NesBlog
Radio Nesblog du 05 octobre 2016 avec en invité Pierre Lapin

Radio Nesblog du 05 octobre 2016 avec en invité Pierre Lapin

Flattr this

Radio NESblog du mercredi 5 octobre 2016 avec en invté Pierre Lapin de la chaine:
https://www.youtube.com/user/leclubofficiel
Pour retrouvez radio Nesblog: http://www.twitch.tv/nesbloglive
Le podcast est dispo ici: https://drive.google.com/file/d/0B_eRezDSTImbRVJNX19UdnVVWTQ/view?usp=sharing

Bandouch, monde de merde: 06:18
Pilou, interview malhonnête : 33:46
Ben, jeu vidéo de la semaine : 41:00
RealMyop, équateur penché : 01:15:25
Arno, Tirebouschtroumpfs ou Schtroupfsbouchon ? : 01:35:10
Nanar : 01:49:17
Pilou Chanson : 02:02:39

 
Ajouter un commentaire

Commentaires (6)

  1. Maël FRIN samedi - 08 / 10 / 2016 Répondre

    Bonsoir le NesBlog.

    Bon passons les convenances, j’adore ce que vous faites (en général), j’ai jamais eu à mettre de commentaire négatif, voir de commentaire tout court sur ce que vous faites (et c’est vrai). Mais bon, depuis 2 emissions de nesradio que je suis, il y a quelque chose qui me choque. Je suis partisan de toute forme d’humour, du moins je le pensais jusqu’aux chroniques de Pilou.
    Franchement, vous qui lorgnez du côté du média alternatif, prônant le vrai et l’authentique, j’ai du mal à comprendre que vous laissiez passer une chronique qui utilise la forme la plus malhonnête d’humour transgressif, à savoir le montage calomnieux.
    Sérieux, j’en ai rien à foutre que vous plombiez JM Morandini (qui n’a pas vraiment besoin de vous pour se plomber tout seul ceci dit), mais que vous lui faîtes dire n’importe quoi au travers d’un montage, c’est vraiment insupportable.
    Si au travers des quelques années de 88 miles à l’heure, 3615 Usul, Merci Dorian, SpeedGame, et autres de vos prod, je m’amusais à faire un montage audio vous faisant dire à chacun que vous être pédo, géronto, nécrophiles au premier degrés, je pense que vous ne l’apprécierez pas vraiment. (Bordel ça me donne des idées mais voilà, il faudrait maîtriser l’art du 2nd degrés).

    En clair, Pilou, fait gaffe, tu mets en ligne la définition même de la diffamation, jeu sur lequel a établit sa renommée le pire de la presse française mais qui, armée de bons avocats, évitent de manipuler exagérément les dire de chacun. C’est dire, même Gala , Voici, etc, n’oseraient jamais faire ce que tu fait, même Touche pas à mon poste (enfin je crois, je n’ai plus la tv depuis longtemps).

    Ta chronique est dangereuse et calomnieuse, sois en conscient.

    Il existe bien des moyen de se foutre de la gueule des excréments télévisuels sans pour autant avoir recourt à ce genre de procédés il me semble.

    • David dimanche - 09 / 10 / 2016 Répondre

      Je pense que tu mélanges tout et on ne peut pas comparer une satire à un journal d’information ou autre dont le contexte est totalement différent. Et il est parfaitement légitime et même, à mon gout, drôle de se moquer de Morandini qui a passé sa vie à faire de la presse de caniveau et à colporter tout les ragots possible et imaginable.

      Après tu as le droit de ne pas aimer mais de la a comparer ça avec la pire presse française, ça n’a strictement rien à voir.

    • PilouCrapou lundi - 10 / 10 / 2016 Répondre

      Bonjour Maël FRIN,

      D’abord merci d’avoir écouté l’émission et de donner ton avis sur ma chronique.
      Je veux bien reconnaître que sur cette interview je suis aller trop loin ( moi-même en enregistrant ma voix j’me suis dit quelque fois  » wouah c’est chaud c’que j’raconte !!  » ). Il est claire que cette interview à de quoi dégoûté et mettre mal à l’aise et c’était un peu le but donc en soit le pari est réussi. Mais je me suis attaqué à un sujet bien trop sérieux pour qu’il soit bien accueilli par la majorité des auditeurs, et je le regrette un peu. Ce n’est que ma 3e  » Interview Malhonnête  » ( c’est son titre il ne devrait rien y avoir d’étonnant quant aux propos tenus dedans mais passons ), et je cherche encore où placer le curseur de la transgression. Je pourrais faire quelque chose de beaucoup plus absurde où lorsque je demande à Ben Affleck si il a déjà fait du vélo sans les petites roues il me répondent qu’il en a déjà fait mais qu’il préfère tout de même les garder par sécurité. Je trouve ça drôle, surement que plus de monde trouverais cela drôle. Mais je trouverais surtout ça facile. Et si j’ai la chance de pouvoir faire une chronique au Radio Nesblog je n’ai pas envie de vous livrer un truc facile. J’ai pris un risque, j’ai sûrement mal négocier le virage, et je m’en excuse si il y a des gens à qui ça à beaucoup déplu. Je vais tenter quelque chose de plus abordable la prochaine fois.

