NesBlog
Mes chers contemporains – L’économiste

Mes chers contemporains – L’économiste

Flattr this

 
Ajouter un commentaire

Commentaires (75)

  1. PuYo mercredi - 19 / 11 / 2014 Répondre

    Mmmmmmmmh ce doux sentiment d’être q’une merde…

    ça me rappelle gentiment fight club….

    Très intéressant.

  2. tomtom mercredi - 19 / 11 / 2014 Répondre

    le plus abouti pour l’instant, bravo!

  3. jean paul andré mercredi - 19 / 11 / 2014 Répondre

    Super intéressant comme toujours, j’avais vu les nouveaux chiens de garde mais je m’étais pas vraiment intéressé à Lordon, je trouvais juste que parfois il me faisait penser à Fabrice Luchini xD
    Sinon je suis content de voir que je ne suis pas le seul à être séduit par les thèses déterministes, même si je savais pas du tout que Spinoza était de ce bord-là….
    Bref, merci Usul pour tous tes efforts, peut-être que tu nous amèneras à la révolution intellectuelle à force de nous apporter sur un plateau, la culture qu’on a la flemme d’aller chercher tout seul ^^

    • Fistouille mercredi - 19 / 11 / 2014 Répondre

      Enfin, c’est bien d’avoir un regard critique sur ce que fait Usul et d’avoir la curiosité de voir ailleurs !

      • jean paul andré mercredi - 19 / 11 / 2014 Répondre

        non :p

  4. William Birkin mercredi - 19 / 11 / 2014 Répondre

    Usul, sérieux, c’est encore une superbe performance de gauchisme. Alors techniquement ça marche, le montage est heureux, le propos est agréable à écouter, mais bon sang, c’est vraiment rouge.
    Les problématiques d’Usul et de sa bande, qui sont des gens compétents et adroits, sont cependant bloqués au XXem siècle sans s’apercevoir que la question du XXIem est celle de l’identité et du mondialisme.

    Enfin, je fais toujours les mêmes critiques et je regarde toujours la video qui sort après …

    • levieuxtoby mercredi - 19 / 11 / 2014 Répondre

      « la question du XXIem est celle de l’identité et du mondialisme »
      D’après qui ? Où veux-tu en venir avec « identité » et « mondialisme » ? Quelles en sont tes définitions ?

      • Fistouille mercredi - 19 / 11 / 2014 Répondre

        Je suis d’accord avec l’ami Birkin. Usul balaie d’un coup de main le problème identitaire (La critique de l’ami Finkielkraut est quand même bien basse). Les problèmes économiques sont sans doutes primordiaux mais la culture et la civilisation sont suffisamment importants pour qu’on y réfléchisse aussi.

        C’est pareil pour la fin de la vidéo : le vieux montage en fondu sur les grands méchants (Le Pen, Soral et Zemmour (?)) fait clip de SOS Racisme des années 80.

        • Zéfling mercredi - 19 / 11 / 2014 Répondre

          Ce qui est marrant c’est qu’on utilise le mot « mondialisation » en français quand le reste du monde utilise « globalisation ». (pour preuve, regardez les articles dans les autres langues sur Wikipédia pour « Mondialisation ») Bizarrement, je trouve le second mot bien plus effrayant.

          En tout cas, je pense qu’il y en a qui n’ont pas été assez au chômage pour ce rendre compte à quelque point si tu n’as pas de job, tu es pris pour un déchet, quelqu’un de totalement inutile, car tu ne consommes pas ou moins. On n’est plus qualifié d’abord par sa profession que par ce que l’on est. Où tu travailles, dans quelques secteurs tu travailles, par contre tes passions et tes désirs on s’en fout et ça vient en dernier point.

        • Jean Bon mercredi - 19 / 11 / 2014 Répondre

          Le problème identitaire réside dans la création même des identités comme source de domination socioculturelle. Surtout en ce qui concerne les identités géographiques (nationales, régionales, etc).
          Dans des sociétés hiérarchisées, qui suivent des logiques de domination, la création d’identités communes entre dominants et dominés constitue surement l’arme la plus efficace des premiers pour éviter toute révolte des seconds. Des classes antagonistes (classes économiques/politiques) se retrouvent ainsi unies autour de leur « identité » territoriale. Cette même notion de territorialité est totalement aliénante pour l’être humain car il n’a pas dans son cerveau de partie dédiée à cette fonction comme peuvent l’avoir d’autres mammifères. On trouvera plus de détails dans l’analyse éthologique et neurobiologique d’Henri Laborit à travers La Nouvelle Grille notamment.

          • William Birkin mercredi - 19 / 11 / 2014

            Non mais les sociétés sont toujours hiérarchisés, comme l’est à sa maniére nature,ou comme peut l’être le monde. Il en est de même ,d’ailleurs, l’univers qui repose sur le principe plotinien de l’antériorité du simple et qui implique nécessairement que tout ce qui est se trouve imbriqué dans un système de domination : du simple sur le complexe par lequel se répand l’un par émanation. Il en est également ainsi de l’organisation de la société humaine. A ce sujet, les hiérarchies du Pseudo-Denis sont tout à fait intéressantes. Jean Bon, je vous respecte et je respecte votre opinion, mais je dois avouer que j’y vois cet espèce d’esprit iconoclaste de 68 qui s’échine, depuis plus d’un demi siècle, à tout mettre par terre en vu de remplacer l’ancienne culture par … rien.

