NesBlog
Merci Dorian ! – Les adaptations littéraires

Merci Dorian ! – Les adaptations littéraires

Flattr this

 
Ajouter un commentaire

Commentaires (40)

  1. Arkonah dimanche - 19 / 07 / 2015 Répondre

    Bah moi j’adore Nico. Voila. Super épisode.

    • oannes777 dimanche - 19 / 07 / 2015 Répondre

      Qu’il s’ambitionne, il a le charisme pour animer et créer. Allez hop.

      L’ingé son du futur.

  2. Muken dimanche - 19 / 07 / 2015 Répondre

    Merci à toi Nico pour le remplacement!

    Super vidéo thanks!

  3. SPM dimanche - 19 / 07 / 2015 Répondre

    Très content d’apprendre que le mystérieux électricien est aussi philosophe !

    • John Shaft dimanche - 19 / 07 / 2015 Répondre

      Tu ne connais pas la philosophie alternative dite de la multi-prise, développée par Legrand ?

      😀

  4. Lliane dimanche - 19 / 07 / 2015 Répondre

    Bravo Nico,
    Du beau boulot !

  5. SirMK dimanche - 19 / 07 / 2015 Répondre

    Nico est fabuleux à la présentation <3

    Bon courage et bon rétablissement à Dorian !

  6. Galuf dimanche - 19 / 07 / 2015 Répondre

    Bonne episode, ont sent que c’est Dorian qui la ecrit, mais Nico est bon en presentateur.

  7. e483 dimanche - 19 / 07 / 2015 Répondre

    Merci les mecs, j’ai de nouvelle lecture à faire (Ayn Rand).

    • Bob vendredi - 24 / 07 / 2015 Répondre

      Tu as de la chance, cet horrible roman en français « La Grève » à été recemment traduit correctement.
      C’est à dire que c’est mal écrit, mais c’est plus la faute du traducteur, mais celle d’Ayn Rand. Qui a rappellons le, beaucoup de sang sur les mains, en tant que fondatrice du libertarianisme et justificatrice de toutes les exploitations, comme « un contrat de travail est passé entre deux parties égales »…

  8. Akimael dimanche - 19 / 07 / 2015 Répondre

    Si personne ne chouine sur Goldeneye c’est parce que c’est une version épurée du film qui est lui même une suite des oeuvres de Ian Fleming, contrairement aux films précédents qui étaient directement inspirés des bouquins.
    Donc pas matière pour les lecteurs de chouiner, déjà qu’il y en a peu.
    (Et aussi parce que bon, Goldeneye est génial.)

  9. ClCP dimanche - 19 / 07 / 2015 Répondre

    Merci Nico.

  10. Jambenbois dimanche - 19 / 07 / 2015 Répondre

    Merci Dorian! et Nico! Episode impec.

  11. Bob dimanche - 19 / 07 / 2015 Répondre

    Comme d’habitude, les sujets sont intéressants mais les émissions ne font que les effleurer…

    • Yannoo dimanche - 19 / 07 / 2015 Répondre

      Si l’épisode faisait 2h, y’en aurait pas toute les semaines et 90% des visionneurs décrocherait avant 10min.

      • Bob mardi - 21 / 07 / 2015 Répondre

        De 8mn à 2h je peeeeeense qu’il y a de la marge.

  12. Emma Indoril dimanche - 19 / 07 / 2015 Répondre

    Nico, tu t’en sort comme un chef ! Élocution claire et nette, exposé sobre et précis. Rien à redire !

    En revanche, il y a quelques problèmes avec la musique : les musiques sont bien choisie, et intéressantes. Trop. Car on écoute la musique, et pas le commentaire.
    J’espère vous revoir tous très bientôt.
    Emma

  13. Yannoo dimanche - 19 / 07 / 2015 Répondre

    Il assure Nico !

    La bande son qui déchire !!

  14. Anis dimanche - 19 / 07 / 2015 Répondre

    Bravo Nico!

  15. Walden dimanche - 19 / 07 / 2015 Répondre

    Clair et pas pompeux, ce merci Nico était vraiment passionnant.

  16. Zblaaa dimanche - 19 / 07 / 2015 Répondre

    Ouaip, effectivement, rien à redire sur la présentation, aussi propre et efficace que des multiprises en cascade. 🙂

    Par contre, je reste vraiment sur ma faim quant au fond du sujet. J’ai l’impression que vous auriez pu (dû ?) aller un peu plus loin. Quid des adaptation de séries littéraires (Sherlock Holmes, Lovecraft etc.) et des différentes influences qu’elles apportent à un jeu, à ses joueurs/lecteurs, à son game design et gameplay ? Je crois que je m’attendais plus à vous entendre parler de tout ça.

