NesBlog
Un jeu vidéo peut-il être réaliste ? | Game Next Door

Un jeu vidéo peut-il être réaliste ? | Game Next Door

Flattr this

Salut !

Qu’est ce que le réalisme ? Est-il compatible avec le JV ?

C’est ce qu’on va voir dans ce nouvel épisode.

 
Ajouter un commentaire

Commentaires (6)

  1. Kitsune-Dono mardi - 30 / 05 / 2017 Répondre

    Je l’ai trouvé très bien construit cet épisode. Peut être une chtouille confus de temps à autre, mais jvois pas comment ça aurait pu être différent.
    Évoquer qu’on floute le visage des terroristes pour que le quidam moyen non-sociopathique ne se sente pas mal à zinguer des « presque vrais guss », c’est un sujet sensible. 10 minutes pour couvrir le tout sans prendre de pincettes mais des gants tout de même, c’est déjà difficile comme exercice…
    Bref, toujours un plaisir votre émission ^^

  2. nadia el ghozi mercredi - 31 / 05 / 2017 Répondre

    Bonjour,
    Je suis professeur de français, et je travaille avec des élèves à la réalisation d’un film autour du jeu vidéo, avec un angle d’approche bien particulier : la figure d’Orphée, la question de la mort, des limites dans le jeu. Je trouve vos vidéos particulièrement pertinentes et riches et je souhaiterais avoir l’occasion de vous interviewer avec mes élèves, via skype, ou réellement si vous vous trouvez en région parisienne. Vos propos seraient intégrés dans un docu-fiction faisant d’Orphée un personnage de jeu.
    Bien cordialement, Nadia El Ghozi

  3. hop mercredi - 31 / 05 / 2017 Répondre

    Pour les choses trop réalistes pour être mises dans un jeu, pour pas dégoûter les joueur, les devs de Silent Hill disaient pareil. Il peuvent faire des choses bien plus flippantes mais les gens arrêteraient de jouer.
    Ça donne envie de savoir ce que c’est.

  4. Grooby jeudi - 01 / 06 / 2017 Répondre

    Bonjour,

    Je vous regarde sans jamais suivre vos propos, mais pour une fois j’ai réussi. Je vais surement reprendre l’ensemble de vos création afin de comprendre plus amplement votre progression.
    Cela dit, je trouve et j’ai toujours trouvé, malgré l’incompréhension perpétuel, que vos vidéo me faisait progresser.
    Un grand merci à votre dévouement au problèmes actuels liés au média actuel.

    A bientôt, prochainement

  5. MeshKat samedi - 03 / 06 / 2017 Répondre

    Sympathique analyse, et liste de jeux « alternatifs » très intéressante…
    La partie sur les jeux de guerre mériterait presque et leur « réalisme » à géométrie variable mériterait un sujet à part entière, avec des investigations plus poussées autour des intentions des éditeurs !!

  6. Zinette jeudi - 08 / 06 / 2017 Répondre

    Puisque tu évoques The Wire et parles du naturalisme…
    http://spectresducinema.1fr1.net/t375-the-wire
    Le fil commence par une citation de Serge Daney qui lie naturalisme et naturalisation : ce qui arriverait si tout à coup les cibles de tes fps de guerre obtenaient un visage/une voix/…

    « Le naturalisme, c’est le tour de passe-passe par lequel ceux qui étaient encore hier interdits au filmage, exclus de la communauté nationale – filmique, jamais vus sur les écrans (par exemple les jeunes, les immigrés, les paysans) sont soudain inclus dans la fiction (et une fiction traditionnelle) comme s’ils y avaient toujours été. Dans tous les sens du mot, ils sont naturalisés, reconnus par la loi, normés, rendus à la fois naturels et légaux, accédant à une sorte de « dignité iconique ». Ce qui est alors escamoté (et cet escamotage est le fond même du naturalisme, sa raison d’être), c’est leur irruption (et le pourquoi de cette irruption) dans la fiction. Contre le naturalisme, c’est cette irruption que Godard filme en tant que telle (« les nouveaux acteurs sociaux » ; jeunes et immigrés) dans la scène finale de Tout va bien, où un supermarché se métamorphose en théâtre social. Echec (commercial) de Godard, succés du naturalisme : le premier films la ségrégation, le second la donne comme fantasmatiquement résorbée. Naturalisme/ségrégation : l’un ne va pas sans l’autre. »

Ajouter un commentaire

*

(option accessible aux utilisateurs enregistrés)