            Bon continuation.

    • Jean Bon mercredi - 19 / 11 / 2014 Répondre

      La hiérarchisation des sociétés découle d’une volonté d’organiser les groupes humains pour préserver, institutionnaliser, la dominance des uns sur les autres, il ne s’agit en rien d’une loi universelle. L’étude du comportement humain sur des bases biologiques (pour se prononcer sur les sociétés humaines, autant étudier l’être humain avec des outils pertinents) montre au contraire qu’il n’est pas « fait » pour supporter ou exercer l’autorité (car c’est bien d’autorité dont il s’agit quand on parle de société hiérarchisée). On parle d’inhibition de l’action et maladies civilisationnelles dans l’un des cas, et d’aliénation, ivresse du pouvoir (testostérone et dopamine) dans l’autre. Ce qui conduit fatalement à l’instabilité de la société hiérarchisée et aux épisodes révolutionnaires qui ponctuent son histoire.
      Et non, par pitié, ne respectez pas mon opinion. Foulez la du pied s’il le faut à coup de faits scientifiques, mais faites en sorte qu’on avance vers le vrai, pas vers la condescendance relativiste qui veut que toutes les opinions soient respectables.

      • William Birkin mercredi - 19 / 11 / 2014 Répondre

        Le fait qu’une opinion soit respectable ne sou-entend pas qu’elle soit vrai. Si la domination vous gênes vous devriez opter pour le retour à une société de type « chasseur-cueilleur » du néolithique dans laquelle on peut, peu être, penser sans hiérarchie.

        • levieuxtoby jeudi - 20 / 11 / 2014 Répondre

          Belle technique de chiffon rouge de la part de William Birkin, j’applaudis des deux mains.

    • Lyris jeudi - 20 / 11 / 2014 Répondre

      Rouge ou pas, et alors ?

      Le propos essentiel exposé dans cette vidéo n’est pas là, c’est la part que l’auteur se réserve pour son donner son avis, au delà des faits et informations qu’il expose, tout comme vous le faites en ne mettant que ce point en exergue dans votre commentaire.
      Mais bon, votre commentaire à du bon, il permet d’illustrer à merveille la définition de sophisme.

    • Georges jeudi - 20 / 11 / 2014 Répondre

      « William Birkin, sérieux, c’est encore une superbe performance de troll [pas tant que ça en fait]. Alors techniquement ça marche, le montage est heureux, le propos est agréable à écouter, mais bon sang, c’est vraiment débile.
      Les problématiques de William et de sa bande, qui sont des gens compétents et adroits, sont cependant bloquées sur des arguments fallacieux sans s’apercevoir que la question du débat est celle de le l’honnêteté et du respect.

      Enfin, je fais toujours les mêmes critiques et je regarde toujours les commentaires qui sortent après … »

      • William Birkin vendredi - 21 / 11 / 2014 Répondre

        Fallacieux ? Manque de respect ? Voyons, ça mérite un développement non ? (si vous trouvez des gars de ma bande, je serai ravi que vous me les envoyez, parce que, jusqu’ici, j’en ai pas vraiment rencontré. Tout le monde n’a pas la chance de pouvoir profiter d’une structure et d’un réseau comme celui de l’extrême gauche).

    • Lambda mardi - 01 / 12 / 2015 Répondre

      Que ces propos soient rouges ou non c’est pas un problème. Si on prends cette vidéo comme la présentation d’une manière de penser et de voir l’économie et la société, rien n’empêche de s’intéresser aux autres (manières). Je préfère personnellement écouter quelqu’un qui assume ses idées plutôt qu’un journaliste qui se cache derrière une pseudo-objectivité et qui délivre un message aseptisé. Je vois les vidéos d’Usul comme des pistes de réflexion plus que comme des oratoires. Mais je me trompe peut être ^^

  5. William Birkin mercredi - 19 / 11 / 2014 Répondre

    (il n’est pas possible de remanier son commentaire ?)
    Saint Augustin, je crois, distingue liberté et libre arbitre. La liberté est en Dieu, et est inaccessible sur Terre, il s’agit d’un horizon toujours fuyant. Le libre arbitre est la capacité de juger si on doit faire ce que l’on doit faire ou non. Le libre arbitre est terrestre, d’où il ressort que l’on est responsable de ses actes même si on ne peut échapper à la fatalité (déterminisme).

    Chez Tatien (iiem siécle), la fatalité est une chose intrinsèquement mauvaise,étrangére à la nature huaine profonde et imposée au monde par les démons à la suite de leur chute. Enfin il y aurait beaucoup de chose à dire.

    • Jane Birkin jeudi - 20 / 11 / 2014 Répondre

      Si tu as le temps de le faire, je serai heureux de te lire. Cela fait une paire de fois que je te sens dénoncer le gauchisme ringard, drapé dans un mépris un peu irritant et stérile.

      C’est brillant, vraiment, mais je serai sans doute plus convaincu par une argumentation solide que par quelques auteurs lancés ça et là, à qui tu donnes valeur d’autorité. C’est quand même plus intéressant. Donc, si tu veux bien m’expliquer ce en quoi la vidéo te dérange, je t’en saurai gré.

      Bonne continuation.

      • William Birkin jeudi - 20 / 11 / 2014 Répondre

        Vaste entreprise. Si j’ai le temps je le ferrais.

