il faudrait qu’un jour quelqu’un se penche sur Cadaver jeu micro du début des 90’s où la narration était imbriqué dans le gameplay

    • Yetcha lundi - 06 / 04 / 2015 Répondre

      Bonjour Blazer,
      Je me demandais en quoi la narration de Cadaver était imbriquée dans le gameplay ?
      En espérant une réponse.
      Bon jeux à tous
      Yetcha

      • Blaze lundi - 06 / 04 / 2015 Répondre

        En fait c’était dans les énigmes en elle même que se révélait au fur et à mesure l’histoire du château de Wulf 3 Par exemple l’énigme qui consiste à rassembler les urnes funéraires des lieutenants de Carolus d’autres énigmes où l’on apprend la façon dont carolus s’est emparé du pouvoir etc La Narration n’est nullement faite de cinématiques ou texte déroulant On était sans cesse impliqué dans la progression Il faut y jouer pour voir vraiment de quoi je parle

        • Yetcha lundi - 06 / 04 / 2015 Répondre

          Super, merci bcp je ne connais pas ce jeu donc je voulais savoir ce que tu entendais par là.
          Merci bcp pour cette réponse.

    • Yetcha lundi - 06 / 04 / 2015 Répondre

      BLAZE!!! Et pas Blazer…
      Oups désolé mon correcteur orthographique est allé plus vite que moi!!!!

  2. Spills dimanche - 18 / 01 / 2015 Répondre

    Le Lecteur… faut vraiment faire quelque chose….

  3. Napixus dimanche - 18 / 01 / 2015 Répondre

    Ahah, la qualité de la vidéo n’a pas à rougir de celle de la première vidéo d’illustration 😀

  4. Redlof_b dimanche - 18 / 01 / 2015 Répondre

    Point de vue très interessant !
    Big up pour TGM 😀

  5. Adrien dimanche - 18 / 01 / 2015 Répondre

    Le B’daman 😀 (le jouet vers les 5 minutes de la vidéo) je pensais pas qu’il se retrouverait dans une des vidéos de merci Dorian (je voit que je ne l’ai pas construit pour rien xD)

    Il reste encore deux ou trois morceaux (que j’ai retrouvé après le championnat de super mario kart) si tu viens de nouveau cette année au championnat ce serait avec plaisir que je t’offrirai les dernières pièces :p

    Et encore merci dorian pour cette vidéo 🙂

  6. Styx dimanche - 18 / 01 / 2015 Répondre

    Très bonne chronique que je trouve encore une fois trop courte :'( Beaucoup de choses sont abordées mais il reste toujours se petit sentiment de non-satiété intellectuelle…

    Commencer l’analyse de la narration sur un fond vidéo de « Hysterical Literature » c’est osé ! On sait à quoi tu penses mon cher Dorian 😉

    Et pourrais-tu ajouté une liste de crédit vidéo pour tout les extraits de film/jeux vidéo que tu utilises ? Les 2 nouveaux de Twin Picks le font et je trouve cela EXTREMEMENT utile lors d’un visionnage attentif et analytique.

    PS : Si vous savez d’où vient la dernière vidéo (de jeu ?) avec l’image grise et le décor qui se construit au fur et à mesure vers 10:50. MERCI 😀

    • Itooh dimanche - 18 / 01 / 2015 Répondre

      Je crois qu’il s’agit de Memory of a Broken Dimension, jeu prévu pour cette année.

      J’ai bien aimé l’analyse en tout cas. C’est un sujet que je trouve fascinant, et sur lequel je trouve toujours matière à réflexion.
      Pour s’étendre un peu sur la notion d’embranchements, je conseille la lecture de l’article d’ElectronDance « Stop Crying About Choice ». La notion de fins alternatives ou décisions à prendre n’est pas le seul aspect sur lequel le jeu-vidéo peut avoir un rôle dans la narration. Surtout quand on voit des exemple comme Beyond Two Souls où, du fait d’avoir trop de choix invisibles, les joueurs ont eu l’impression qu’il n’y en avait aucun.

    • Melancorphine mercredi - 21 / 01 / 2015 Répondre

      Il s’agit bien de Memory of a Broken Dimension (http://www.brokendimension.com/) . C’est un projet qui est nait dans le Ludum Dare 48h jam numéro 19 de décembre 2010.
      L’équipe a décidé de créer un projet plus abouti que celui créé pendant la jam, et qui a déjà été greenlighté sur Steam.

      Joues-y (à la version de la jam), c’est une perle.

  7. Anne O'Neil dimanche - 18 / 01 / 2015 Répondre

    Chouette épisode!
    J’ai pas envie de faire mon type chiant qui ramène sa science, mais ce dont tu parles est assez proche du concept de médiagénie développé par Philippe Marion. En gros, c’est le fait qu’une narration convienne bien à un média donné. Dans le style, un type photogénique sera adapté au média de la photo. On peut alors imaginer une « vidéoludogénie »(arg, que le terme est lourd et moche). S’intéressera qui voudra: http://sites.uclouvain.be/rec/index.php/rec/article/viewArticle/1441

  8. Jean Fragile dimanche - 18 / 01 / 2015 Répondre

    Tu est fantastique, Dorian ! <3

  9. jambenbois lundi - 19 / 01 / 2015 Répondre

    Merci Dorian! C’est cool mais y a débat.