      En revanche me reprocher de tirer les même ficelles que  » le pire de la presse française  » je voit ce qui t’incite à penser cela, mais je me sent aucunement coupable de calomnie. Je vais prendre l’exemple de cette chronique pour me faire comprendre. Dans cette affaire c’est de deux choses l’une, soit JM Morandini est jugé coupable, ce n’est donc pas de la calomnie puisque c’est un fait avéré par la justice française. Soit il est innocenté et c’est donc les gens qui ont voulus le faire couler et que JM Morandini accuse de chantage qui on été calomnieux. C’est un vrai sac de nœuds cette affaire, outre le côté pédophile lorsqu’on fait des recherches à ce sujet on se rends compte que tout le mondes nie en bloc et/ou accuse d’autres copains. C’est tout bonnement répugnant et j’ai essayé de retranscrire ça dans mon interview, je n’ai pas inventé de choses j’ai tout repris de ce que j’ai vu ça et là. Bref.

      Selon moi je suis allé tellement loin et la récurrence du mot  » Gamin  » toujours prononcer de la même façons dans une  » Interview Malhonnête  » annonce la couleur, il n’y a rien à prendre au sérieux là-dedans. Je pense que les auditeurs sont suffisamment intelligents pour comprendre à un moment où un autre que ce n’est qu’une blague. Ce mois-ci elle était de mauvais goût certes, mais personne n’a gobé que j’ai rencontrer Morandini, même si on avance le contraire toute l’émission, il est là le 2nd degré. 2nd degré qu’il n’y a plus dans les grandes instances audio-visuel puisque à chaque parodie ils sont obligés de préciser  » ceci est une parodie  » et selon moi ça gâche l’effet de surprise de tomber sur des propos incroyable avant de se rendre compte que ce n’était qu’une connerie. Mais c’est ça que je trouve beau, que l’auditeur doute de la véracité de ce que j’lui propose, quelles sont les limites qu’il est prêt acceptées et à quelle moment il sent que c’est n’importe quoi et qu’il est prêt à se lâcher et à rire avec moi de tout ça.

      N’hésitez pas à me répondre je serait ravis de discuter de tout ça avec vous.

      Encore merci Maël FRIN de lancer le débat et David d’avoir pris ma défense 🙂

    • Syadbock mardi - 11 / 10 / 2016 Répondre

      J’avoue aussi que j’étais un peu dans le même état d’esprit que toi « maël frin » en écoutant cette interview (ya juste peut être la répétition par Morandini du mot « gamin » à chaque fois dans la même intonation qui m’a fait sourire) et c’est facile de faire dire n’importe quoi à l’interviewé, mais comme dit par ceux qui t’ont déjà répondu la rubrique s’appelle bien « l’interview malhonnête » (tu veux pas qu’il rajoute « monté » dans le titre aussi) et le mec qui se fait « diffamer » est Morandini, le roi de la télévision poubelle, donc ça ne me choque pas au final que le trait soit forcé jusqu’à par exemple lui faire émaner des odeurs pas très nettes. Bon, maintenant c’est vrai que c’est pas fin tout ça mais ça voulait peut-être représenter le personnage un peu dégueulasse qu’il a été et est peut être toujours aujourd’hui (son émission dans les années 90 par ex. « tout est possible » dans son racolage et son voyeurisme a fait très mal au jeune enfant heureux et naif que j’étais à l’époque lol).

  2. Aarslan Drakès samedi - 08 / 10 / 2016 Répondre

    La chronique en question s’intitulant : « Interview malhonnête », je ne vois vraiment pas comment on pourrait considérer ce montage comme une diffamation. C’est sûr que ça grince un peu… mais le principe n’est pas très différent de la chronique de Frédéric Pagès « Les interviews (presque) imaginaires du Canard Enchaîné ». Voilà voilà… Continue Pilou, c’est cool.

    Allez, j’ai fait pause vers la fin du jeu vidéo de-la-semaine-du-mois, je me relance la suite, il en reste plein ! Merci le Nesblog !

    • PilouCrapou lundi - 10 / 10 / 2016 Répondre

      Merci Aarslan Drakès 😉

Ajouter un commentaire

*

(option accessible aux utilisateurs enregistrés)