        • Saul Birkin mercredi - 03 / 12 / 2014 Répondre

          Je vois.

  6. jambenbois mercredi - 19 / 11 / 2014 Répondre

    Top. Merci USUL. Ca m’a ouvert les yeux sur pas mal de chose.

  7. Nogatan mercredi - 19 / 11 / 2014 Répondre

    Vidéo extrêment pertinente, vulgarise sans castrer. J’ai pris beaucoup de plaisir à la regarder et à la partager.
    Merci.

  8. xlan-le-10e mercredi - 19 / 11 / 2014 Répondre

    Autant la chronique sur Etienne Chouard je l avais trouvé incomplète et pas assez critique sur toutes les faiblesses des thèses de Chouard, autant là je trouve que c’est plus argumenté, ça débouche sur des idées générales qui naissent des réflexions de Lordon, et pas justes les idées de lordon pour les idées de Lordon.

    En un mot c’est vraiment génial!!!! J’adore

  9. Monkey-Mihawk mercredi - 19 / 11 / 2014 Répondre

    Toujours aussi intéressant et quel plaisir de voir que notre Usul national aime le vieux cinema français, j’ai reconnu la musique du film « les aventuriers » et ça m’a fait l’effet d’une madeleine de proust au milieu de ce constat philosophico-économique. Merci !

    • MJ Duracell mercredi - 19 / 11 / 2014 Répondre

      Ce n’est pas « Les aventuriers », mais « Dernier domicile connu »!

      • Monkey-Mihawk jeudi - 20 / 11 / 2014 Répondre

        Il y a les deux, la musique de « les aventuriers » commence à 23:40. « Dernier domicile connu » était déjà présente dans les précédente vidéo, mais j’avoue avoir peu de souvenir du film.

  10. Sandoff mercredi - 19 / 11 / 2014 Répondre

    J’ai absolument rien compris. o_o

    • xlan-le-10e jeudi - 20 / 11 / 2014 Répondre

      pr comprendre la vidéo, il faut comprendre ce qu’est le determinisme. pour faire simple on va le résumé comme ceci:

      Chaque cause a un effet, et les mêmes causes donne toujours les mêmes effets. ex: si tu tapes un bille de billard d’un certain angle avec une certaine force, elle aura une direction et une vitesse particulière. Si tu la retape avec un angle et une force absolument identique (pas possible humainement, mais tu vois ce que je veux dire), ta bille aura exactement la même trajectoire.

      cette théorie s’applique pour tout: tu mets un linge mouillé au soleil, il va sécher. cause / effet, même cause / même effet.

      Ce qui veut dire que si tu veux changer quelque chose qui s’est produit, mettons une feuille qui tombe d un arbre, il faut changer la cause qui a fait tomber la feuille de l’arbre (metttons un coup de vent). pour changer le coup de vent, il faut changer la cause du coup de vent (un oiseau qui passe par là). pour changer la cause de l oiseau, il faut changer sa cause a lui etc etc etc c est shématiser mais j espere etre clair.

      Donc si tu veux changer quelque chose qui se produit, il faut revenir au tout début de tout pour changer la première cause, ce qui est évidemment pas possible, et donc tout ce qui se produit est determiné pour se produire de cette façon et pas autrement.

      Cette théorie s’applique aussi au comportement humain. Ex: tu as le choix entre aller au resto ou au ciné. Tu te décides pour le resto, et tu penses l avoir choisi librement. ce choix a été pousser par une cause (t as mal mangé a midi), et pour changer cette cause il faut revenir sur le cause d avant (t as pas fait les courses) etc etc etc. tu vois le principe.

      Ce qui veut dire si on prete foi à cette théorie que nous ne sommes pas libre mais notre chemin est pré établit par des causes qui nous échappe et sur lesquels on n a pas de moyen d agir.

      Et bien sûr cette théorie à de nombreuses controverses mais ça, la vidéo les explique bien.

      J espere avoir pu éclairer ta lanterne.

  11. Oncle gabi mercredi - 19 / 11 / 2014 Répondre

    Lordon a la même voix que Zemmour, c’est perturbant…

    • William Birkin mercredi - 19 / 11 / 2014 Répondre

      je triple plussoie.

    • Zéfling mercredi - 19 / 11 / 2014 Répondre

      Mais tu te rends assez vite compte qui est qui au bout de trois mots. 😀

  12. Kitsune mercredi - 19 / 11 / 2014 Répondre

    Quel dommage qu’on ai pas eu un mot sur Henri Laborit… Et bien c’est parti pour un dose de pilule rouge !

    • Jean Bon mercredi - 19 / 11 / 2014 Répondre

      Je plussoie totalement. Cf. commentaire réponse à William Birkin.

  13. ChimEric mercredi - 19 / 11 / 2014 Répondre

    L’arnaque, c’est aussi la confusion entre travail et emploi.
    Le travail consiste en la transformation de la réalité matérielle ou sociale.
    L’emploi, c’est du travail rétribué.

    Certains médias, une majorité de politiques et d’entreprises voudraient nous laisser accroire qu’il n’existe que cette dernière forme de travail, en particulier dans les mains des grandes structures. Et aussi que c’est l’objet d’un marché.
    Marché du travail ou de l’emploi ?

    En tous cas, merci de ce travail monsieur Usul !