    « C’est pour ça qu’on est resté si longtemps dans le cadre, les cinématiques racontent l’histoire et les phases de jeu permettent de jouer ».

    Euh…. non.

    Les cinématiques ce sont développées avec l’arrivée du CD-ROM. Avant cela la plupart des jeux vidéo ne pouvait pas se permettre des cinématiques coûteuses en mémoire. Ce n’est pas pour cela que ces jeux étaient tous dénués de narration, loin de là.

    Y a quelques éléments de ton discours avec lesquels je suis pas d’accord mais dans l’ensemble ça va.

    • Narweh lundi - 19 / 01 / 2015 Répondre

      Euh.. non également.
      La cinématique ne se limite pas à la vidéo (sinon comment appeler les animation calculées en temps réel que l’on nous sort actuellement).
      La cinématique est une phase de non jeu présentant une animation.
      L’une des premières cinématique du jeu vidéo c’est Donkey Kong lorsque celui-ci grimpe l’immeuble avec Pauline (je crois) sur son dos et saute sur place pour détruire le décor. Il s’agit bien là d’une cinématique puisque que le joueur est ici simple spectateur. C’est pas long mais ça compte.

      • jambenbois lundi - 19 / 01 / 2015 Répondre

        le jeu video ne se limite pas au monde des consoles ou des bornes arcades. il y à l’univers du PC. (attention un PCiste tuez le) et depuis 1988 que je joue sur PC, je peux dire par XP que j’ai vu tout un tas d’éléments de narration sans cinématique avant l’epoque du CD-ROM dans une grande majorité de jeu. Après c’est du jeu textuel, c’est du jeu old school en 3 couleurs sur de la disquette 5 pouce un quart. Et il n’y avait pas de narrative designer. Voila c’est juste un detail pour vous mais pour moi ça veux dire beaucoup 🙂 snif

  10. Bruno lundi - 19 / 01 / 2015 Répondre

    Un loot dans l’étang ? ^^ Je n’ai pas compris le but du pastiche au départ, je saisi pas si tu rejettes la forme ou le fond du message en intro mais bonne chronique tout de même.

    • Maf le Bel lundi - 19 / 01 / 2015 Répondre

      C’est un pastiche de la chaîne Un drop dans la mare.
      https://www.youtube.com/user/UnDropDansLaMare

      • Bruno lundi - 19 / 01 / 2015 Répondre

        Ça je l’avais saisi, c’est l’intention du pastiche qui m’échappe.

        • streuv lundi - 19 / 01 / 2015 Répondre

          C’est peut être dû au fait qu’il ont osé défendre UBI dans une de leurs chroniques… Je n’ai pas bien saisi non plus.

  11. planchet 2.0 lundi - 19 / 01 / 2015 Répondre

    Rien qu’à l’annonce du titre j’ai eu la gaule. certains diront qu’il m’en faut peu… peut-être. Mais ça fait tellement une paye que j’attends qu’il aborde ça.
    Bref, je lance la vidéo, le coeur serré, et le slip tendu.

  12. planchet 2.0 lundi - 19 / 01 / 2015 Répondre

    Rien qu’à l’annonce du titre j’ai eu la gaule. certains diront qu’il m’en faut peu… peut-être. Mais ça fait tellement une paye que j’attends qu’il aborde ça.
    Bref, je lance la vidéo, le coeur serré, et le slip tendu.

    ah merd*, que 10min… alala dorian. Tu viens toujours top vite

    • planchet 2.0 lundi - 19 / 01 / 2015 Répondre

      J’ai craint le pire en voyant mélanchon et le sujet qui se posait, mais non petit filou, tu nous as bien eu!!!

      Bref, très très bon épisode. Je vais de suite me lancer sur Kentucky route zéro (Ca fait des années que je recherche un jeu qui s’adapterait VRAIMENT à mes choix, pas faussement comme dans les koters, les jeu bioware ou certains telltale (2/3 pour être précis, mais je donne pas de nom chui pas une poucave! ((Walking dead et Got)) ).

      Ce serait bienAfin de faire nos propres recherches et un peu approfondir les sujets de notre côté. Je ne comprends pas que vous ne le fassiez toujours pas d’ailleurs.

      Sinon + 1 pour la dichotomie narration=cinématique/ludisme=interaction. Bien pertinent.
      +1 pour la qualité, come d’hab
      et +2 pour la zik de france galle que je découvre.

      PS dsl pour le doublon

      • Kwisatz Haderach vendredi - 20 / 03 / 2015 Répondre

        C’est curieux car je trouvais le thème de l’intro plus intéressant à développer que ce qui suivait…

        Plus globalement, c’est le reproche que je faisais au début des « Merci Dorian » (j’ai d’ailleurs arrêté espérant que ça change) : il y est fait mention de concepts pas forcément inintéressants, mais la plupart du temps ça reste une suite d’évidences, on a toujours l’impression de n’avoir rien appris, rien à retenir de ces vidéos, et c’est bien dommage !