    Ceci dit, je fonce en apprendre un peu plus sur Ayn Rand et ses oeuvres. Merci pour votre travail 🙂

  17. Acheum dimanche - 19 / 07 / 2015 Répondre

    Un autre cas intéressant est celui de « Betrayal at Krondor », qui est adapté des Chroniques de Krondor, de Raymond E. Feist. Le jeu fait suite au premier cycle de romans, et derrière l’auteur a écrit « Le Legs de la faille », qui est l’adaptation en roman de l’histoire du jeu vidéo adapté des romans précédents :p

  18. Niouf lundi - 20 / 07 / 2015 Répondre

    Merci Dorian x) Continuez pitié !!

  19. Mic lundi - 20 / 07 / 2015 Répondre

    Tu déconnes ou quoi ?
    L’adaptation de Dune par David Lynch est brillante et la bande originale du film par Toto est excellente !

    Aussi, le mot qui convient n’est pas « relecture », mais transmédia.

    Aller, ce n’est pas grave, ça arrive à tout le monde de taper à côté.
    Revoyez votre copie, allez plus loin, sortez des clichés (sans dire de conneries 😉 car le sujet était vraiment intéressant.

  20. Mauricio lundi - 20 / 07 / 2015 Répondre

    Salut,

    je regarde vos différentes émissions depuis quelques temps mais pour une raison inconnue, les « Merci Dorian » récents n’ apparaissent pas sous Youtube ou DailyMotion.

    Merci pour votre travail,
    Mauricio

  21. gemini lundi - 20 / 07 / 2015 Répondre

    Ça pourrait être sympa que Nico présente un peu plus d’émission (voir qu’il est la sienne).

    Par contre je pense que ça sera mon dernier Merci Dorian, décidément trop superficiel à mon goût, je pense qu’une émission de 20/25 mins correspondrait mieux à ce qu’il cher à dire.

  22. Liomka lundi - 20 / 07 / 2015 Répondre

    Très bon épisode ! Je trouve quand même étonnant que Blade Runner (K. Dick) et American McGee’s Alice (L.Carroll) n’ont même pas été cités.

  23. Goyokin mardi - 21 / 07 / 2015 Répondre

    Comme d’autres l’ont dit, sujet bien trop vaste. D’ailleurs ça faisait un moment que j’avais arrêter de mater les Merci Dorian pour cette raison précise. Par contre là c’était Nico et ça déjà, en soi, c’est le Bien!

  24. Gnome mardi - 21 / 07 / 2015 Répondre

    Nico fait très bien le taff.
    Mais j’ai vraiment cru à une blague au moment du générique de faim. J’ai vraiment eu le sentiment de voir une intro au sujet, et pas à son traitement. dommage.

  25. Hydro Bob-omb mardi - 21 / 07 / 2015 Répondre

    Je connaissais rien aux adaptations de romans dans le cadre du jeu vidéo, donc cette émission m’a bien servi, même si elle dure que 10 minutes à peine, merci.

  26. chrisledoux mardi - 21 / 07 / 2015 Répondre

    Merci Nico ! Un belle épisode court voir trop court. Un sujet vaste l’adaptation littéraire c’est un bon sujet de débat pour le « stuntfest ».
    Ce type d’écriture de video convient à merveille à nico. Je dit chapeau! maintenant nico devant la caméra ! ça te va comme un gant.

  27. prypiat_child mardi - 21 / 07 / 2015 Répondre

    Merci pour cette vidéo instructive (peu d’exemples concrets en effet mais le sujet est très intéressant), et merci Nico pour la présentation irréprochable 😉

    Comme d’habitude, c’est un sujet sur lequel il y a de quoi écrire une thèse, mais globalement c’est assez bien résumé.

    Mais comme j’adore critiquer, donner mon avis et écrire des pavés, je vais écrire un pavé qui donne mon avis (…) sur un ou deux petits points qui manqueraient à l’ensemble :

    – Pour moi Stalker est un cas particulier dans l’affaire, qui aurait mérité un petit traitement particulier.

    Ce n’est pas une « reprise d’un univers existant », contrairement justement à The Witcher ou Metro 2033 -mais une transposition de concepts apportés par l’œuvre des frères Strougatski dans un autre univers, plus « concret » (la Zone autour de la centrale de Tchernobyl, au lieu d’un lieu indéterminé à l’origine purement extraterrestre). Au même titre, au passage, que le génial film de Tarkovski.

    Stalker ne fait que reprendre certaines idées du bouquin, et les transposer dans son univers (en restant malheureusement assez pauvre sur l’aspect scénaristique-le côté ‘analyse du comportement humain » a un peu été oublié). Le côté « voyage initiatique » vers un artefact inconnu aux pouvoirs quasi-divins, en forme de quête d’identité. Plus concrètement, les « anomalies » surnaturelles, seules traces restantes d’un « cataclysme » passé, qui transforment radicalement et rendent hostiles une « zone » d’un univers pourtant connu. Les « artefacts », créés par ce même cataclysme, dont l’origine nous échappe mais dont la collection attire des personnes en quête de richesse.