    • Mazzeru mercredi - 19 / 11 / 2014 Répondre

      Un peu d’accord.
      Avant de parler de Travail, il aurais été utile de le définir.
      Faire cette vidéo a-t’elle été du travail ? Etait-ce dans l’unique but de remplir « ton frigo et ton magnétoscope » ?

      Je ne suis pas tout à fait d’accord avec certains sujets de cette vidéo.
      Je fais partie des gens qui pensent que le travail (qu’il soit rémunéré ou non) est important, même indispensable ; et par conséquent, n’a pas pour unique but la lucrativité.

      Exemple simple, il y a une grande différence entre toucher le chômage ou le RSA (par exemple) et de travailler pour recevoir cet argent. C’est réellement difficile de ne pas travailler, et une c’est une cause majeure de dépression chez le personnel licencié.
      Il est important d’occuper ses journées comme il est important de se sentir utile.

      Cependant, je te l’accorde, il y a travail et travail. Comme je le disais plus haut : Faire cette vidéo est-elle un travail ? Travailler chez Domino’s est-elle un travail ? Réaliser sa passion en étant rémunéré est-il un travail ? Quelle activité est considérée comme Travail et laquelle ne l’est pas ? Quelles sont les différences ?
      La rémunération est-elle réellement l’unique but du travail ?

      • Zéfling mercredi - 19 / 11 / 2014 Répondre

        Sauf que le travail non rémunéré est vu comme une aberration, vu qu’il va a l’encontre de ce qui fait la « croissance ». Il n’y a aucun échange marchant dans un travail non rémunéré. Personnellement, je pense, travaille plus pour moi que pour la boîte qui m’embauche, ça fait de longues journées. Ce « travail » n’est pas reconnu, sauf par ceux qui l’utilisent.

        « La rémunération est-elle réellement l’unique but du travail ? » pour les capitalise, oui. Pour ceux qui ont une passion, leur rêve sera certainement de faire de cette passion un travail rémunéré. Je pense que l’on peut s’engager dans une longue discussion sur le sujet.

      • MJ Duracell jeudi - 20 / 11 / 2014 Répondre

        Je crois qu’il y a confusion entre travail et occupation. Une occupation est toujours pour soi, alors qu’un travail l’est aujourd’hui rarement. Il y a, chez les travailleurs, une dépossession de la chose fabriquée, transformée ou créée ainsi qu’une banalisation du processus menant à l’achèvement définitif (s’il s’agit de quelque chose de grande envergure comme faire les plans d’un immeuble) ou très provisoire (serrer un boulon).

        De plus, avec l’avènement de l’ère tertiaire, il y a dématérialisation de la chose produite. On est passé du boisseau de blé au nombre de contrats conclus par heure.

        Quand on « travaille » pour soi, que ça aille du violon d’Ingres au bricolage en passant par rempoter les sacro-saints géraniums helvètes, la chose ne s’envole pas, ne s’éparpille pas. Dans le travail actuel, qui plus est dans le travail dit alimentaire, celui que l’on n’aime pas mais que l’on a accepté parce qu’il faut bien payer ses factures, c’est loin d’être le cas.

        Si, comme l’a écrit Aragon, il n’y a pas d’amour heureux, y a t il, et c’est la question que je me pose depuis des années, un travail dépourvu totalement d’aliénation?

        • levieuxtoby jeudi - 20 / 11 / 2014 Répondre

          On pourrait plutôt faire la distinction entre le travail et le salariat. C’est le salariat qui va causer l’aliénation que le travail en lui-même, non ?
          (faut que je relise Bernard Friot)

          • xlan-le-10e jeudi - 20 / 11 / 2014

            et le bénévolat? c’est pas du travail? Le président d’un CA d’une association c est pas que du bonheur et du relax comme un jouer de la guitare chez soi (ca c est pas du travail mais un hobby).

            Et de toute façon la but de cette vidéo n’est pas dêtre exhaustive sur la société en générale, elle a pour but de soulever un point de vue qu’on étudie rarement et de nous faire réfléchir ensuite.

            une vidéo, un reportage est toujours orienté et subjectif. L’objectivité totale n existe pas, ne serait ce que dans le choix du sujet.

            Donc avant de dire il a oublier ca et ca, demandez vous si cette vidéo vous a obliger a reflechir et a remettre en cause une de vos idées (ca ne veut pas dire l effacer, mais vous obliger a réfléchir sur le pourquoi vous pensez comme ca). Et si c est le cas alors cette vidéo a atteint son objectif.

        • Zéfling vendredi - 21 / 11 / 2014 Répondre

          Donc ceux qui font de l’open source corrigent des wikis et qui répondent à des problèmes de gens, qui remplisse de base de données, écrivent des tutos et des articles, ce n’est pas du travail ? Donc si t’es salarié c’est du travail, si tu le fais bénévolement s’en est pas. Mais au final tu fais la même chose, mais s’il n’y a pas de salaire s’en ait pas. J’irais dire ça à un de mes anciens patrons qui montait une boîte qui ne s’est pas reversé un centime pendant des mois.

          J’ai un projet perso. Je ne le fais pas toujours par plaisir, il y a même des trucs ultra relou sur lesquels je m’impose de limite de temps limite comme dans ma boîte, que je fais parce que je sais qu’il n’y aura personne pour vouloir le faire. Mais au final, j’ai des trucs parfois utilisés par pas mal de monde. Je le fais pour moi, mais aussi pour les autres.