        Je ne dis pas ça pour cracher gratuitement (d’autant plus que je n’apporte rien pour améliorer les choses), c’est juste le retour que j’ai…

  13. mon_nom_requiqui lundi - 19 / 01 / 2015 Répondre

    « Peut être un jour aura-t-on une histoire qui ne pouvait être racontée que par le jeu vidéo »
    => Braid de Johnatan Blow

  14. cuicui47 lundi - 19 / 01 / 2015 Répondre

    S’il vous plaît, arrêtez de montrer des parties de Jeux De Rôle avec des costumes et décors. 99% des parties se font avec juste du papier, des bouquins, des crayons et des dés ( et souvent un ordinateur portable pour le Maître de Jeu).

    A part ça, très bon épisode, toujours aussi intéressant et plein d’espoirs pour le futur!

    • Bruno lundi - 19 / 01 / 2015 Répondre

      En même temps la c’est une partie de D&D à la PAX avec Christopher Perkins, Jerry Holkins, Scott Kurtz, Mike Krahulik et Wil Wheaton.

  15. Niouf lundi - 19 / 01 / 2015 Répondre

    J’adore toujours ce que tu fais! Le dernier bundle était vraiment bien, cet épisode là aussi. Par pitié, continue.

  16. Skabran lundi - 19 / 01 / 2015 Répondre

    Je suis le seul a avoir reconnu Stoya sur la première vidéo ? :O

  17. Chaos lundi - 19 / 01 / 2015 Répondre

    GYAAAAAAAAAHHHH !!! T’AS PAS PARLE DE HALF-LIFE !!!! HONTE A TOI !!!!!

  18. BANGY-BONG mercredi - 21 / 01 / 2015 Répondre

    il y a une pointe mal réglée dans le contour du O sur l’en-tete de la bannière, du coup ça fait un petit triangle bizarre
    et les lettres se chevauchent ! en ne mettant les contours qu’en arriere plan et en laissant les lettres blanches au 1er plan ça serait plus propre !
    – bon, sinon épisode sympa –

  19. JF jeudi - 22 / 01 / 2015 Répondre

    Merci D.

  20. Kaps jeudi - 22 / 01 / 2015 Répondre

    Chronique intéressante, je me permet un rapide commentaire.

    D’abord, sur la comparaison avec le cinéma. Les images de Shining sont assez peu pertinentes dans la mesure ou on peut facilement faire remonter l’exploration de la grammaire du cinéma aux frères lumières. On peut même dire que dans une large mesure, toute cette grammaire était connue des cinéastes au début des années 20 (de Chaplin notamment). S’il y a bien une chose remarquable, c’est la vitesse avec laquelle cette grammaire a été découverte. Malheureusement, c’est un peu tôt pour dire si la même chose s’est passé pour le jeu vidéo.

    Sur Assassin’s creed, un point qui semble avoir échappé à Mélenchon, et qui est traité avec mépris dans la tribune d’Alexis Corbière qui l’a inspiré, c’est la référence au cinéma bis. La trailer du jeu a été réalisé par Rob Zombie, l’un des grands représentant du genre. Il y a peut être quelque chose, dans le jeu vidéo, qui fait que le bis devient un phénomène majoritaire. Je trouve l’hypothèse assez fascinante, même si je ne vois pas vraiment d’argument théorique pour la confirmer.

  21. muffin vendredi - 23 / 01 / 2015 Répondre

    Merci Dorian, ton travail est toujours passionnant. J’aimerais aussi beaucoup que tu passe a un format plus long et que tu prennes le temps de développer tes propos. Quitte a revenir sur certains épisodes.

  22. Bro Gernev samedi - 24 / 01 / 2015 Répondre

    En reprenant le message de Muffin avec lequel je suis en total accord, je souhaite juste ajouté un poids supplémentaire à la demande d’un format plus long sur les différents sujets que tu traites dans tes vidéos. Ainsi la profondeur des explications progresserait , sans forcément augmenter leurs complexités. Sans oubliés les sources documentaires, comme le fais Doxa, pour permettre au lecteur d’avoir des ouvrages à lire ou des documentaires à regarder.
    Ceci permettrai d’ approfondir la compréhension d’un sujet sans pour autant rester sur sa faim. Dorian j’apprécie beaucoup tes documentaires, ta manière de les aborder mais j’aimerai en savoir plus à chaque fois.
    Bon courage pour les prochains documentaires et encore merci de nous faire partager ton savoir

  23. Mickaël dimanche - 25 / 01 / 2015 Répondre

    Personnellement, pour relancer sur l’ouverture en fin de vidéo, je pense que Journey est une bonne illustration de ce que pourrait être la narration d’une histoire, exclusive à un support vidéo-ludique (allez raconter l’histoire de Journey à qqn qui n’a jamais touché une manette de sa vie)

  24. iie samedi - 31 / 01 / 2015 Répondre

    Une histoire qui ne pouvait être racontée que par le jeu vidéo? The stanley parable est un parfait exemple, à mon avis.

Ajouter un commentaire

*

(option accessible aux utilisateurs enregistrés)