    Bref, je m’égare. Faut pas me lancer sur Stalker, moi.^^

    – Il aurait peut-être fallu aussi, comme l’a souligné quelqu’un d’autre, creuser sur les adaptations de l’univers de Lovecraft, finalement assez nombreuses en jeu vidéo (même au stade de simple inspiration). Ç’aurait été l’occasion de montrer une façade moins glorieuse des adaptations littéraires en jeu vidéo… à cause en partie de l’impossibilité de représenter une totale abstraction, de l’incompatibilité des terreurs existentielles lovecraftiennes avec des codes vidéoludiques : on ne PEUT PAS affronter Cthulhu, dans son immensité, son impalpabilité et son omniscience. La seule vision des créatures lovecraftiennes (voire le simple fait de s’imaginer leur existence) est censée rendre fou n’importe qui. On ne peut plus « contrôler » un personnage qui a « vu » une de ces choses.
    Autoriser un joueur à combattre (voire même à se confronter à) une de ces créatures équivaut à leur faire perdre leur essence même. C’est inimaginable de les combattre, et encore moins de gagner contre ces menaces inéluctables et invisibles qui planent au-dessus de nos têtes.

    Donc foncièrement incompatible avec les bases de tout jeu vidéo : le concept de « contrôle » d’un avatar, et celui de simplement « gagner ».
    Tout ça au passage, pour « prouver » une chose, que tout n’est pas transposable entre médias…

    Bon, j’avais pas dit que j’arrêtais avec les pavés inutiles ? …

    • Mr.Compote dimanche - 26 / 07 / 2015 Répondre

      Tu n’as pas totalement tord concernant l’adaptation de l’univers Lovecraft meme si pour ma part j’avais réellement adoré Amnesia (qui s’en inspire grandement) tant dans son gameplay que dans sa construction narrative . Il y avait une réel coherence dans tout ce qui composait ce jeu (a joué absolument a partir de Minuit , toutes lumières éteintes , et au casque sinon je pense qu’on passe un peu a coté de l’experience )

      • prypiat_child samedi - 08 / 08 / 2015 Répondre

        Yup Mr.Compote Amnesia était pas mal dans son genre. Je pense aussi au très oppressant Call of Cthulhu DCotE (le début est très semblable à Amnesia), ou à Eternal Darkness… trois bons jeux qui s’en tirent pas trop mal pour adapter l’univers lovecraftien en jeu.
        Pour moi on n’y est toujours pas vraiment, mais les idées comme la jauge de santé mentale des deux premiers ou les « sanity effects » d’Eternal Darkness sont un bon départ je pense.

  28. Wan mardi - 21 / 07 / 2015 Répondre

    Bon taf Nico.

    Quelqu’un sait de qui est la version d’une nuit sur le mont chauve en musique de fond?

    • ToTo vendredi - 07 / 08 / 2015 Répondre

      +1, Une nuit sur le Mont Chauve version cubaine ça déchire!

  29. ナイトメア jeudi - 23 / 07 / 2015 Répondre

    Merci pour la vidéo, je la regarderai lorsque le lecteur aura (encore une fois de plus) terminé sa crise d’épilepsie… >:P

    à dans deux semaines.

  30. Aruthekbr dimanche - 26 / 07 / 2015 Répondre

    Et bah Dorian pour l’écriture, Nico pour la présentation. Je sais pas si Dorian est vraiment malade ou si c’était voulu, Mais franchement si j’étais vous je garderai un temps cet formule. Enfin pas forcément, parce que c’est pas que c’est mieux, mais ça apporte du frais et c’est pas désagréable:).

  31. jean-jean lundi - 27 / 07 / 2015 Répondre

    Bravo Dorian, bravo Nico!

    Sujet génial qui mériterait plusieurs épisodes à mon avis.

    Je connaissais Ayn Rand et Bioshock, j’étais sur les fesses quand vous m’avez fait réaliser le lien qu’il y avait entre les deux.
    Mais du coup si je puis me permettre vous avez éffleuré un sujet qui aurait a minima mérité quelques précisions.
    Entre autre concernant les idées d’Ayn Rand (chantre du capitalisme et auteure de « La vertu de l’égoïsme »… quand même….) et sur le fait qu’aux USA un certains nombre de politiciens concervateurs se réclament et s’inspirent ouvertement de ses théories. (ce qui explique également comment Ken Levin à pu avoir l’idée d’en faire une critique, et en quoi c’est interessant. —D’ailleurs je réalise que c’est une idée assez géniale d’avoir créé un univers jusqu’au boutiste dystopique afin d’en critiquer sa philosophie… J’ai un nouveau sujet pour vous, la politique/philo dans les jeux vidéos—)
    Bref,
    Et dans la longue liste des livres absolument INCONTOURNABLES mais que vous n’avez pas cités, permettez moi de rajouter ma pierre:
    Vous n’avez pas parlés de Discworld? Enfin les gars…! Terry Pratchett quand même!

    Sur ce bisous, et merci!

  32. Yacine Synapsas lundi - 09 / 11 / 2015 Répondre

    Belle découverte. Le remplaçant a une belle aisance à l’oral, et le sujet, même si déjà usité, apporte de l’eau au moulin. Merci à vous.

Ajouter un commentaire

*

(option accessible aux utilisateurs enregistrés)