          Je suis désolé, mais à l’ère de numérique et de l’open source, ta définition du travail ne fonctionne pas.

  14. teks jeudi - 20 / 11 / 2014 Répondre

    Bravo pour cette vidéo. La plus aboutie de la série selon moi, au niveau de la forme. Le propos est limpide et le ton agréable (comme toujours). Au niveau du fond, je trouve qu’il y a également du mieux. Même si Usul balance la sauce comme à son habitude en terme de gauchitude « old school », il le fait avec intelligence, tact, et une petite pointe d’auto-dérision qui rende le tout très digeste.
    En tout cas, je n’ai pas eu le poil qui s’est hérissé comme pour la vidéo sur BHL (la légitimité, toussa toussa…)

    Après, j’avoue que la vidéo dans sa globalité, m’a pas mal déprimé. Après avoir quitté le monde de l’entreprise pour fuir justement cette ambiance nauséabonde, je me suis tourné vers le social. Je suis fonctionnaire dans un des domaines les moins rentables (a court terme) qui soit, la protection de l’enfance.
    Et BIM ! Le foutu angle alpha dans ma gueule. Toujours là ce salaud !

    A la limite, je me demande si c’est pas encore pire, car ma hiérarchie a désormais l’avantage de disposer de travailleurs qui, de base, ont envie d’être là et de bien faire leur boulot.

    • xlan-le-10e jeudi - 20 / 11 / 2014 Répondre

      oui, mais si tu te sens utile et que tu penses que ton travail a une légitimité pour reprendre ton terme dans le monde d aujourd hui, alors ton angle alpha est réduit car tu as envie de bien faire.

      le propos de cette vidéo n est pas qu un infirmier est un esclave car il fait des heures supp et se donne a fond, mais que le standardiste serait heureux de faire ce travail abrutissant et aliénant.

      le travail n est pas un ennemi en soit, la recherche d argent est contestable. c est pas la même chose. Tu remarqueras qu il n a pas pris des boulots comme prof, medecin, pompier etc etc mais ouvrier de base, c est a dire qui ne jouit pas directement du fruit de son travail. Le thème de la vidéo est ciblé.

      • teks jeudi - 20 / 11 / 2014 Répondre

        Et pourtant, je pense qu’on retrouve la même idée dans ces tafs là également. Ce n’est pas parce qu’on est passionné par son travail, qu’il n’y a pas un écart entre nos envies et celles de nos « patrons » (l’état dans mon cas).

        Je pense pouvoir dire que mon taf n’est pas aliénant. J’ai fait assez de boulots ingrats pour dire ça. Malgré tout, on y retrouve ces mêmes mécanismes d’entreprise. On te balance la valeur travail, les valeurs humanistes (ça c’est spécifique à ce boulot, et c’est horrible), pour te faire atteindre des objectifs qui ne sont pas du tout les tiens.

  15. roxxor jeudi - 20 / 11 / 2014 Répondre

    last (pour l’instant)

    • xlan-le-10e jeudi - 20 / 11 / 2014 Répondre

      😀

  16. Sonki jeudi - 20 / 11 / 2014 Répondre

    pilule rouge > lien vers youtube
    c’était dure de faire plus ridicule dans la métaphore de la matrice

    vous pouvez pas héberger vos vidéo chez vous, comme tout le monde, plutôt que de vous soumettre comme un chien borgne ?

    le propos perd tout son crédit, c’est dommage

    • Red_Coconut jeudi - 20 / 11 / 2014 Répondre

      Tu l’as vue, la vidéo, au moins ? C’est une très jolie pilule rouge, quoi qu’on en dise !

      • Sonki jeudi - 20 / 11 / 2014 Répondre

        Je viens de la finir – je pense avoir raté le fil rouge du propos, mais c’était ok, même si ce couillon de Chomsky n’a pas pu s’empêcher d’encore nous balancer qu’Internet avait été financé par l’armée (il lui suffirait pourtant d’aller demander à ses voisins de couloir du MIT, qui en donnerait une toute autre version).

        Et la toute première partie sur la pensée unique fait un écho assez fort à mon commentaire, d’ailleurs, en ce que YouTube s’est imposé d’une évidence telle que nombre d’anti-impérialiste si sont immédiatement soumis, sans le remettre absolument en cause mais, au contraire, allant jusqu’à le revendiquer comme outil d’émancipation (à la manière de ces ouvriers qui défendent la mondialisation, quoi qu’avec un peu plus d’entrain).

    • Savon jeudi - 20 / 11 / 2014 Répondre

      C’est marrant, ce commentaire – en plus d’être totalement hors-sujet – illustre parfaitement une tendance actuelle que je remarque un peu partout (et dont Lordon, d’ailleurs, parle lors d’un conférence à l’essec), qui est la critique de la légitimité des acteurs qui « bénéficient » des « bienfaits » de ce qu’ils critiquent.

      https://www.youtube.com/watch?v=Hy7LJ4FHBQM vers 42min

      Toujours la même rengaine. Tu critiques le capitalisme ? T’es gonflé ! T’as des vêtements fabriqués au Bengladesh, donc t’en profites bien quand-même ! Tu dis du mal de la Poste ? Pourtant t’es bien content quand ils envoient tes lettres ! Tu dis du mal des racistes ? Si ça se trouve tes ancêtres étaient négriers, et si t’a pu faire des études c’est grâce à l’héritage accumulé par eux. etc etc.

      Tu critiques les médias ? Pourtant tu mets ta vidéo sur Youtube. Imposteur !

      C’est la version « bonne société » de la course à la street-credibility dans le rap. Non, lui c’est pas un vrai rappeur, il est pas assez pauvre / renoi / dealer / illettré / etc (rayer la mention inutile).

      Critiquer la crédibilité est un outil parfait pour se débarrasser des questions qui gênent. Déjà, c’est utilisable dans tous les cas, il est TOUJOURS possible de trouver un point qui décrédibilise l’adversaire par cette méthode. Et puis ça permet de renvoyer l’attaque, donc de ne pas être sur la défensive. Et ça permet de troller sans en avoir l’air, par exemple en parlant auto-hébergement, et donc d’assoir sa propre crédibilité de libriste-incorruptible-et-pur. Ce qui est totalement hors-sujet.
      Et au final, on dépense de l’énergie à défendre – ou contrer – les accusations de non-crédibilité, et pendant ce temps-là on ne parle pas du sujet. Ouf ! On évite la catastrophe, il manquerait plus qu’on arrive à débattre !

      D’ailleurs, pour rebondir sur la vidéo au sujet de Chouard, c’est également ce dont il est victime. Et je suis stupéfait par l’énergie déployée par ses détracteurs pour montrer qu’il est anti-sémite, alors qu’il est tout à fait possible – et beaucoup plus honnête – de l’attaquer sur le fond de ses théories, qui sont très imparfaites et bisounoursistes. Il en est plutôt conscient, d’ailleurs, c’est bien pour ça qu’il continue à chercher de nouvelles idées. Mais non, on préfère essayer de prouver qu’il a un jour serré la main de Soral dans la rue – alors que si ça se trouve il ne l’avait pas reconnu et il pensait que c’était Vincent Lagaff’ …

      Hors-sujet : C’est la méthode rhétorique systématique d’alain minc (je déteste tellement ce mec que ça me fait mal de mettre des majuscules à son nom, j’en suis désolé). Genre, quand on lui demande pourquoi il pense que les nations se font sans la participation du peuple, il répond en disant à la journaliste qu’elle n’y connait rien au peuple, elle qui est journaliste … Ou, le plus beau, face à un représentant d’un syndicat étudiant lors des manifestations contre les réformes des retraites, il trouve « loufoque » que des jeunes, des étudiants, se mêlent des retraites, ce qui ne les concerne pas. La réponse du syndicaliste était tout à fait pertinente, ça l’a fait sortir de ses gonds, et sortir un truc du genre « ma tête n’est pas encore au bout de votre pique » … Comme quoi il voit bien où peut potentiellement mener son comportement.

    • Sonki vendredi - 21 / 11 / 2014 Répondre

      Savon, je me suis arrêté de lire à la moitié de ton message, parce que ta grogne me semble complètement mal placée. J’ai trouvé la vidéo d’Usul très bonne, et la vidéo de la pilule rouge était pas mal (je l’ai même dit en commentaire).

      Je n’essaie pas de décrédibiliser qui que ce soit, mais j’invite Usul à aller au bout de sa démarche : lâcher YouTube. Si tu étais un peu moins sur les nerfs à getter le moindre troll, je suis sûr que tu l’aurais compris et joindrais tes vœux aux mieux.

      Enfin, si tu pense que les enjeux de la concentration des données sont hors du sujet abordé, c’est simplement car tu ne les as pas compris. Donc garde ces jugements pour toi et essaie plutôt de participer au débat (ou garde le silence).

      • xlan-le-10e vendredi - 21 / 11 / 2014 Répondre

        et pourquoi c est si terrible de poster une vidéo sur youtube?
        c’est accessible facilement, stable, facile a faire et gratuit. J vois pas trop la pertinence du propos…

        • Sonki vendredi - 21 / 11 / 2014 Répondre

          D’abord, il faut souligner que c’est tout aussi accessible, stable, facile et gratuit d’héberger et de publier une vidéo sur son site. Il suffit de mettre la vidéo sur son serveur et de rajouter une ligne de code toute simple sur la page souhaitée (ça a été une des avancées très fun apportées par HTML5, et qui fait qu’il n’y a plus vraiment de raison d’utiliser encore YouTube depuis).

          Ensuite, quel problème à poster une vidéo sur YouTube ? Je vais résumer les 2 points les plus marquants, sinon ce serait trop long :

          1 – Centralisation des vidéo, qui donne un pouvoir politique à Google quant à l’exercice de la liberté d’expression par ses utilisateurs. Google peut supprimer/censurer toute vidéo, sans aucun contrôle judiciaire et selon les motifs qu’il choisit (politique, « droit d’auteur » interprété à sa sauce, etc.). En refusant de s’auto-héberger, ses utilisateurs soumettent inutilement leur liberté d’expression à un pouvoir illégitime et hors de tout contrôle public.

          2 – Google analyse le comportement des utilisateurs de YouTube et recoupe les informations qu’il en tire pour déterminer et prévoir les comportements des individus et des groupes. Ceci constitue un outil particulièrement efficace de contrôle des individus, que Google met par ailleurs à la disposition du gouvernement américain (et on a vu ce que ce dernier en faisait – cf. révélations Snowden).

          Bref, il s’agit d’un pouvoir illégitime, auquel s’est spontanément soumise la majorité de la population sans aucune remise en question et dont l’objectif est le contrôle des individus. Tu vois le rapport avec le sujet, maintenant, je pense.

          Et en vu de plusieurs remarques que j’ai pu entendre de la part de Usul, je pense qu’il a très bien conscience de ces problèmes. Peut-être ne les a-t-il pas encore assez cernés, ou peut-être pense-t-il que l’auto-hébergement n’est pas à la portée de ses compétences techniques (ce qui serait faux).

          • David vendredi - 21 / 11 / 2014

            Sauf qu’il faut encoder sa vidéos dans plusieurs format et dans plusieurs résolutions pour avoir un service de qualité égale à youtube.

            Que youtube est aussi un réseau social lié à d’autres réseau permettant la diffusion large des vidéos ce qui n’est pas possible en créant son petit site dans son coin.

            Qu’internet à la base c’est de toute façon traqué de tout les côté par les industriels & co. Google n’est qu’un poids lourd du genre.

            Le dilemme c’est surtout de diffuser ses vidéos via la world company (hébergement vidéo et réseaux sociaux) ou de ne pas être vu.

          • Sonki vendredi - 21 / 11 / 2014

            > Sauf qu’il faut encoder sa vidéos dans plusieurs format
            Tu en es certain ? J’ai l’impression que toutes les vidéo que j’ai vues étaient en .mp4

            > et dans plusieurs résolutions pour avoir un service de qualité égale à youtube.
            Oui, tu as raison, mais est-ce-que la question de proposer plusieurs résolutions se pose systématiquement ? N’en proposer qu’une peut être très souvent suffisant, tu ne penses pas ?

            > Que youtube est aussi un réseau social lié à d’autres réseau permettant la diffusion large des vidéos ce qui n’est pas possible en créant son petit site dans son coin.
            > Le dilemme c’est surtout de diffuser ses vidéos via la world company (hébergement vidéo et réseaux sociaux) ou de ne pas être vu.
            Mais Usul est déjà connu, tout comme Nesblog. YouTube n’a plus vraiment grand chose à leur apporter en terme de notoriété.

            > Qu’internet à la base c’est de toute façon traqué de tout les côté par les industriels & co. Google n’est qu’un poids lourd du genre.
            Non, à la base, Internet ce n’était traqué par personne. Si tu héberges chez toi, je doute que les « industriels et co » surveille les utilisateurs qui accèdent à ce que tu as mis en ligne. Ils ne le peuvent pas du tout, en fait, du moment que tu ne le leur permets pas (en évitant de mettre des bouton « like » facebook, par exemple). Les seuls qui vont pouvoir surveiller tes utilisateurs sur ton site, ce sont les FAI et, par eux, les gouvernements. Et même là, il y a des façons de se protéger (Tor), mais ce n’est pas la priorité, car la menace y est moins généralisée.
            Donc non, tu te trompes vraiment si tu penses que la décentralisation des données n’apporte aucune protection en terme de vie privée. Ce serait le jour et la nuit, en fait.

  17. Cob vendredi - 21 / 11 / 2014 Répondre

    Usul, t’as pas la légère impression de « faire la sortie des écoles » lorsque tu fourgues ta propagande politique sur un site de JV fréquenté en majorité par des ados intellectuellement immatures ?

    • Selene vendredi - 21 / 11 / 2014 Répondre

      Et toi, t’as pas l’impression de dégouliner de mépris ?

    • Insalubre vendredi - 21 / 11 / 2014 Répondre

      Cob, la vidéo est pas sur Jv.com. Sur le Nesblog on croise rarement d’immaturité.
      Nous te pardonnons ton ignorance et la précipitation de tes propos, on mettra ça sur le compte de l’immaturité.

  18. Jowy vendredi - 21 / 11 / 2014 Répondre

    Merci Usul.
    Merci Usul pour ces vidéos qui nous en apprennent pas mal, bien qu’elles ne doivent refleter qu’un son de cloche parmi d’autres(je ne pousse malheureusement jamais plus loin) et qui aussi, et SURTOUT, créé le débat parmi nos amis youtubeurs, facebookiens et autres nesblogeurs.
    Car, c’est ce qui me fait halluciner à chaque coup, c’est la passion des posts qui poussent à la réflexion(maladroitement parfois) sur le sujet présenté.

    Voilà, c’était un message gratuit de remerciement envers Usul et tout les posteurs d’ont je fait quelques fois partis.

  19. Nemskiller vendredi - 21 / 11 / 2014 Répondre

    Vraiment le meilleur des épisodes de MES CHERS CONTEMPORAINS.
    L’air Lyonnais a l’air de faire beaucoup de bien à USUL.

    Hélas je suis Fan de Michel Sardou, et j’ai travaillé deux mois dans un Pizza Domino….
    Qu’elle tristesse.

  20. joe vendredi - 21 / 11 / 2014 Répondre

    Merci Usul. Frédéric Lordon existe, il faut que les camarades le sachent! :).
    Plus sérieusement joli boulot pour présenter le gars, et bien vu de constater que quand même, il aime faire des phrases.

  21. Kenshin lundi - 24 / 11 / 2014 Répondre

    Une bonne vidéo dans l’ensemble c’est du Usul quoi il sait ce qu’il fait.
    Mais tout de même cette petite vidéo ta rapporter 4300 euros rien que sur tipeee pas que j’ai un problème sur le fait que sa te rapporte de l’argent etc mais moi aussi à ce prix là moi aussi je pourrait cracher sur le travail et déclencher une révolution…L’analyse et l’expérience sont 2 choses différente..

    • William Birkin lundi - 24 / 11 / 2014 Répondre

      c’est vrai que ça fait un salaire pas degueu.

      • FourWude lundi - 24 / 11 / 2014 Répondre

        Y’a des gens à payer (Tohad, l’illustrateur, principalement), des contreparties à envoyer, et les frais de com tipeee. Bref, Usul devrait toucher beaucoup moins que ça.

        Je n’aime pas trop le fait que Tipee devienne systématique chez beaucoup de vidéastes, même les débutants. Comme si vivre de ses loisirs sur Youtube était une évidence.

        Mais si y’a un type qui mérite de vivre grâce à ses vidéos, c’est bien Usul.

    • xlan-le-10e samedi - 29 / 11 / 2014 Répondre

      quand on voit que cyprien gagne plus de 15.000€ par mois pour une de ses chaines (il en a pls) que pewdiepie gagne 250.000€/mois, que squeezie fait partie des premier youtubers francais…. bah je me dis que 4.000€ pour usul, au vu de la qualité de cette vidéo face aux autres, qualité objective j entend (travail de montage, de recherche etc etc c est pas juste une webcam devant usul qui joue) ca reste raisonnable.

      ca ne me dérange pas trop que les gens qui ont du talent vive de leur talent, ca me gene plus que les gens « comme tout le monde » (genre tv réalité, pewdiepie qui joue juste devant son écran et tout ce monde la) se fasse des couilles en or massif incrusté de rubis et bagnant dans un puit de petrole.

      metallica millionnaire? no pb.
      tokyo hotel millionnaire? PUTAIN!!!

  22. Orson Welsh lundi - 24 / 11 / 2014 Répondre

    François de Roubaix ♥

  23. Nikiki jeudi - 27 / 11 / 2014 Répondre

    Chic, une fois de plus Usul poste une vidéo gratuite pour me démontrer les bienfaits du capitalisme. Son propos est si convaincant que j’ai presque mis la moitié de mon épargne en bourse maintenant ! Vive l’angle alpha !

  24. mercredi - 03 / 12 / 2014 Répondre

    J’ai vu la pièce de Judith Bernard. Je me suis laissé avoir par un beau flyer et un sujet intéressant pour voir une soupe mal-joué de textes brechtiens écrits maladroitement… Le problème du théâtre contemporain c’est qu’il veut aborder ses sujets frontalement et oublie le spectateur. Mais c’est un autre sujet alors je vais gentiment fermer ma gueule ^^

  25. Allinim samedi - 20 / 12 / 2014 Répondre

    Quel tissu d’inepties, je viens de regarder les vidéos de cette série d’usul, je pourrais démontrer que 9 phrases sur 10 sont fausses et infondées. Vous utilisez des courts extraits vidéos et un ton calme pour inspirer une réflexion alors que le contenu réel est complètement amateur et apparemment uniquement fondé sur le visionnage de vidéos aussi bien documentées. Quand je vois qu’il critique d’autres video-maker parce qu’ils seraient « des gourous irresponsables », c’est juste comique, mais malheureusement aussi un peu triste.
    Bref, à tous ceux qui regardent ces vidéos, ne croyez pas un instant les conclusions qui semblent être du bon sens alors qu’elles sont simplement fausses. Cherchez dans les bibliothèques, auprès de professeurs, mais variez vos sources, et surtout ne basez pas votre opinion sur une vidéo seule, ou même un livre seul.

    • Jitté mardi - 30 / 12 / 2014 Répondre

      Ahh, les gens qui possèdent la vérité !!!

  26. HolaSenor lundi - 09 / 03 / 2015 Répondre

    Oh my god, à 2:48, le mec a le même sourire que CoeurDeVandale. XD

  27. lx3 vendredi - 06 / 11 / 2015 Répondre

    Pour les rageux :

    Faites-vous votre avis svp, comme d’habitude et comme dans tout ouvrage il y a du bon et du moins bon, à prendre et à laisser.

    IMHO : pour ma part je trouve le documentaire plutôt pas mal, j’aime bien les discours gauchiste et l’histoire de l’angle alpha, après je n’adhère pas à tout en bloc (pareil pour les idées de Lordon). Mais la mis en image, le montage et la vulgarisation scénaristique donnée par Usul me touche vraiment.

    J’ai préféré le docu sur le salaire minimum et j’ai bien ris de BHL merci Usul !

    La principale idée qui me dérange en fait c’est que l’on parle à tout de champ d’un système Capitaliste et je suis déçu de ne pas pouvoir voir la vidéo (censurée?) sur le néo-libéralisme et la pillule rouge (coco-rico)
    Car vit-on réellement au sein d’un sytème Capitaliste à proprement parlé ? N’y-a-t-il pas certaines failles qui laissent entrevoir que « notre » sytème est biaisé/trucé ? Pourquoi dans un système CAPITALISTE le contribuable paye-t-il pour le sauvetage de telle entreprise, assurance ou encore telle banque ou groupe financier ?

    Svp si vous avez le lien de la pillule rouge je suis preneur.

    Continus Usul, ton travail est super.
    Amicalement
    LX

Ajouter un commentaire

*

(option accessible aux utilisateurs enregistrés)